Martin E. Jay

Prof. Martin E. Jay: “We all, alas, live in a war zone now”

Publié le Mis à jour le

martin-e.-jay1

Prof. Martin E. Jay. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You wrote “Marxism and Totality: The Adventures of a Concept from Lukacs to Habermas”. Why, in your opinion, has totality been at the center of the thought of early Marxist philosophers such as Lukács, Korsch, Gramsci and Bloch?

Prof. Martin E. Jay: The category of totality, whose importance for Marxist theory Lukács emphasized in History and Class Consciousness (1923), was introduced to overcome the exaggerated role given to the economy by traditional, Second International Marxism. Although under capitalism, the economy as a distinct sub-sphere of society as a whole did play an exorbitant role, it was never simply a “base” or “substructure” on which a “superstructure” of culture, politics, religion, etc. was entirely dependent. Even more importantly, in the transition away from capitalism, which the theorists you mention hoped was actually happening, the relative autonomy of culture and politics within the totality of social relations would grow. Lire la suite »

Publicités

Prof. Martin E. Jay: « Hélas, nous vivons tous maintenant dans une zone de guerre »

Publié le Mis à jour le

martin-e.-jay-2

Prof. Martin E. Jay. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit “Marxism and Totality: The Adventures of a Concept from Lukacs to Habermas”. Pourquoi,  d’après vous, la totalité a-t-elle été au centre de la pensée des premiers philosophes marxistes tels que Lukács, Korsch, Gramsci et Bloch?

Prof. Martin E. Jay : La catégorie de la totalité, dont l’importance pour la théorie marxiste a été soulignée par Lukács dans Histoire et Conscience de classe (1923), a été introduite pour surmonter le rôle exagéré donné à l’économie par le traditionnel, deuxième internationale marxiste. Bien que sous le capitalisme, l’économie en tant que sous-sphère distincte de la société dans son ensemble ait joué un rôle exorbitant, elle n’a jamais été simplement une « base » ou « sous-structure » dont une « superstructure » de culture, politique, religion, etc. était entièrement dépendante. Plus important encore, dans la transition à l’écart du capitalisme, dont les théoriciens que vous mentionnez espéraient qu’elle était réellement en train de se produire, l’autonomie relative de la culture et de la politique dans la totalité des relations sociales pourrait se développer. Lire la suite »