Irak

Dr. Pieter Van Ostaeyen : «Nous aurions pu éviter la montée de Daech»

Publié le Mis à jour le

pietervanostaeyen

Dr. Pieter Van Ostaeyen. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Staat van terreur, De jihadistische revolutie » vous évoquez entre autres le printemps arabe et la genèse du conflit en Syrie avec l’émergence de différents groupes terroristes. Pourquoi, d’après vous, ceux qui ont profité du chaos qui a prévalu après le printemps arabe sont-ils les groupes terroristes ?

Dr. Pieter Van Ostaeyen : Dans les pays qui sont sortis des révolutions arabes dans le chaos absolu (Libye, Syrie), les groupes djihadistes ont profité de l’absence totale de contrôle par un gouvernement central et ont utilisé l’anarchie et le chaos pour constituer un réseau de soutien. En Syrie, on ne peut nier le fait que des djihadistes de longue date et bien connus ont été libérés des prisons d’al-Assad. Rappelez-vous qu’Assad a toujours dit qu’il combattait les terroristes, pas les rebelles. Ces djihadistes ont rapidement pris la tête de la rébellion avec pour conséquence la situation actuelle. Lire la suite »

Publicités

Kathy Kelly : « Nous devons travailler pour abolir la guerre »

Publié le Mis à jour le

 

kelly-kathy

Kathy Kelly. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : D’après votre expérience d’activiste, quel est le moyen le plus efficace pour combattre les guerres impérialistes US ?

Kathy Kelly : Dans l’intensification du bombardement Shock and Wave de l’Irak en 2003,  le monde a été plus proche que jamais d’arrêter une guerre avant qu’elle ne commence. Un niveau croissant d’éducation, de sensibilisation, de désobéissance civile et de manifestations de rue massives s’est développé en même temps que les inspecteurs de l’ONU étaient sur le point de publier un rapport concluant sur le fait que l’Irak possédait ou non des armes de destruction massive. Le gouvernement du Royaume-Uni a dit au gouvernement américain qu’il serait extrêmement difficile de s’allier avec les États-Unis en attaquant l’Irak à la suite d’un rapport de l’ONU qui devait certifier que l’Irak n’avait pas d’armes de destruction massive. Lire la suite »

L’Ambassadeur d’Irak auprès du Royaume de Belgique, du Grand Duché du Luxembourg, et Chef de mission auprès de l’Union européenne : « Il nous reste une victoire idéologique à réaliser sur le phénomène de Daech »

Publié le Mis à jour le

2018-01-05-11.41

S.E. l’Ambassadeur d’Irak, Dr. Jawad. al-Chlaihawi, (à droite) et Mohsen Abdelmoumen (à gauche). DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est la situation qui prévaut actuellement en Irak ?

S.E. l’Ambassadeur d’Irak à Bruxelles, Dr. Jawad. al-Chlaihawi : Actuellement, la situation est évidemment bien meilleure qu’il y a un an, deux ans ou même quelques mois, surtout après l’annonce de la victoire finale sur Daech et sur le terrorisme, et la libération totale du territoire irakien du groupe terroriste. L’Irak vit maintenant une période de consolidation nationale, politique, et sécuritaire. Le peuple irakien constate très nettement l’absence presque totale depuis à peu près quatre ou cinq mois de cas d’explosions que l’on constatait auparavant à Bagdad ou dans d’autres villes. Cela montre bien l’anéantissement total des capacités du groupe terroriste. Lire la suite »

Matthew Hoh : « le militarisme est l’une des vraies religions des États-Unis »

Publié le Mis à jour le

Matthew Hoh 1

Matthew Hoh. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous êtes membre du Center for International Policy. Pouvez-vous nous parler des missions de cet organisme et quel est son impact dans la vie politique américain ?

Matthew Hoh : Le Centre pour la politique internationale (CIP) est un groupe de réflexion situé à Washington, DC, qui a été créé à la fin des années 1970 principalement pour s’opposer aux politiques militaires américaines en Amérique centrale. Nous maintenons toujours ce but originel de s’opposer au militarisme américain, mais nous travaillons également sur des questions impliquant l’Amérique du Sud, le Moyen-Orient, l’Asie centrale et l’Asie de l’Est. Nous nous concentrons également beaucoup sur les dépenses militaires américaines et le militarisme qui englobe tous les aspects de la politique, de la culture et de la société américaines. Nous sommes fiers de dire que notre mission est de «faire avancer un monde viable, juste et pacifique». Lire la suite »

Dr. William Alberts: “Unlike the United States, North Korea and Iran have not invaded, or bombed, Afghanistan, Iraq, Libya, Syria and Vietnam”

Publié le Mis à jour le

Rev.William-E.-Alberts

Rev. William Alberts. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Do you think that Donald Trump’s statement to the United Nations General Assembly to destroy rogue states is justified? The United States, which has destroyed Korea, Vietnam, Iraq, Libya, among others, and organized permanent coups in the countries of Latin America, and who have been involved in many conflicts, are not they themselves a rogue state?

Dr. William Alberts: President Trump’s threat to “totally destroy” North Korea is not only unjustified, it reveals just how psychopathic and criminally dangerous he is.  “Totally destroy” a country of over 25 million human beings!  That is a most horrible war crime threat.  And, amazingly, he made it under the self-contradictory pretext that North Korea’s development of nuclear weapons “threatens the world with unthinkable loss of life.”  Trump is a dangerous war-criminal-in-waiting. He should be removed from office – by impeachment or Congress’s determination that he is unfit for office — as soon as possible so that he does not hurt countless more people. Lire la suite »

Dr. William Alberts : «Contrairement aux États-Unis, la Corée du Nord et l’Iran n’ont pas envahi ou bombardé l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie et le Vietnam»

Publié le Mis à jour le

Rev. William Alberts2

Rev. William Alberts. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pensez-vous que la déclaration de Donald Trump à l’Assemblée Générale des Nations Unies visant à détruire les États voyous est justifiée ? Les USA qui ont détruit la Corée, le Vietnam, l’Irak, la Libye, entre autres et organisé des coups d’État permanents dans les pays d’Amérique Latine, et qui ont été impliqués dans de nombreux conflits ne sont-ils pas eux-mêmes un État voyou ?

Dr. William Alberts : La menace du président Trump de «détruire complètement» la Corée du Nord n’est pas seulement injustifiée, elle révèle à quel point il est psychopathe et criminellement dangereux. « Détruire totalement  » un pays de plus de 25 millions d’êtres humains ! C’est une menace de crime de guerre le plus horrible. Et, étonnamment, il l’a faite sous le prétexte contradictoire que le développement des armes nucléaires de la Corée du Nord « menace le monde avec une perte de vies impensable ». Trump est un dangereux criminel de guerre en attente. Il devrait être retiré de son poste – par la mise en accusation ou la décision du Congrès selon laquelle il est inapte à sa fonction – le plus tôt possible, de sorte qu’il ne puisse pas faire du mal à d’innombrables personnes. Lire la suite »

Prof. Richard Falk : « Israël défie continuellement le droit international »

Publié le Mis à jour le

 

Press Conference  by Special Rapporteur on the situation of human rights in the Palestinian occupied territories since 1967 and Special Rapporteur on the situation of human rights in Myanmar

Prof. Richard Falk. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit le livre : « Achieving Human Rights ». À votre avis, les nombreuses interventions de l’impérialisme américain sous prétexte de répandre les droits et la démocratie n’ont-elles pas vidé de sa substance le concept même des droits de l’homme ?

Prof. Richard Falk : Je mettrais l’accent sur les effets dévalorisants de la désastreuse intervention impériale américaine et de l’occupation subséquente de l’Irak à partir de 2003. Surtout quand l’allégation de cacher des stocks d’armes de destruction massive s’est révélée fausse, les États-Unis ont justifié l’intervention en tant que libération classique du peuple irakien, une pratique de ce qu’on appelait la «promotion de la démocratie». Plus tôt encore, le gouvernement américain a tenté de justifier son intervention en faveur du changement de régime en Afghanistan comme bénéfique pour les femmes, comme une entreprise qui a été décrite sous le titre de «l’émancipation des femmes.» Comme avec l’Irak, l’intervention en Afghanistan a provoqué des souffrances massives au peuple du pays et a remis en cause toutes les affirmations selon lesquelles les droits de l’homme et la démocratie pourraient être obtenus par une intervention militaire. Lire la suite »