Palestine

Ana Gomes: “There is clearly a pro-Morocco lobby here in the European Parliament”

Publié le

Ana Gomes1

Ms. Ana Gomes. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You sit in the Subcommittee on Security and Defense and in the Special Commission on terrorism in the European Parliament. What do you think of European coordination in the fight against terrorism?

Ana Gomes: It has improved considerably since 2015, particularly since the terrorist attacks in France that hit the Bataclan. It existed before but it is especially since the Bataclan that the information exchange between police and intelligence services has developed. However, there is still a lot to do. The causes of terrorism, including the reasons for radicalization among Europeans, have not yet been sufficiently addressed – and I am not talking only about the Europeans who went to join Daesh in Syria and Iraq, but Europeans who attacked us here at home. Most are our fellow citizens who are born and have radicalized here, and I think that has a lot to do with neoliberal policies that have completely disinvested in social inclusion, especially for young people from immigrant communities, and so it was easier for terrorist groups to recruit unstable people for any reason. Lire la suite »

Publicités

Ana Gomes : «Il y a clairement un lobbying pro-Maroc ici au Parlement européen.»

Publié le Mis à jour le

Ana Gomes7

Mme Ana Gomes. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous siégez dans la Sous-commission Sécurité et Défense et dans la Commission spéciale sur le terrorisme au Parlement européen. Que pensez-vous de la coordination européenne en matière de lutte antiterroriste ?

Madame Ana Gomes : Elle s’est beaucoup améliorée depuis 2015, notamment depuis les attentats terroristes en France qui ont touché le Bataclan. Elle existait déjà avant mais c’est surtout à partir du Bataclan que l’échange d’informations entre services de la police et de renseignement s’est développé. Cependant, il reste beaucoup à faire. On n’a pas encore suffisamment attaqué les causes du terrorisme, notamment les raisons de la radicalisation chez les Européens – et je ne parle pas seulement des Européens qui sont partis rejoindre Daech en Syrie et en Irak, mais des Européens qui nous ont attaqués ici, chez nous. La plupart sont nos concitoyens qui sont nés et se sont radicalisés ici, et je pense que cela a beaucoup à voir avec les politiques néolibérales qui se sont complètement désinvesties dans le social, dans l’inclusion sociale, notamment pour les jeunes gens issus des communautés de l’immigration, et donc c’était plus facile pour les groupes terroristes de recruter des gens instables pour n’importe quelle raison. Lire la suite »

Rev. Dr. Mitri Raheb: “Israel is part and parcel of the modern colonial history”

Publié le Mis à jour le

Mitri-Raheb1

Rev. Dr. Mitri Raheb. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In your book « Faith in the Face of Empire« , you describe the specific suffering of Palestinian Christians. Can you explain us what it means to be a Palestinian Christian under Israeli occupation?

Rev. Dr. Mitri Raheb: For a Palestinian Christian to live under Israeli occupation can means different things. For Christians living in Gaza it means living in a big open air prison without much chances to move in and out with deteriorating living condition: only 4 hours a day  electricity, salted drinking water and polluted air and sea. For Palestinians Christians living in the west bank it means to be surrounded by Israeli Jewish colonies with no room for expansion, restricted movement, surrounded by walls and a kind of apartheid system. For Palestinian Christians living in east Jerusalem it means to be living in your own city as a resident alien being discriminated against in terms of the provision of municipal services, building permits, etc. Lire la suite »

Rev. Dr. Mitri Raheb : «Israël fait partie intégrante de l’histoire coloniale moderne»

Publié le Mis à jour le

Mitri-Raheb2

Rev. Dr. Mitri Raheb. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Faith in the Face of Empire », vous décrivez la souffrance spécifique des chrétiens palestiniens. Pouvez-vous nous expliquer ce que signifie être chrétien palestinien sous l’occupation israélienne ?

Rev. Dr. Mitri Raheb: Pour un chrétien palestinien, vivre sous l’occupation israélienne peut signifier des choses différentes. Pour les chrétiens vivant à Gaza, cela signifie vivre dans une grande prison à ciel ouvert sans beaucoup de chances d’entrer et de sortir, et avec des conditions de vie qui se détériorent : seulement 4 heures d’électricité par jour, une eau potable salée et l’air et la mer pollués. Pour les chrétiens palestiniens vivant en Cisjordanie, cela signifie être entouré de colonies juives israéliennes sans espace pour l’expansion, la restriction des mouvements, être entouré de murs et vivre une sorte de système d’apartheid. Pour les chrétiens palestiniens vivant à Jérusalem-est, il s’agit de vivre dans votre propre ville en tant que résident étranger victime de discrimination en termes de fournitures de services municipaux, de permis de construire, etc. Lire la suite »

Raoul Hedebouw: “We are seeing a war between the imperialist bloc and independent countries that can unfortunately lead to a global conflict.”

Publié le Mis à jour le

Raoul Hedebouw2

Raoul Hedebouw. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In the book you co-wrote with Peter Mertens « Priorité de gauche, pistes rouges pour sortie de crise” (Left-wing priority. Red slopes for crisis resolution), you talk about the neoliberal drift and you propose an alternative. Do you think that the systemic crisis of capitalism offers prospects for the constitution of a real fighting left that frames the workers’ struggle?

Raoul Hedebouw:  Yes, it seems clear to me. We would do well to analyze the sequence in which we find ourselves, that is to say at the beginning of the 1990s with the fall of the Berlin Wall and the socialist countries, the neoliberals created a sequence that was the one where there was no alternative, the famous TINA (note: There is no alternative), and we must note that the 2008 banking crisis has reopened many prospects for discussion. And since 2008 and the banking crisis, there are many more prospects for debates and openings to go beyond capitalism. And we clearly see that there is a dynamic at the youth level, at the union level, where there is much more energy to debate this subject. It’s not by chance that Marx’s book « The Capital » has become a bestseller in the United States, Japan and France. Lire la suite »

Raoul Hedebouw : « Nous sommes en train de voir une guerre entre bloc impérialiste et pays indépendants qui peut malheureusement déboucher sur un conflit mondial. »

Publié le Mis à jour le

POLITICS LIEGE FIRST MAY PTB

Raoul Hedebouw. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans le livre que vous avez coécrit avec Peter Mertens « Priorité de gauche. Pistes rouges pour sortie de crise », vous parlez de la dérive néolibérale et vous proposez une alternative. Pensez-vous que la crise systémique du capitalisme offre des perspectives vers la constitution d’une vraie gauche combattante qui encadre la lutte ouvrière ?

Raoul Hedebouw : Oui, cela me paraît clair. On ferait bien d’analyser la séquence dans laquelle on se trouve, c’est-à-dire début des années 1990 avec la chute du mur de Berlin et des pays socialistes, les néolibéraux ont créé une séquence qui était celle ou il n’y avait plus d’alternative, le fameux TINA (NDLR : There is no alternative), et il faut constater que la crise bancaire 2008 a rouvert beaucoup de perspectives de discussion. Et depuis 2008 et la crise bancaire, il y a beaucoup plus de perspectives de débats et d’ouvertures pour aller au-delà du capitalisme. Et l’on voit clairement qu’il y a une dynamique que ce soit au niveau de la jeunesse, au niveau syndical, où il y a beaucoup plus d’entrain pour débattre de ce sujet. Ce n’est pas pour rien que le livre « Le Capital » de Marx est redevenu un best seller aux États-Unis, au Japon et en France. Lire la suite »

Dr. Roy Casagranda: “ISIL is a reflection of the US”

Publié le Mis à jour le

Roy_Casagranda_31621

Dr. Roy Casagranda. DR.

Mohsen Abdelmoumen: What is your opinion about the first year of the Trump Presidency?

Dr. Roy Casagranda: OMG! Train wreck! I can’t stop staring! The US has never had a more volatile leader, as incompetent, with so little legislation, with such high turnover, as blatantly corrupt, as overwhelming ignorant of the Constitution, state operations, world affairs, and economics. The effect has been a polarization of the electorate, like we have not seen since the 1850s! It is the best thing to happen to the US since the 1960s. Lire la suite »