Ould Kaddour

Saïd Bouteflika, son harem, son hammam et la castration nationale

Publié le Mis à jour le

les-tronches

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Me sentant concerné par les déclarations des énergumènes que sont Abdelkader Bensalah, président illégitime du Conseil de la Nation (Sénat), Saïd Bouhadja, président illégitime de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), « élu » avec moins de 15 % du corps électoral, et bien sûr la panthère rose, le grand « moudjahid » et « martyr », kouider ezzadam Ould Abess, à propos de l’application de l’article 102 et de l’appel à l’intervention de l’armée, j’ai décidé de répondre à ces voleurs et pilleurs de la nation, à ces faux témoins, pour leur dire qu’on ne parle pas la bouche pleine devant la mangeoire et qu’il faut arrêter de se la péter, car ils ne sont rien du tout. Lire la suite »

Publicités

Ould Kaddour, Ould Abbes, Tahkout, personnages répugnants du règne calamiteux des Bouteflika

Publié le Mis à jour le

Le-trio

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Comme je l’ai souvent affirmé, l’Algérie continue à patauger dans les marécages de l’absurde et de la médiocrité. Chaque jour apporte son lot de scandales et de turpitudes dans une indifférence quasi générale. Les sorties des responsables politiques irresponsables frisant le burlesque ne font qu’enfoncer davantage le pays exsangue par le règne de la fratrie Bouteflika. Il est évident que les prochaines élections législatives ne serviront à rien d’autre qu’à permettre aux adeptes de la chkara et de la mangeoire de s’empiffrer un peu plus tout en offrant une image démocratique illusoire aux yeux de l’étranger. Lire la suite »