L’armée algérienne

L’étrange affaire Hervé Gourdel

Publié le Mis à jour le

holklande-à-lécole

François Hollande, le président français. D.R.

Trop de coïncidences, trop de zones d’ombre entourent l’assassinat d’Hervé Gourdel, le randonneur français, dans les montagnes du Djurdjura en Algérie, pour que cette mort ne soit pas louche. Tout d’abord, le dernier tweet plus qu’intrigant de ce Français qui disait « si jamais je reviens », soulignant le fait qu’il pourrait ne pas revenir de ce voyage en Algérie. Ensuite, le groupe non identifié qui parvient en un temps record à rallier Daech-ISIS, à prendre un otage sans réclamer de rançon alors que les Français sont réputés pour être de bons payeurs, à exécuter leur prisonnier en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et en postant une vidéo depuis le fin fond des montagnes de Kabylie. Enfin, le timing de l’exécution qui arrive juste à temps pour l’allocution de François Hollande à la 69 assemblée générale de l’ONU où le président français a justifié la participation de la France à la coalition contre Daech-ISIS. Il y a trop d’éléments nébuleux pour nous convaincre que cet enlèvement n’est pas le fruit d’un travail précis, notamment des services français et leur implication dans ce qui ne peut être qu’une opération sous fausse bannière. Lire la suite »

Publicités