Israël

Reese Erlich: “Trump will likely escalate various wars”

Publié le Mis à jour le

Reese Erlich 1

Reese Erlich. DR.

Mohsen Abdelmoumen: What is your analysis of the American withdrawal of the Iranian nuclear agreement?

Reese Erlich: The US has been violating the agreement for some time by pressuring other countries not to do business with Iran. It started under Obama and intensified under Trump. Trump’s decision to reimpose harsh sanctions sends a message around the world that you can’t trust the US, in case you had any trust previously. It is also a step towards military confrontation with Iran as seen by recent Israeli actions. I think the decision will ultimately isolate the US in the Middle East, Europe and Asia. It will make a Korean accord even more difficult. Lire la suite »

Publicités

Reese Erlich : «Trump va probablement provoquer une escalade dans diverses guerres»

Publié le Mis à jour le

Reese Erlich2

Reese Erlich. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre analyse à propos du retrait américain de l’accord du nucléaire iranien ?

Reese Erlich : Les États-Unis violent l’accord depuis un certain temps en faisant pression sur les autres pays pour qu’ils ne fassent pas des affaires avec l’Iran. Cela a commencé sous Obama et s’est intensifié sous Trump. La décision de Trump de réimposer des sanctions sévères envoie un message autour du monde que vous ne pouvez pas faire confiance aux États-Unis, au cas où vous leur auriez déjà fait confiance. C’est aussi un pas vers la confrontation militaire avec l’Iran, comme le montrent les récentes actions israéliennes. Je pense que la décision isolera finalement les États-Unis au Moyen-Orient, en Europe et en Asie. Cela rendra un accord coréen encore plus difficile. Lire la suite »

Dr. Melvin Goodman : « Nous n’avons évidemment rien appris de la défaite au Vietnam il y a quarante ans »

Publié le Mis à jour le

Melvin Goodman4

Dr. Melvin Goodman. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre incontournable “Whistleblower at the CIA: An Insider’s Account of the Politics of Intelligence”, vous faites un témoignage historique sur le fonctionnement interne de la communauté du renseignement américain. Quel a été l’impact de votre constat sur le monde du renseignement ? Depuis la parution de votre livre, pensez-vous qu’il y a eu des changements positifs au sein des services de renseignement ou, au contraire, les mêmes pratiques que vous dénoncez continuent-elles ?

Dr. Melvin Goodman : Depuis mon témoignage au Congrès en 1991, il y a eu une plus grande reconnaissance du problème de la politisation du renseignement. Mais mes livres de 2008 et 2017 sur la CIA n’ont pas reçu suffisamment d’attention à mon avis. De plus, la soi-disant «réforme» du renseignement après le 11 septembre n’a fait qu’empirer les choses en élargissant la militarisation du renseignement. Lire la suite »

Dr. Roy Casagranda: “ISIL is a reflection of the US”

Publié le Mis à jour le

Roy_Casagranda_31621

Dr. Roy Casagranda. DR.

Mohsen Abdelmoumen: What is your opinion about the first year of the Trump Presidency?

Dr. Roy Casagranda: OMG! Train wreck! I can’t stop staring! The US has never had a more volatile leader, as incompetent, with so little legislation, with such high turnover, as blatantly corrupt, as overwhelming ignorant of the Constitution, state operations, world affairs, and economics. The effect has been a polarization of the electorate, like we have not seen since the 1850s! It is the best thing to happen to the US since the 1960s. Lire la suite »

Dr. Roy Casagranda : « Daech est le reflet des États-Unis »

Publié le Mis à jour le

Roy_Casagranda_31621

Dr. Roy Casagranda. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre opinion à propos de la première année de la présidence Trump ?

Dr. Roy Casagranda : Oh mon dieu ! Quelle catastrophe ! Je ne peux pas m’empêcher de regarder ! Les États-Unis n’ont jamais eu un dirigeant plus instable, aussi incompétent, avec si peu de législation, avec une rotation de personnel aussi élevée, aussi ouvertement corrompu, ignorant la Constitution, les opérations d’État, les affaires mondiales et l’économie. L’effet a été une polarisation de l’électorat, comme nous ne l’avons pas vu depuis les années 1850 ! C’est la meilleure chose qui soit arrivée aux États-Unis depuis les années 1960. Lire la suite »

Prof. Richard Falk: « Rather than addressing Israeli apartheid, Nikki Haley chooses to attack me »

Publié le Mis à jour le

Richard_Falk_d1afc

Richard Falks, former Special Rapporteur on the situation of human rights in the Occupied Palestinian Territory, during the 23th Session of the Human Rights Council. 10 June 2013. (Image credit: Jean-Marc Ferré/ UN Geneva/ flickr)

 

Mohsen Abdelmoumen: What is your reaction to the statement by Nikki Haley, the United States ambassador to the United Nations, who is attacking you personally about the report you made on Israel?

Prof. Richard Falk: Ambassador Nikki Haley references to her use of American geopolitical muscle to undermine the integrity of the UN as an Organization responsive to international law and to the principles of non-discrimination with respect to its internal operations should be an occasion of shame, not boastful pride. To block the appointment of a qualified civil servant to a UN position just because he is Palestinian represents unacceptable job discrimination in the workplace that should never have been tolerated at the UN. Lire la suite »

Prof. Richard Falk : « Plutôt que d’aborder l’apartheid israélien, Nikki Haley choisit de m’attaquer »

Publié le Mis à jour le

Richard_Falk_d1afc

Richard Falk, ancien Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé, pendant la vingt-troisième session du Conseil des droits de l’homme. 10 juin 2013 (Image credit: Jean-Marc Ferré/ UN Geneva/ flickr)

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre réaction à la déclaration de Nikki Haley, l’ambassadeur des États-Unis auprès des Nations Unies, qui vous attaque personnellement au sujet du rapport que vous avez rédigé sur Israël?

Prof. Richard Falk : L’allusion de l’Ambassadrice Nikki Haley à son utilisation de la force géopolitique américaine pour saper l’intégrité de l’ONU en tant qu’organisation répondant au droit international et aux principes de non-discrimination en ce qui concerne ses opérations internes devrait être un motif de honte, pas d’orgueil vantard. Bloquer la nomination d’un fonctionnaire qualifié à un poste de l’ONU simplement parce qu’il est Palestinien représente une discrimination professionnelle inacceptable sur le lieu de travail qui n’aurait jamais dû être tolérée à l’ONU. Lire la suite »