Rohingyas

Dr. William Alberts: “Unlike the United States, North Korea and Iran have not invaded, or bombed, Afghanistan, Iraq, Libya, Syria and Vietnam”

Publié le Mis à jour le

Rev.William-E.-Alberts

Rev. William Alberts. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Do you think that Donald Trump’s statement to the United Nations General Assembly to destroy rogue states is justified? The United States, which has destroyed Korea, Vietnam, Iraq, Libya, among others, and organized permanent coups in the countries of Latin America, and who have been involved in many conflicts, are not they themselves a rogue state?

Dr. William Alberts: President Trump’s threat to “totally destroy” North Korea is not only unjustified, it reveals just how psychopathic and criminally dangerous he is.  “Totally destroy” a country of over 25 million human beings!  That is a most horrible war crime threat.  And, amazingly, he made it under the self-contradictory pretext that North Korea’s development of nuclear weapons “threatens the world with unthinkable loss of life.”  Trump is a dangerous war-criminal-in-waiting. He should be removed from office – by impeachment or Congress’s determination that he is unfit for office — as soon as possible so that he does not hurt countless more people. Lire la suite »

Publicités

Dr. William Alberts : «Contrairement aux États-Unis, la Corée du Nord et l’Iran n’ont pas envahi ou bombardé l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie et le Vietnam»

Publié le Mis à jour le

Rev. William Alberts2

Rev. William Alberts. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pensez-vous que la déclaration de Donald Trump à l’Assemblée Générale des Nations Unies visant à détruire les États voyous est justifiée ? Les USA qui ont détruit la Corée, le Vietnam, l’Irak, la Libye, entre autres et organisé des coups d’État permanents dans les pays d’Amérique Latine, et qui ont été impliqués dans de nombreux conflits ne sont-ils pas eux-mêmes un État voyou ?

Dr. William Alberts : La menace du président Trump de «détruire complètement» la Corée du Nord n’est pas seulement injustifiée, elle révèle à quel point il est psychopathe et criminellement dangereux. « Détruire totalement  » un pays de plus de 25 millions d’êtres humains ! C’est une menace de crime de guerre le plus horrible. Et, étonnamment, il l’a faite sous le prétexte contradictoire que le développement des armes nucléaires de la Corée du Nord « menace le monde avec une perte de vies impensable ». Trump est un dangereux criminel de guerre en attente. Il devrait être retiré de son poste – par la mise en accusation ou la décision du Congrès selon laquelle il est inapte à sa fonction – le plus tôt possible, de sorte qu’il ne puisse pas faire du mal à d’innombrables personnes. Lire la suite »

Liberté d’expression à géométrie variable

Publié le Mis à jour le

Journalistes-DZ2jpg

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Le journaliste algérien Abdessami Abdelhaï est incarcéré en détention préventive depuis le 18 août 2013 à Tébessa et attend toujours un jugement. Qu’a fait ce père de trois enfants pour mériter un tel sort ? Quel crime a-t-il commis ? Dites-le nous ! Son cas nous remémore celui d’un autre journaliste que beaucoup ont certainement oublié aujourd’hui et qui vivait dans la même ville de Tébessa : Abdelhaï Beliardouh. Sous la pression de l’affairiste pourri et potentat local Saâd Garboussi, Beliardouh a voulu mettre fin à ses jours le 19 octobre 2002 en ingurgitant de l’acide pur, incapable d’endurer plus longtemps les humiliations et les tourments que ce brave père de famille avait subies devant toute la population de Tébessa. Abdelhai Beliardouh s’est éteint après un mois d’agonie, le 21 novembre 2002. Pour avoir dénoncé par ses écrits les malversations et pratiques mafieuses de ce potentat et de certains cercles corrompus de Tébessa, bien connus de toute l’Algérie, le journaliste a été enlevé, séquestré et torturé par Garboussi et ses sbires, et a ensuite été traîné comme un trophée à travers les rues de Tébessa. Les trafiquants et autres affairistes mafieux qui ont construit leur fortune dans divers trafics ont voulu faire de ce journaliste un exemple. Lire la suite »