Saïd Bouteflika

Le sourire de Ben M’hidi, le regard d’Ali la Pointe, et la déchéance de Bouteflika et sa clique

Publié le Mis à jour le

le-1er-Novembre1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Aujourd’hui, 1er Novembre, mes pensées vont aux jeunes révolutionnaires qui se sacrifiés pour une idée de liberté et de dignité. Ce sont des Immortels. J’ai toujours eu de l’admiration pour les gens qui sont morts pour une idée et un mépris sans limite pour ceux qui s’accrochent au pouvoir et les larbins qui les vénèrent. Pauvre Algérie ! Quand on pense à ces jeunes hommes qui ont donné leur vie pour l’indépendance du pays et qui ont écrit leur nom dans le marbre de l’Histoire, cette jeunesse fauchée à la fleur de l’âge qui a voulu rêver d’une nation libre et fière, débarrassée de l’esclavagisme colonisateur, et que l’on voit ce pays qui a vécu une épopée prodigieuse dirigé aujourd’hui par un vieillard léthargique corseté dans une chaise roulante, c’est triste à en pleurer. Lire la suite »

Publicités

Les Bouteflika parachèvent la destruction de l’État algérien

Publié le Mis à jour le

Saïd-à-la-manoeuvre-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Comme je l’avais redouté et prédit dans plusieurs de mes articles, et cela depuis des années, le clan funeste des Bouteflika a réussi à déstabiliser l’armée qui jouissait jusqu’ici d’une grande popularité auprès du peuple algérien. Aujourd’hui, des généraux sont montrés du doigt, humiliés, perquisitionnés, et interdits de sortie du territoire, sauf celui qui a octroyé le marché de la viande pour l’ANP au sinistre Kamel Chikhi alias « El Bouchi », à savoir le général Mokdad qui n’a jamais été inquiété. Mes sources militaires m’ont affirmé, bien avant que l’affaire El Bouchi n’éclate, que Mokdad avait été imposé à la tête du DPM par Saïd Bouteflika, en remplacement du général Athemna, un général intègre, et que j’ai évoqué dans mon article déstabilisation de l’armée par Saïd Bouteflika. Lire la suite »

Un 5 Juillet dans l’Algérie des Bouteflika et des Kamel « El Bouchi »

Publié le

les-Bouteflika-et-El-Bouchi-2

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

À la veille de sa fête nationale, l’Algérie n’en finit pas de vivre un cauchemar permanent. Comme je l’ai maintes fois dénoncé à longueur d’articles et de pamphlets dont le leitmotiv est la corruption, notre pauvre Algérie stagne dans le scandale quotidien. Le dernier en date a provoqué un véritable séisme politique avec le limogeage du chef de la police, le général Hamel, fidèle parmi les fidèles du clan présidentiel. Ce scandale lié à une cargaison de cocaïne interceptée par l’armée à Oran sur un navire en provenance du Brésil vient ternir l’image de l’Algérie aux yeux du monde entier. Notre pays en est réduit à subir la souillure de personnages ignobles comme ce Kamel Chikhi, dit El Bouchi, qui est un révélateur de la dimension mafieuse et pourrie du règne de Bouteflika qui a institutionnalisé la corruption qui touche toutes les sphères de la société. Lire la suite »

Macron en Algérie ou plutôt dans el Rokhs land

Publié le Mis à jour le

baiser-Macron-Alger2-copie

Macron étreint fougueusement à Alger par une « Fatma ». DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

El Rokhs ya Rokhs ! Pour quelques heures, Alger s’est transformée en un cirque à ciel ouvert rempli de différents spécimens. Et tout cela pour les beaux yeux du président de l’ancienne puissance coloniale, le freluquet Emmanuel Macron qui a été reçu comme un roi conquérant, comme un messie. Il n’est pas venu par Sidi-Fredj comme ses ancêtres, il a débarqué à l’aéroport Houari Boumédiène et Alger s’est offerte à lui sans aucune retenue. Les images de l’humiliation et du rokhs se sont multipliées lors de ce voyage-éclair et les quelques pas qu’il a faits dans le territoire d’outremer ont donné l’impression qu’Alger et le pays étaient redevenus un département français plutôt qu’un État souverain. Lire la suite »

Déstabilisation de l’armée par Saïd Bouteflika : objectif 5e mandat

Publié le Mis à jour le

Saïd-Bouteflika-et-l'armée-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

L’hypothèse d’un 5e mandat se concrétise de jour en jour pour le président sénile et impotent Abdelaziz Bouteflika. 5e mandat qui, bien sûr, continuera à servir les intérêts des gangsters qui ont usurpé la fonction de président, à leur tête Saïd Bouteflika et son allié du moment, Ahmed Ouyahia. Tout le monde s’est mis d’accord pour cette option et afin de dégager la route du 5e mandat de tout obstacle, Saïd Bouteflika continue sa purge contre l’armée, cette même purge qu’il a entamée depuis bien longtemps et qui a conduit à la mise à la retraite de centaines d’officiers supérieurs des services de renseignement du DRS. Lire la suite »

Saïd Bouteflika, son harem, son hammam et la castration nationale

Publié le Mis à jour le

les-tronches

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Me sentant concerné par les déclarations des énergumènes que sont Abdelkader Bensalah, président illégitime du Conseil de la Nation (Sénat), Saïd Bouhadja, président illégitime de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), « élu » avec moins de 15 % du corps électoral, et bien sûr la panthère rose, le grand « moudjahid » et « martyr », kouider ezzadam Ould Abess, à propos de l’application de l’article 102 et de l’appel à l’intervention de l’armée, j’ai décidé de répondre à ces voleurs et pilleurs de la nation, à ces faux témoins, pour leur dire qu’on ne parle pas la bouche pleine devant la mangeoire et qu’il faut arrêter de se la péter, car ils ne sont rien du tout. Lire la suite »