islamisme

L’Algérie du caporal martyr Mostafa Znanda vs l’Algérie de Zitout et de Haddad

Publié le Mis à jour le

Le chahid Mostafa Znanda. DR.

En apprenant la mort d’un valeureux soldat, le chahid Mostafa Znanda, tombé au champ d’honneur face aux hordes terroristes sauvages et traîtres, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au sacrifice de ces milliers de soldats de la glorieuse ANP, digne héritière de l’ALN, tués lors de la décennie noire. La mort a plusieurs visages et elle est notre destin à tous, mais celle de ce jeune caporal nous touche particulièrement et nous attriste par son goût amer. Dans ces moments sombres, nul sacrifice n’est au-dessus du sang du martyr. Dans la même journée, l’actualité nous apprend d’un côté le décès d’un brave soldat qui a offert sa jeune vie à son pays, et de l’autre côté, un torrent de boue avec l’affaire Ali Haddad. C’est l’Algérie des enfants du peuple qui se battent contre vents et marées pour gagner leur vie dans la dignité et l’honneur contre l’Algérie de la Jet-set et des soirées arrosées chez les Kouninef.

Lire la suite »

L’Algérie : les islamistes, l’arme ultime contre le Hirak

Publié le Mis à jour le

les islamistes

Ahmed Chouchane et Abderrazak Makri, les idiots utiles des gangs et de l’impérialisme. DR.

Après avoir opté pour la division en traitant de zouaves la population de la Kabylie, région chère à nos cœurs comme toutes les régions d’Algérie d’ailleurs, les gangs ont choisi un autre terme aussi vide de sens et qui ne veut rien dire, à savoir Badissia Novembria. Ces deux termes ont été la seule réponse au Hirak de la part des gangs et des résidus du règne de Bouteflika qui ont dirigé le pays illégitimement jusqu’à maintenant. Aujourd’hui, dans une tentative aventurière et criminelle pour briser ce magnifique mouvement populaire, ils actionnent les relais islamistes avec leurs différentes tendances, allant des salafistes djihadistes à la confrérie des Frères musulmans. Lire la suite »

Élections législatives de la chkara en Algérie : tous à la mangeoire !

Publié le

gateau_572579721

L’Algérie: chacun veut sa part de gâteau. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Ces derniers temps, le peuple algérien est assommé par des déclarations sans contenu ni importance de la part de certains porteurs de costume-cravate qui évoluent dans le souk de la « boulitique » en Algérie – parce qu’il faut bien reconnaître qu’il n’y a pas de politique dans notre pays, donc j’appellerai ces gesticulations de la boulitique. Et bien entendu, ces déclarations sont immédiatement relayées par les médias qui sont d’une médiocrité crasse, qui n’ont aucune influence et qui ne font que ramasser les miettes que leur distribue Hamid Grine, la pute de la pub. Lire la suite »

L’Algérie entre le sacrifice de nos martyrs et la trahison des Bouteflika

Publié le Mis à jour le

Ben-M'hidi-1

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 
 

« L’Opération Zéralda » et ses conséquences

L’Algérie vit les conséquences multiples qui découlent de l’affaire des coups de feu tirés dans la résidence médicalisée de Zéralda le 16 juillet dernier, veille de l’Aïd, et chaque jour apporte son lot de destructions et de déstabilisations, essentiellement de l’appareil militaire. Comme je l’ai annoncé dans mon article précédent, cette opération a été initiée par Saïd Bouteflika lui-même, car il apparaît que c’est lui qui a utilisé son arme personnelle au cours d’une soirée bien arrosée. Les soldats de la Garde Républicaine ne comprenaient pas ce qui se passait car les tirs provenaient de l’intérieur de la résidence. Lire la suite »

L’affaire Trévidic : autopsie d’une visite

Publié le Mis à jour le

Histoire-Algérie-décapitation

Les crimes du colonialisme français en Algérie. D.R.

Ce dimanche 12 octobre après-midi, le juge antiterroriste français Marc Trévidic arrive à Alger avec son assistante Nathalie Poux et une équipe d’experts pour pratiquer une autopsie sur les restes des moines français de Tibhirine assassinés par un groupe terroriste en 1996. Pourquoi a-t-on attendu l’affaire de la décapitation d’Hervé Gourdel pour réinviter le juge Trévidic ? Nous ne croyons pas au hasard et ce n’est pas le « méchant petit juge » qui va nous faire avaler des couleuvres. Tout s’accorde à penser qu’il y a eu un « deal » entre les autorités algériennes et les autorités françaises, mais le juge n’en a révélé aucun détail lors de sa dernière interview sur France Info, et il n’a rien laissé filtrer au sujet de sa visite en Algérie. Il a cependant précisé qu’il allait travailler sous la juridiction algérienne, nous apprenant par là même que l’Algérie n’est pas encore un département français. Alléluia ! Nous sommes heureux de le savoir. Qu’est-ce qui fait donc courir le juge Trévidic et quelle est la nature des accords que les autorités algériennes ont passés avec la France ? Lire la suite »