Iran

Psst! Pass the word along in Algeria… and in French

Publié le Mis à jour le

Dr. Gilbert Doctorow D. R.

In the past week, I received a couple of emails from regular visitors to my website asking why some of my articles are now being posted in German as well as in the English original texts.  Allow me to explain what my daily read-out of visitor statistics tells me:  whatever one may say about bilingualism or the linguistic talents of well educated folks, nonetheless people are most drawn to literature in their native language and tend to ignore everything else.

Lire la suite »

Psst, faites passer le mot en Algérie… et en français !

Publié le Mis à jour le

Dr. Gilbert Doctorow D. R.

La semaine dernière, j’ai reçu quelques courriels de visiteurs réguliers de mon site web me demandant pourquoi certains de mes articles sont désormais publiés en allemand en plus des textes originaux en anglais. Permettez-moi d’expliquer ce que me dit ma lecture quotidienne des statistiques de fréquentation : quoi que l’on puisse dire du bilinguisme ou des talents linguistiques des personnes bien éduquées, les gens sont néanmoins plus attirés par la littérature dans leur langue maternelle et ont tendance à ignorer tout le reste.

Lire la suite »

John Feffer: “The United States has constructed external enemies for much of its history”

Publié le Mis à jour le

john Feffer1

John Feffer. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You wrote the masterful book Crusade 2.0. How do you explain the need for the United States to have an enemy? Have not the consequences of the neocons theory, namely the clash of civilizations, been disastrous for the MENA region, with the destruction of Iraq and the destabilization of Libya, etc.?

John Feffer: Alas, the United States has constructed external enemies for much of its history. John Quincy Adams, in 1821, warned America not to go in « search of monsters » overseas. He had seen how Jefferson had used the Barbary pirates as a justification for the creation of a sizable American military and he was fearful that the young United States would waste its energies on foreign entanglements. But U.S. foreign policy has been largely structured around just such missions, particularly with the inception of America’s imperial project at the end of the 19th century. This established the United States as a hegemonic power. But it wasn’t until after World War II that America became a superpower. Lire la suite »

John Feffer : «Les États-Unis ont construit des ennemis extérieurs pendant une grande partie de leur histoire»

Publié le Mis à jour le

John Feffer3

John Feffer. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit le livre magistral Crusade 2.0. Comment expliquez-vous le besoin des États-Unis d’avoir un ennemi ? Les conséquences de la théorie des néocons, à savoir le choc des civilisations, n’ont-elles pas été désastreuses pour la région MENA, avec la destruction de l’Irak et la déstabilisation de la Libye, etc. ?

John Feffer : Hélas, les États-Unis ont construit des ennemis extérieurs pendant une grande partie de leur histoire. John Quincy Adams, en 1821, a averti l’Amérique de ne pas partir à la « recherche de monstres » outre-mer. Il avait vu comment Jefferson s’était servi des pirates de Barbarie pour justifier la création d’une armée américaine importante et il craignait que les jeunes États-Unis ne gaspillent leur énergie en se livrant à des embrouilles à l’étranger. Mais la politique étrangère américaine s’est largement structurée autour de ces missions, en particulier depuis le début du projet impérial américain à la fin du XIXe siècle. Lire la suite »

Dr. Raouf Halaby: “All the Gulf Arabs are sleeping in the same bed with Israel”

Publié le Mis à jour le

Raouf Halabi1

Dr. Raouf Halaby. DR.

Mohsen Abdelmoumen: How do you analyze the unconditional support of the United States for Israel’s criminal Zionist entity?

Dr. Raouf Halaby: Unfortunately, American politics has been plagued with bribery in the form of political campaign contributions. Money buys power, access to media, and the ownership of media centers. Whether newspapers or TV, access to and ownership of these forms of communication by special interest groups, gives them the power to control how people think. Hollywood is another means of “brainwashing” people and helping the masses form opinions whose sole purpose is propaganda. Lire la suite »

Dr. Raouf Halaby : «Tous les Arabes du Golfe dorment dans le même lit avec Israël»

Publié le Mis à jour le

Raouf Halabi1

Dr. Raouf Halaby. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Comment analysez-vous le soutien inconditionnel des États-Unis à l’entité sioniste criminelle d’Israël ?

Dr. Raouf Halaby : Malheureusement, la politique américaine a été truffée de corruption sous la forme de contributions aux campagnes politiques. L’argent achète le pouvoir, l’accès aux médias et la possession des centres médiatiques. Qu’il s’agisse des journaux ou de la télévision, l’accès à ces formes de communication et leur appartenance à des groupes d’intérêts particuliers leur donne le pouvoir de contrôler la façon dont les gens pensent. Hollywood est un autre moyen de faire un « lavage de cerveau » aux gens et d’aider les masses à se forger une opinion dont le seul but est la propagande. Lire la suite »

David Rosen : « Trump & Cie pourraient déclencher une guerre avec l’Iran pour renforcer ses chances de réélection »

Publié le Mis à jour le

David-Rosen

David Rosen. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre, Sin, Sex & Subversion, vous évoquez les mutations de la société américaine. Comment expliquez-vous cette transformation ?

David Rosen : Sin, Sex & Subversion est une analyse non conventionnelle de l’après-guerre à New York – et, par extension, aux États-Unis – à travers les expériences d’une douzaine de personnes qui ont façonné les années 50. La liste des individus va de Christine Jorgensen à Paul Robeson, de Polly Adler à Wilhelm Reich et de Bill Gaines à Julius et Ethel Rosenberg. Leurs luttes individuelles éclairent l’insurrection radicale qui allait exploser dans ce qui allait devenir les « années 60 ». Lire la suite »