Julian Assange

Dr. Chris Wright : « La pensée critique et éclairée est dangereuse pour les puissants »

Publié le Mis à jour le

Chris Wright

Dr. Chris Wright. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit « Worker cooperatives and revolution » où vous évoquez les coopératives de travailleurs. Dans ce livre passionnant, on remarque votre optimisme quant à la venue d’une nouvelle ère où l’humain est au centre. Vous citez l’exemple de la coopérative New Era Windows, à Chicago, D’après vous, sommes-nous dans une nouvelle ère où l’union des travailleurs sous forme de coopérative dessinera l’avenir du monde ?

Dr. Chris Wright : Je pense avoir été un peu trop optimiste dans ce livre sur le potentiel des coopératives ouvrières. D’une part, Marx avait raison de dire que les coopératives « représentent dans l’ancienne forme les premiers germes de la nouvelle ». Il s’agit du socialisme microcosmique, puisque le socialisme n’est que le contrôle démocratique de l’activité économique par les travailleurs, ce qui est essentiellement le cas des coopératives.  Même dans les grandes entreprises de Mondragon qui ont vu des conflits entre les travailleurs et la direction élue, il y a bien plus de démocratie (et un salaire plus égal) que dans une grande entreprise capitaliste typique. Lire la suite »

Publicités

Dr. Tomasz Pierscionek: “Capitalism is a failing system unable to solve major global problems”

Publié le Mis à jour le

Tomasz_Pierscionek_1d2d7

Dr Tomasz Pierscionek. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You have worked on the theme of the Western Left. According to you, can we say that this left is in crisis?

Dr. Tomasz Pierscionek: The past decade of austerity, which has seen the rich get richer at the expense of everyone else and demonstrated that capitalism is a failing system unable to solve major global problems, provides an opportunity for the Left to demonstrate alternate programmes that benefit the majority rather than a wealthy and powerful minority. In Western Europe and the US, affected by years of indoctrination about the ‘failures’ of socialism, left-wing politicians and parties of labour have been cautious not too appear too left-wing and face the wrath of the rich and their media auxiliaries. In this way, they have failed to realise the potential of the Left to explain and advocate for socialist ideas and directly challenge capitalism. Far from being Marxists, as demonised by the media, the leaders of the Western Left have adopted the half-baked ideas of left of centre social-democracy – ie: let’s tinker at the edges of capitalism and smooth out its rougher bits whilst leaving its fundamental principles unchanged. Lire la suite »

Dr. Tomasz Pierscionek : «Le capitalisme est un système défaillant incapable de résoudre les grands problèmes mondiaux»

Publié le Mis à jour le

Tomasz-Pierscionek

Dr. Tomasz Pierscionek. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez travaillé sur le thème de la gauche occidentale. D’après vous, peut-on dire que cette gauche est en crise ?

Dr. Tomasz Pierscionek : La dernière décennie d’austérité, qui a vu les riches s’enrichir aux dépens de tous les autres et a montré que le capitalisme est un système défaillant incapable de résoudre les grands problèmes mondiaux offre à la gauche l’occasion de présenter des programmes alternatifs bénéficiant à la majorité plutôt qu’à une minorité riche et puissante. En Europe occidentale et aux États-Unis, touchés par des années d’endoctrinement sur les «échecs» du socialisme, les politiciens de gauche et les partis ouvriers ont fait preuve de prudence pour ne pas paraître trop gauchistes et ont été confrontés à la colère des riches et de leurs auxiliaires des médias. Ce faisant, ils ont échoué à prendre conscience du potentiel de la gauche pour expliquer et défendre les idées socialistes et défier directement le capitalisme. Loin d’être marxistes, diabolisés par les médias, les dirigeants de la gauche occidentale ont adopté les idées mal dégrossies de la gauche du centre social-démocrate, par exemple : bricolons sur les bords du capitalisme et lissons ses parties les plus rugueuses tout en laissant ses principes fondamentaux inchangés. Lire la suite »

Dr. T. J. Coles: “Unlike war, peace is not a profitable pursuit”

Publié le Mis à jour le

T.-J.-Coles-pic

Dr. T. J. Coles. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In your masterful book « Britain’s Secret Wars », you demonstrate the hidden face of British politics and its direct involvement in major conflicts via its intelligence services. Do not you think that Britain is responsible, like its US ally, for the chaos that reigns in areas like the Middle East and the Sahel?

Dr. T. J. Coles: Yes. Britain has both historic and contemporary responsibilities for much of the carnage in the Middle East, Central Asia, and elsewhere. There are different degrees of responsibility. When a gang commits a crime, for example a murder and armed robbery, each member of the gang is sentenced by a court of law in accordance with the degree of their participation in the crime. The person who pulled the trigger is the murderer, their associate is the accomplice, and so on. The same principle applies, or if we care about morality should apply, to international affairs. At the moment, the US is the global superpower, so the US bears most of the responsibility for invading Afghanistan, firing drones at Pakistanis, Somalis, and Yemenis, invading Iraq, and using proxy terrorists in Syria and Libya. Lire la suite »

Le Dr. T. J. Coles : « Contrairement à la guerre, la paix n’est pas une activité rentable »

Publié le Mis à jour le

T.-J.-Coles-pic

Dr. T. J. Coles. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre magistral « Britain’s Secret wars« , vous démontrez la face cachée de la politique britannique et son implication directe dans des conflits majeurs via ses services de renseignement. Ne pensez-vous pas que la Grande Bretagne est responsable, comme son allié les USA, du chaos qui règne dans des zones comme le Moyen Orient et le Sahel ?

Le Dr. T. J. Coles : Oui. La Grande-Bretagne a des responsabilités à la fois historiques et contemporaines dans une grande partie du carnage au Moyen-Orient, en Asie centrale et ailleurs. Il y a différents degrés de responsabilité. Lorsqu’un gang commet un crime, par exemple un meurtre et un vol à main armée, chaque membre du gang est condamné par un tribunal en fonction de son degré de participation au crime. La personne qui a appuyé sur la gâchette est le meurtrier, son associé est le complice, etc. Le même principe s’applique ou, si nous nous soucions de moralité, devrait s’appliquer aux affaires internationales. À l’heure actuelle, les États-Unis sont la superpuissance mondiale. Ils assument donc l’essentiel de la responsabilité pour envahir l’Afghanistan, lancer des drones sur des Pakistanais, des Somaliens et des Yéménites, envahir l’Irak et utiliser des terroristes par procuration en Syrie et en Libye. Lire la suite »

Prof. Tony Kashani: « Either we will change and build solidarity for a better and just world or become extinct »

Publié le Mis à jour le

Tony Kashani

Professor Tony Kashani. DR.

Mohsen Abdelmoumen: If Hillary Clinton becomes president, will the United States have elected a president or a war leader? At the death of Gaddafi, Hillary Clinton said “We came, we saw, he died”. Doesn’t this reference to the sentence of Jules César summarize the personality of Hillary Clinton as a war leader of the empire?

Prof. Tony Kashani: What is most disturbing about that line, which she delivered to a CBS reporter on national TV is that she did it with laughter and demeanor of a conqueror. Let’s bear in mind that this happened literally moments after she learned that the deposed Libyan leader Muammar Qaddafi had been killed. Of course, we know what a disaster that military intervention was, and the aftermath is even worse, costing American and Libyan lives, leaving Libya a failed state with no hope for stability anytime soon. Lire la suite »

Prof. Tony Kashani : « Soit nous allons changer et renforcer la solidarité pour un monde meilleur et juste ou bien nous disparaîtrons »

Publié le Mis à jour le

Tony Kashani

Professeur Tony Kashani. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/09/01/prof-tony-kashanieither-we-will-change-and-build-solidarity-for-a-better-and-just-world-or-become-extinct/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Si Hillary Clinton devient présidente, les États-Unis auront-ils élu un président ou un chef de guerre ? À la mort de Kadhafi, Hillary Clinton a déclaré « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort ». Cette référence à la phrase de Jules César ne résume-t-elle pas à elle seule la personnalité d’Hillary Clinton en tant que chef de guerre de l’empire ?

Pr. Tony Kashani : Le plus inquiétant dans cette phrase qu’elle a proférée à un journaliste de la télévision nationale CBS, c’est qu’elle l’a fait avec le rire et le comportement d’un conquérant. Tenons compte que ceci est arrivé littéralement quelques instants après qu’elle ait appris que le leader libyen déposé Mouammar Kadhafi avait été tué. Bien sûr, nous savons quel désastre a été l’intervention militaire, et la suite est encore pire, ce qui coûte des vies américaines et libyennes, faisant de la Libye un État défaillant sans espoir de stabilité de sitôt. Lire la suite »