Sasel

Dr. William B. Quandt : « L’Algérie doit réussir sa prochaine transition du pouvoir »

Publié le Mis à jour le

Dr. W. Quandt

Dr. William B. Quandt. Dr.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/05/20/dr-william-b-quandt-algeria-has-to-get-through-its-next-transition-of-power/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Pourquoi le Dr. Quandt s’est-il intéressé à l’Algérie, notamment à travers ses deux livres Between Ballots and Bullets: Algeria’s Transition from Authoritarianism, et Revolution and Political Leadership: Algeria, 1954-1968 ?

Dr. William B. Quandt : J’étais étudiant en France en 1961, juste au moment où la guerre d’Algérie touchait à sa fin. Quelques années plus tard, j’étais étudiant diplômé du MIT (ndlr Massachusetts Institute of Technology) et je me suis intéressé à la façon dont les pays nouvellement indépendants se développeraient. J’ai décidé d’étudier l’Algérie, en partie parce que je parle plus ou moins couramment le français, et je me suis intéressé à la question de savoir comment une révolution peut devenir un État. Lire la suite »

Publicités

L’Algérie à la tête d’Afripol

Publié le Mis à jour le

arton52974-57759

Le siège d’Afripol à Alger. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

La naissance d’Afripol à Alger

Le 13 décembre dernier, la Conférence africaine organisée par la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a eu lieu à Alger avec la participation des représentants de 40 pays, de l’Union Africaine et d’Interpol. Les directeurs et inspecteurs généraux de police des pays africains s’étaient réunis en vue de finaliser la création d’une structure réunissant toutes les polices africaines pour une coopération visant à lutter contre la criminalité organisée, la cybercriminalité, le trafic de drogue et d’armes, et le terrorisme auxquelles ces diverses activités sont liées. Cette rencontre avait pour but d’entériner les textes juridiques relatifs à cet organisme qui sera opérationnel en 2016 sous la houlette de la DGSN. Cette nouvelle force africaine imaginée par l’Algérie en 2013 porte le nom d’Afripol et permettra à tous les pays africains de s’accorder dans la lutte contre le terrorisme. Lire la suite »