impérialisme

Dr. María Páez Víctor : « Les États-Unis se sont opposés, ont déstabilisé, renversé ou assassiné chaque réformateur progressiste apparu sur la scène politique dans la région depuis plus d’un siècle »

Publié le Mis à jour le

Maria Paez Victor 4.JPG

Dr. Maria Paez Victor. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pouvez-vous nous dire quelle est la situation qui prévaut actuellement au Venezuela ?

Dr. María Páez Víctor : Il y a 6 questions clés pour comprendre la situation au Venezuela.

1) Le pétrole : La première chose à comprendre est que tout tourne autour du pétrole. Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole connues dans le monde dans un emplacement géographique hautement stratégique. Il faut 43 jours pour qu’un pétrolier voyage du Moyen-Orient aux raffineries du Texas, alors qu’il ne faut que 4 jours à partir du Venezuela. Les compagnies pétrolières et les gouvernements qu’elles soutiennent, convoitent le pétrole vénézuélien. Si le pays ne produisait que des mangues, personne ne se soucierait de ce qu’il s’y passe. Lire la suite »

Publicités

Reese Erlich : «Trump va probablement provoquer une escalade dans diverses guerres»

Publié le Mis à jour le

Reese Erlich2

Reese Erlich. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre analyse à propos du retrait américain de l’accord du nucléaire iranien ?

Reese Erlich : Les États-Unis violent l’accord depuis un certain temps en faisant pression sur les autres pays pour qu’ils ne fassent pas des affaires avec l’Iran. Cela a commencé sous Obama et s’est intensifié sous Trump. La décision de Trump de réimposer des sanctions sévères envoie un message autour du monde que vous ne pouvez pas faire confiance aux États-Unis, au cas où vous leur auriez déjà fait confiance. C’est aussi un pas vers la confrontation militaire avec l’Iran, comme le montrent les récentes actions israéliennes. Je pense que la décision isolera finalement les États-Unis au Moyen-Orient, en Europe et en Asie. Cela rendra un accord coréen encore plus difficile. Lire la suite »

Dr. Roy Casagranda : « Daech est le reflet des États-Unis »

Publié le Mis à jour le

Roy_Casagranda_31621

Dr. Roy Casagranda. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre opinion à propos de la première année de la présidence Trump ?

Dr. Roy Casagranda : Oh mon dieu ! Quelle catastrophe ! Je ne peux pas m’empêcher de regarder ! Les États-Unis n’ont jamais eu un dirigeant plus instable, aussi incompétent, avec si peu de législation, avec une rotation de personnel aussi élevée, aussi ouvertement corrompu, ignorant la Constitution, les opérations d’État, les affaires mondiales et l’économie. L’effet a été une polarisation de l’électorat, comme nous ne l’avons pas vu depuis les années 1850 ! C’est la meilleure chose qui soit arrivée aux États-Unis depuis les années 1960. Lire la suite »

Prof. Richard Falk : « Israël défie continuellement le droit international »

Publié le Mis à jour le

 

Press Conference  by Special Rapporteur on the situation of human rights in the Palestinian occupied territories since 1967 and Special Rapporteur on the situation of human rights in Myanmar

Prof. Richard Falk. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit le livre : « Achieving Human Rights ». À votre avis, les nombreuses interventions de l’impérialisme américain sous prétexte de répandre les droits et la démocratie n’ont-elles pas vidé de sa substance le concept même des droits de l’homme ?

Prof. Richard Falk : Je mettrais l’accent sur les effets dévalorisants de la désastreuse intervention impériale américaine et de l’occupation subséquente de l’Irak à partir de 2003. Surtout quand l’allégation de cacher des stocks d’armes de destruction massive s’est révélée fausse, les États-Unis ont justifié l’intervention en tant que libération classique du peuple irakien, une pratique de ce qu’on appelait la «promotion de la démocratie». Plus tôt encore, le gouvernement américain a tenté de justifier son intervention en faveur du changement de régime en Afghanistan comme bénéfique pour les femmes, comme une entreprise qui a été décrite sous le titre de «l’émancipation des femmes.» Comme avec l’Irak, l’intervention en Afghanistan a provoqué des souffrances massives au peuple du pays et a remis en cause toutes les affirmations selon lesquelles les droits de l’homme et la démocratie pourraient être obtenus par une intervention militaire. Lire la suite »

Dr. Kim Scipes : «Le capitalisme est littéralement en train de tuer la vie sur la planète»

Publié le Mis à jour le

 

Kim-Scipes5_

Dr. Kim Scipes. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre Building Global Labor Solidarity in a Time of Accelerating Globalization est un manifeste pour l’unification du mouvement syndical à travers le monde. Selon vous, cette idée est-elle une exigence dans la résistance face à l’offensive ultralibérale ? L’idée d’un front syndical mondial est-elle réalisable ?

Dr. Kim Scipes : Je crois que nous devons penser à l’idée d’une organisation syndicale mondiale. Je pense certainement que les travailleurs devraient dialoguer respectueusement et, peut-être plus important, s’entendre. Un front syndical mondial – sur le long terme – pourrait être une bonne chose, mais il faudrait qu’il soit construit, pas seulement revendiqué sur l’existence des syndicats aujourd’hui. Si nous disons qu’un front mondial du travail est un objectif souhaitable à long terme, quelles sont les valeurs sur lesquelles il se construit ? Certes, la non-oppression des autres mouvements ouvriers est une nécessité. Mais il y a aussi un partage des ressources, surtout entre les plus grands syndicats (principalement dans le Nord global) avec ceux du Sud global. Lire la suite »

Dr. Garry Potter : « La révolution est notre seul espoir de salut ».

Publié le Mis à jour le

garry_potter

Dr. Garry Potter. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit After Postmodernism: An introduction to Critical Realism, et The Bet, the: Truth in Science, Literature and Everyday Knowledges. Ces deux livres mènent vers votre concept de réalisme critique. Pouvez-vous expliquer ce concept à notre lectorat ?

Dr. Garry Potter : Le réalisme critique a émergé à travers le travail de Roy Bhaskar plus ou moins à l’époque de l’émergence du postmodernisme. Le postmodernisme, peut-être plus que tout autre cadre théorique, incarnait une partie de l’incohérence de l’un des anciens pôles de pensée concernant les sciences sociales : le constructivisme social. L’autre pôle était/est, bien sûr, le positivisme. Lire la suite »

Lamamra, Macron, et l’Algérie

Publié le Mis à jour le

 

alger-macron-en-visite-aussi-symbolique-que-strategique

Lamamra et Macron s’étreignent sous le regard attentif de Nicole Guedj, présidente de la Fondation France-Israël. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Oyez oyez, braves gens, d’après Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, Emmanuel Macron est un ami de l’Algérie, tout cela parce que celui-ci a prononcé une phrase sur le colonialisme, lors de sa visite en Algérie, disant que c’était un crime contre l’humanité, phrase qu’il a transformée à son retour en France devant la levée de boucliers des anciens Pieds-Noirs, et qu’il oubliera complètement lorsqu’il sera président. Lorsque Lamamra a déclaré que Macron était un ami de l’Algérie, il n’a pas précisé de quelle Algérie il parlait : celle de Club des Pins et de la jet-set qui a pillé et ruiné le pays ou celle de tout le peuple algérien, et dans ce cas peut-on savoir qui l’a mandaté à s’exprimer au nom du peuple algérien, lui qui n’a jamais été élu et qui n’est qu’un coopté parmi d’autres ?

Lire la suite »