néoconservatisme

Prof. Harry Targ : « Les néolibéraux et les néoconservateurs travaillent ensemble pour miner la nouvelle administration Trump »

Publié le Mis à jour le

harry-targ2

Prof. Harry Targ. D.R.

English version here: https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/03/24/prof-harry-targ-the-neoliberals-and-the-neocons-are-working-together-to-undermine-the-new-trump-administration/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre publié « International Relations in a World of Imperialism and Class Struggle » est pour moi pertinent et surtout visionnaire. Quelles sont d’après vous les outils les plus efficaces pour combattre l’ultralibéralisme et l’impérialisme ?

Prof. Harry Targ : Ce livre a été écrit pour contester le discours dominant parmi ceux d’entre nous qui étudient les relations internationales. Les paradigmes régnants – le réalisme, le libéralisme et la science comportementale – ne traitent pas de l’impérialisme, de la domination et de la dépendance. Le livre a été écrit au début des années 1980 et reflète mon engagement croissant avec les théories de l’impérialisme, en particulier de Lénine, et de la dépendance, principalement des chercheurs-activistes de l’hémisphère sud comme Walter Rodney, Samir Amin, André Gunter Frank, Fernando Cardoso et d’autres. Je voulais que les chercheurs et les professeurs de relations internationales en Amérique du Nord incorporent ces théories dans la manière dont nous regardions le monde. Plus important encore, je voulais que nos étudiants soient confrontés à des idées sur l’impérialisme et la dépendance, en particulier le pouvoir impérial prédominant des États-Unis. Lire la suite »

Publicités

Prof. Tony Kashani : « Soit nous allons changer et renforcer la solidarité pour un monde meilleur et juste ou bien nous disparaîtrons »

Publié le Mis à jour le

Tony Kashani

Professeur Tony Kashani. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/09/01/prof-tony-kashanieither-we-will-change-and-build-solidarity-for-a-better-and-just-world-or-become-extinct/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Si Hillary Clinton devient présidente, les États-Unis auront-ils élu un président ou un chef de guerre ? À la mort de Kadhafi, Hillary Clinton a déclaré « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort ». Cette référence à la phrase de Jules César ne résume-t-elle pas à elle seule la personnalité d’Hillary Clinton en tant que chef de guerre de l’empire ?

Pr. Tony Kashani : Le plus inquiétant dans cette phrase qu’elle a proférée à un journaliste de la télévision nationale CBS, c’est qu’elle l’a fait avec le rire et le comportement d’un conquérant. Tenons compte que ceci est arrivé littéralement quelques instants après qu’elle ait appris que le leader libyen déposé Mouammar Kadhafi avait été tué. Bien sûr, nous savons quel désastre a été l’intervention militaire, et la suite est encore pire, ce qui coûte des vies américaines et libyennes, faisant de la Libye un État défaillant sans espoir de stabilité de sitôt. Lire la suite »

Prof. Gary Leupp: « L’impérialisme américain existait avant Daech et lui survivra probablement. »

Publié le Mis à jour le

Gary Leupp

Le Professeur Gary Leupp. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2015/10/17/prof-gary-leupp-u-s-imperialism-existed-before-daesh-and-will-likely-outlive-it/

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 
 

Mohsen Abdelmoumen : Comment expliquez-vous qu’Hillary Clinton maintienne sa candidature à la présidence des États-Unis alors qu’elle a perdu un ambassadeur à Benghazi en Libye lorsqu’elle était Secrétaire d’État et qu’elle défraie la chronique avec le scandale de ses emails ?

Pr. Gary Leupp : Clinton est une figure de l’établissement qui a un large soutien de Wall Street, de la direction du Parti démocrate, de la presse US grand public, des fans de son mari l’ancien président des États-Unis, des Afro-Américains qui voient en elle et son mari leurs avocats, et des femmes qui veulent tout simplement voir une « femme forte » au pouvoir. Lire la suite »