réchauffement climatique

Dr. Tony Kashani: « Les États-Unis sont aujourd’hui la démocratie la plus riche avec le plus haut niveau d’inégalités. Les oligarques mènent la danse. »

Publié le Mis à jour le

Dr. Tony Kashani. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Comment expliquez-vous la gestion catastrophique de la crise du Covid-19 par l’administration Trump ? Peut-on parler de la faillite du système ?

Dr. Tony Kashani : En effet, la gestion de la crise pandémique du Coronavirus Covid-19 par l’administration Trump a été un échec colossal. Il n’y a pas de direction centrale et de norme nationale en place. Dans d’autres pays, les scientifiques sont chargés de fixer des normes et de montrer la voie à suivre pour gérer la crise. Mais ici, nous avons le vice-président embrouillé, Mike Pence, qui circule et se fait simplement l’écho des « progrès et des bonnes nouvelles » prêchées par Trump. Les chiffres ne mentent pas, 175 000 vies perdues et plus encore. Son manque de compassion pour les vies humaines, en particulier pour les Américains noirs et bruns, et son solipsisme, combinés à une équipe de flagorneurs incompétents, ont créé un énorme vide de commandement au niveau fédéral.

Lire la suite »

Dr. Chris Wright : « La pensée critique et éclairée est dangereuse pour les puissants »

Publié le Mis à jour le

Chris Wright

Dr. Chris Wright. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit « Worker cooperatives and revolution » où vous évoquez les coopératives de travailleurs. Dans ce livre passionnant, on remarque votre optimisme quant à la venue d’une nouvelle ère où l’humain est au centre. Vous citez l’exemple de la coopérative New Era Windows, à Chicago, D’après vous, sommes-nous dans une nouvelle ère où l’union des travailleurs sous forme de coopérative dessinera l’avenir du monde ?

Dr. Chris Wright : Je pense avoir été un peu trop optimiste dans ce livre sur le potentiel des coopératives ouvrières. D’une part, Marx avait raison de dire que les coopératives « représentent dans l’ancienne forme les premiers germes de la nouvelle ». Il s’agit du socialisme microcosmique, puisque le socialisme n’est que le contrôle démocratique de l’activité économique par les travailleurs, ce qui est essentiellement le cas des coopératives.  Même dans les grandes entreprises de Mondragon qui ont vu des conflits entre les travailleurs et la direction élue, il y a bien plus de démocratie (et un salaire plus égal) que dans une grande entreprise capitaliste typique. Lire la suite »

Jean-Pascal van Ypersele, professeur de climatologie à l’université catholique de Louvain et vice-président du Giec : « Nous devons transformer nos systèmes de manière radicale »

Publié le Mis à jour le

Van-Ypersele

Professeur Jean-Pascal Van Ypersele. D.R.

Mohsen Abdelmoumen : Pour le commun des mortels, le concept de réchauffement climatique est incompris dans la mesure où l’on constate plutôt un refroidissement dans les hémisphères sud et nord. Pouvez-vous nous expliquer cela ?

Pr. Jean-Pascal van Ypersele : Même si localement, par exemple en Belgique, nous subissons actuellement un climat pluvieux et froid, il ne faut pas oublier que nous avons vu au même moment des vagues de chaleur prononcées ailleurs (par exemple +47°C en Inde il y a quelques jours). Si au niveau local, certaines régions semblent soumises à des conditions climatiques plus froides que ce qui est habituel, nous sommes bel et bien face à un réchauffement climatique global. Cela se traduit par des inondations dues à des pluies diluviennes qui s’abattent de plus en plus fréquemment, ou bien des vagues de chaleur et des incendies de forêt, tandis que l’accélération du cycle de l’eau provoque davantage de sécheresse au sud, la hausse de température favorisant notamment l’évaporation de l’eau. Lire la suite »