racisme

Carolyn L. Karcher : « Le sionisme a toujours été une idéologie coloniale »

Publié le Mis à jour le

Carolyn L. Karcher. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez participé à la marche sur le Pentagone d’octobre 1967 contre la guerre du Vietnam. Que représentent pour vous ces moments historiques ?

Carolyn L. Karcher : La guerre du Vietnam et le mouvement populaire contre elle ont transformé ma conscience et changé ma vie. Bien que j’aie grandi au Japon et que je ne sois pas venue aux États-Unis avant d’entrer à l’université de Stanford en 1962, j’ai fréquenté une école américaine au Japon qui m’a donné l’endoctrinement standard. Je croyais que les États-Unis étaient un phare de la démocratie avec pour mission de transmettre ses bienfaits à d’autres pays et de les sauver de gouvernements oppressifs. La guerre du Vietnam a brisé cette croyance. La marche sur le Pentagone d’octobre 1967 a été la troisième manifestation contre la guerre à laquelle j’ai participé, mais c’est celle qui a marqué le début de ma rééducation politique. Pendant la nuit que j’ai passée au Pentagone, j’ai vu des soldats portant des masques à gaz et des baïonnettes frapper avec la crosse de leur fusil la tête des manifestants assis pacifiquement et leur donner des coups de pied avec leurs lourdes bottes, tandis que les chefs de la marche nous réitéraient leurs instructions de rester passifs et de ne pas résister. Ce qui m’a permis de surmonter cette expérience terrifiante, c’est la conviction que la presse allait informer le public américain de la façon dont les soldats américains avaient traité les citoyens exerçant leurs droits constitutionnels, et que l’incident donnerait lieu à une enquête et à une réparation. Au lieu de cela, les gros titres du Washington Post du jour suivant indiquaient que « Les troupes font preuve de retenue contre une foule violente ». Il faudra des années avant que la presse américaine ne commence enfin à rapporter la vérité sur la guerre et à donner une image plus sympathique des manifestants anti-guerre. Je ne lirais plus jamais la presse grand public sans esprit critique.

Lire la suite »

Dr. David Schultz : « Les États-Unis ont une longue histoire de racisme »

Publié le Mis à jour le

Dr. David Schultz. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen :  Votre travail remarquable s’est soldé par un constat sans concession dans votre livre ”American Politics in the Age of Ignorance”. Comment expliquez-vous que les États et les décideurs politiques reproduisent les mêmes politiques qui ont échoué ?

Dr. David Schultz : Il y a plusieurs raisons. L’une d’elles est en réalité la question du manque de connaissances et de temps où les décideurs politiques cherchent des solutions à des problèmes communs et sont enclins à chercher ailleurs des réponses ou des solutions possibles. Ainsi, le concept de diffusion des idées politiques d’une juridiction à l’autre l’explique. Mais il y a aussi d’autres facteurs. Le rôle des lobbyistes et des intérêts particuliers qui font avancer un agenda politique, dotés du pouvoir de l’argent pour permettre la mise en œuvre des programmes politiques. On peut également souligner l’incapacité à s’engager réellement dans une politique basée sur des faits ou des preuves pour guider les prises de décision.

Lire la suite »

Frank Joyce: « Très peu d’Américains sont conscients que leur pays a tué au moins 20 millions de personnes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale »

Publié le Mis à jour le

Frank_Joyce_8047a

Frank Joyce. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen :  Vous avez co-écrit The People Make the Peace: Lessons from the Vietnam Antiwar Movement. Qu’en est-il aujourd’hui du mouvement anti-guerre aux États-Unis ?

Frank Joyce : Ce que l’on oublie le plus souvent à propos de l’opposition massive des Américains à l’invasion du Viêt Nam est l’aberration que celle-ci a été. La violence inhérente au colonialisme et à l’esclavage exercé par les colons a instauré le culte du militarisme, des armes et de la brutalité envers les personnes de couleur qui est toujours dominant à ce jour. L’absence actuelle d’opposition organisée significative à la guerre représente une régression vers la moyenne, c’est-à-dire un retour à l’engagement en faveur de la guerre et de la violence qui est au cœur de l’identité des États-Unis. Lire la suite »

Prof. Robert Jensen : « Il n’y a clairement pas d’avenir humain décent possible dans le capitalisme »

Publié le Mis à jour le

Robert-Jensen5

Prof. Robert Jensen. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Comment expliquez-vous le silence des médias et des gouvernements occidentaux face au massacre du peuple du Yémen par la coalition menée par l’Arabie saoudite, alliée stratégique des USA ?

Prof. Robert Jensen : Je ne suis pas un expert de la guerre au Yémen, mais il est clair que la coalition dirigée par l’Arabie saoudite a eu recours à des tactiques qui ont causé de nombreuses souffrances aux civils. Les médias US n’ont pas complètement évité l’histoire mais ne se sont pas aussi concentrés sur ces catastrophes humanitaires qu’ils le feraient si les forces responsables étaient des ennemis des Américains. C’est un schéma ancien, ce qu’Ed. Herman et Noam Chomsky ont appelé la distinction entre les victimes « dignes » et « indignes », selon qui commet le meurtre. C’est une façon de voir qu’un média américain prétendument « objectif » tend à s’aligner sur la politique étrangère américaine. Lire la suite »

Dr. Roy Casagranda : « Daech est le reflet des États-Unis »

Publié le Mis à jour le

Roy_Casagranda_31621

Dr. Roy Casagranda. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre opinion à propos de la première année de la présidence Trump ?

Dr. Roy Casagranda : Oh mon dieu ! Quelle catastrophe ! Je ne peux pas m’empêcher de regarder ! Les États-Unis n’ont jamais eu un dirigeant plus instable, aussi incompétent, avec si peu de législation, avec une rotation de personnel aussi élevée, aussi ouvertement corrompu, ignorant la Constitution, les opérations d’État, les affaires mondiales et l’économie. L’effet a été une polarisation de l’électorat, comme nous ne l’avons pas vu depuis les années 1850 ! C’est la meilleure chose qui soit arrivée aux États-Unis depuis les années 1960. Lire la suite »

Dr. Guido G. Preparata : « Ils veulent nous transformer tous en une société mondiale de termites »

Publié le Mis à jour le

Guido Preparata1

Dr. Guido G. Preparata. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre «Conjuring Hitler» a reçu une critique élogieuse de notre ami Peter Dale Scott. D’ailleurs, je partage le point de vue de ce grand intellectuel sur le fait que ce livre est une œuvre essentielle dans le travail de recherche historique. Comment êtes-vous arrivé à des conclusions à contre-courant des historiens de l’establishment, à savoir qu’Hitler a été fabriqué par les États-Unis et la Grande Bretagne et que la 2ème Guerre Mondiale était inévitable ?

Dr. Guido G. Preparata : J’ai commencé comme la plupart des Occidentaux dont l’enfance a été imprégnée des « courants » propagandistes typiques de la Guerre froide : en regardant sans fin et avec enthousiasme des films de guerre épiques pro-alliés et anti-allemands. Mes parents – des Italiens d’après guerre – étaient solidement dans le camp pro-américain, pro-israélien, pro-capitaliste, et mon père, un physicien universitaire, était alors militant anti-communiste. C’est ainsi que j’ai grandi. Lire la suite »

Ron Jacobs : « l’Occident a besoin des terroristes islamistes »

Publié le Mis à jour le

Ron Jacobs

Ron Jacobs. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/08/14/ron-jacobs-the-west-needs-islamic-terrorists/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Que représentent pour vous Frantz Fanon et la Révolution algérienne ?

Ron Jacobs : Frantz Fanon est pour moi un écrivain anticolonialiste qui, peut-être plus que tout autre écrivain familier pour moi, explique la nature du colonialisme et de l’impérialisme européen et américain et ses effets sur le colonisé et le colonisateur. En utilisant ses écritures comme un viseur, je suis capable d’y comprendre les sens psychologiques de l’impérialisme et de la résistance contre celui-ci. Cela vaut pour les situations outre-mer et dans ce que les Black Panthers et d’autres ont appelé la colonie noire interne aux États-Unis. Lire la suite »