Libye

Naissance de l’axe stratégique anti-terroriste Alger-Le Caire

Publié le Mis à jour le

armee-algerienne

ANP, l’armée algérienne.D.R.

English version here: https://www.oximity.com/article/Naissance-de-l-axe-stratégique-an-1/translation/en

Une fois de plus, les services de renseignement algériens ont démontré leur redoutable efficacité en dévoilant des informations capitales sur un projet d’attentats colossal qui risquait d’entraîner l’Egypte dans un désastre sans précédent. Ces renseignements sensibles ont révélé la situation chaotique dans laquelle se trouve aujourd’hui la Libye, devenue une véritable plaque tournante du terrorisme. Parvenir à projeter des attentats d’une telle ampleur, y compris l’assassinat du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, prouve que le terrorisme est arrivé aujourd’hui à son paroxysme. Le dossier détaillé fourni par nos services de renseignement aux Egyptiens a permis aux autorités égyptiennes de neutraliser plusieurs cellules terroristes actives sur leur sol.  La qualité de ces informations portant sur les différents groupes qui pullulent sur le sol libyen et qui menacent la sécurité de toute la région, voire du monde, prouve la maîtrise des services secrets algériens sur les ramifications de la nébuleuse terroriste présente en Libye. Apporter les éléments aux Egyptiens qui leur ont permis de faire échouer un tel projet d’attentat nécessite une position de pointe dans la lutte anti-terroriste.

Lire la suite »

Dirk Adriaensens : « Nous essayons d’être un trait d’union entre la résistance intellectuelle arabe et les mouvements pacifistes occidentaux ».

Publié le Mis à jour le

Image

Dirk Adriaensens DR

English version here, in Oximity: https://www.oximity.com/article/Dirk-Adriaensens-Nous-essayons-d-1/translate/en

Mohsen Abdelmoumen : Quel est l’objectif de cette session du Tribunal Brussells?

Dirk Adriaensens : Nous avons travaillé pendant des années pour juger les criminels de guerre et les traduire en justice. Mais malgré des millions de marches dans la rue en 2000 et 2002, rien ne s’est passé. Il y a eu de nombreux procès en France, en Allemagne, et même en Belgique, en Espagne, et un aux États-Unis, cependant il y a toujours l’obstacle des juges, du système judiciaire et des hommes politiques qui nous empêchent d’accéder aux véritables tribunaux et de juger les criminels de guerre parce qu’ils ont soi-disant l‘immunité et ainsi de suite. Lire la suite »

Pas touche à l’Algérie, M. Robert Fisk !

Publié le Mis à jour le

008341a394bb3451c09a6dc2538c-grande

Robert Fisk, prophète de l’horreur. D.R.

Comme cadeau d’anniversaire pour le 1er Novembre, nous avons été servis par la plume des multinationales. En effet, M. Fisk, dans votre article du 20 octobre publié dans The Independant et qui nous a été communiqué par le député Georges Galloway, vous faites un parallèle monstrueux entre l’histoire de notre Révolution, notre tragédie nationale et la guerre en Syrie, tout en affirmant le contraire et qu’il ne faut pas comparer. Vous nous racontez des inepties, nous promenant de l’assassinat du chef des renseignements syriens, le général Jamaa Jamaa, à notre glorieuse Révolution en vous inclinant au passage devant le totem occidental du «qui-tue-qui». Vous accusez notre Armée de libération nationale d’avoir massacré le peuple algérien pendant la Révolution et passez à la vitesse supérieure pour encore imputer à notre armée d’avoir été responsable des tueries lors de la décennie sanglante, en dédouanant les islamistes terroristes qui n’auraient rien à se reprocher, d’après vous. Nous vous connaissons très bien, M. Fisk. Vous avez été payé pour accuser l’armée égyptienne de la même manière que vous le faites dans cet article au sujet de l’armée algérienne. Vos liens avec le MI6 ainsi qu’avec la DGSE ne sont plus à démontrer depuis bien longtemps. N’enfourchez pas trop vite votre canasson, M. Fisk, nous avons des choses à vous dire. Lire la suite »

David Swanson : «Le gouvernement américain est le plus grand pourvoyeur de violence»

Publié le Mis à jour le

davidimage1

David Swanson. D.R.

Mohsen Abdelmoumen : Vous êtes le plus dynamique et le plus cohérent des activistes anti-guerre aux Etats-Unis aujourd’hui. Comment analysez-vous la situation en Syrie ?

David Swanson : C’est une crise humanitaire majeure. En d’autres termes, il s’agit d’une guerre alimentée de part et d’autre par des armes et des munitions extérieures. Elle ne se réduira que par l’arrêt du flux des armes, un cessez-le-feu, même imparfait au début et un règlement négocié. Cela ne s’améliorera pas tant qu’il y aura escalade ou prolongation de la violence. Dans la perspective du mouvement anti-guerre aux États-Unis, quelque chose d’extraordinaire vient d’arriver. La pression publique a poussé le Parlement britannique à refuser la demande d’intervention du Premier ministre pour la première fois depuis la reddition de Yorktown, et le Congrès américain a suivi pour faire comprendre au président américain que sa demande d’autorisation pour faire la guerre à la Syrie ne passerait pas par le Sénat ou par le Parlement. Lire la suite »