Saïd Bouteflika

Saïd Bouteflika, Haddad, Bouchouareb : le ciment de la corruption en Algérie

Publié le Mis à jour le

Sans-titre-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Si l’Algérie vit une crise politique majeure après le scandale des élections du 4 mai qui sont un véritable attentat à la pudeur, un viol organisé par des personnages sans honneur, des traîtres de la nation, comme Ould Abbes le faux moudjahid ou Ouyahia le chef des oligarques et leur entourage respectif, tous corrompus jusqu’à la moelle, ce n’est pas mieux sur le plan économique. Des entreprises publiques sont bradées, brisées, vendues aux oligarques, dont je rappelle qu’ils sont présents dans le Parlement illégitime avec plus de 70 députés qui proviennent du FCE d’Ali Haddad el kharay. J’ai toujours dit que ces élections n’allaient rien régler mais consacreraient la crise. Lire la suite »

Ould Kaddour, Ould Abbes, Tahkout, personnages répugnants du règne calamiteux des Bouteflika

Publié le Mis à jour le

Le-trio

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Comme je l’ai souvent affirmé, l’Algérie continue à patauger dans les marécages de l’absurde et de la médiocrité. Chaque jour apporte son lot de scandales et de turpitudes dans une indifférence quasi générale. Les sorties des responsables politiques irresponsables frisant le burlesque ne font qu’enfoncer davantage le pays exsangue par le règne de la fratrie Bouteflika. Il est évident que les prochaines élections législatives ne serviront à rien d’autre qu’à permettre aux adeptes de la chkara et de la mangeoire de s’empiffrer un peu plus tout en offrant une image démocratique illusoire aux yeux de l’étranger. Lire la suite »

Élections législatives de la chkara en Algérie : tous à la mangeoire !

Publié le

gateau_572579721

L’Algérie: chacun veut sa part de gâteau. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Ces derniers temps, le peuple algérien est assommé par des déclarations sans contenu ni importance de la part de certains porteurs de costume-cravate qui évoluent dans le souk de la « boulitique » en Algérie – parce qu’il faut bien reconnaître qu’il n’y a pas de politique dans notre pays, donc j’appellerai ces gesticulations de la boulitique. Et bien entendu, ces déclarations sont immédiatement relayées par les médias qui sont d’une médiocrité crasse, qui n’ont aucune influence et qui ne font que ramasser les miettes que leur distribue Hamid Grine, la pute de la pub. Lire la suite »

Ahmed Ouyahia le chef des oligarques en Algérie

Publié le

ouyahia-haddad-1

Ouyahia le chef des oligarques et Haddad le prête-nom. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Quand Ahmed Ouyahia a scandé avec cynisme « vive l’oligarchie algérienne !» lors d’une activité de son parti, personne à ce moment-là n’avait deviné ce que cela signifiait réellement. Maintenant que les masques sont tombés, qu’il s’est révélé le seul et unique soutien d’Ali Haddad, dépassant en cela Saïd Bouteflika qui, lui, n’a pas de projet politique, Ahmed Ouyahia étale ses ambitions au grand jour. Lire la suite »

After a threat, I’m going to sue Saïd Bouteflika and Ali Haddad

Publié le Mis à jour le

a-said-bouteflika-et-ali-haddad

Saïd Bouteflika and Ali Haddad. DR.

It was not enough for them to destroy the country, to make of Algeria the laughing stock of the planet at every level, now the Mafiosi, Said Bouteflika, the brother of the Algerian president who leads Algeria by proxy and has taken the country hostage, his accomplice Ali Haddad and their clan of eunuchs, allow to send me threats for my writings via their minions. I announce that I am going to attack you in court but, before, I will denounce you in front of the whole planet, that is to say to all my contacts and all governmental and non-governmental organizations. Lire la suite »

Suite à une menace, j’attaque Saïd Bouteflika et Ali Haddad en justice

Publié le

said10

Saïd Bouteflika et Ali Haddad. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Ça ne leur a pas suffi de détruire le pays, de faire de l’Algérie la risée de la planète à tous les niveaux, voilà que les mafieux, Saïd Bouteflika, le frère du président algérien qui dirige l’Algérie par procuration et qui a pris le pays en otage, son complice Ali Haddad et leur clan d’eunuques, se permettent de m’envoyer des menaces pour mes écrits via leurs larbins. Je vous annonce la chose suivante, je vais vous attaquer en justice mais, auparavant, je vais vous dénoncer devant toute la planète, c’est-à-dire à tous mes contacts et à toutes les organisations gouvernementales et non gouvernementales. Lire la suite »

Un président ne devrait pas faire ça…

Publié le Mis à jour le

00015632994-8401964

Le résultat du mariage pour tous entre Hollande et Bouteflika. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Le « renoncement » à postuler un deuxième mandat de François Hollande dit Flamby, alias « Moi, président », ou l’homme au scooter, ce président « normal » ou plus exactement paranormal, a mis les salons de France et d’Alger en ébullition. Cette décision s’est déroulée sur fond d’un scandale que les apparatchiks ont déguisé en « lucidité », en cachant une tentative de destitution menée par les députés républicains de droite, parmi lesquels François Fillon. Hollande n’a été épargné de cette destitution que grâce à son parti majoritaire. Lire la suite »