terrorisme

À nos martyrs de l’ANP, notre glorieuse armée, tombés cette semaine au champ d’honneur face au terrorisme

Publié le Mis à jour le

To our martyrs of the NPA, our glorious army,

fallen on the field of honor against terrorism this week

armee-algerienne

La glorieuse ANP. DR.

In the mountains of the Skikda region, men of the glorious NPA (National People’s Army) are currently fighting valiantly against terrorists in terrible conditions. We have lost men, fallen in the prime of life, but we will not lose our country. The blood of these young men has watered our land and has given a lesson of courage to all. Their sacrifice is a song that resonates in eternity, that of resistance to terrorist barbarism and to those who finance and support it. The courage of our brave soldiers brings down the filthy beast, which feeds on the cowardice of the traitors. What is the worth of words in the face of the martyrdom of these young soldiers who died for their motherland? Although my heart is bruised by this tragic event, your sacrifice gives me even more courage to fight the terrorism and traitors of the nation relentlessly. The NPA does not fight terrorism only for Algeria and the Algerian people, it is fighting for all humanity. The hideous beast will be slaughtered no matter what happens. To the families of our fallen martyrs, I offer my most sincere condolences. Rest in peace, brave Algerian soldiers. Our fight continues. Glory to our martyrs! Long live the NPA! We are all the NPA! Long live Algeria! Tahia Djazaïr!

Dans les montagnes de la région de Skikda, des hommes de la glorieuse ANP (Armée Nationale Populaire) sont en train de combattre vaillamment des terroristes dans des conditions terribles. Plusieurs de ces terroristes ont été abattus. Nous avons perdu des hommes, tombés à la fleur de l’âge, mais nous ne perdrons pas la patrie. Le sang de ces jeunes hommes a arrosé notre terre et a donné une leçon de courage à tous. Leur sacrifice est un chant qui résonne dans l’éternité, celui de la résistance face à la barbarie terroriste et à ceux qui la finance et la soutienne. Le courage de nos braves soldats terrasse la bête immonde qui s’alimente de la lâcheté des traîtres. Que valent les mots face au martyre de ces jeunes soldats morts pour la patrie ? Bien que mon cœur soit meurtri par cet événement tragique, votre sacrifice me donne encore plus de courage pour combattre le terrorisme et les traîtres de la nation sans relâche. L’ANP ne combat pas le terrorisme uniquement pour l’Algérie et le peuple algérien, elle le combat pour l’humanité entière. La bête immonde sera terrassée quoiqu’il arrive. Aux familles de nos martyrs tombés au champ d’honneur, je présente mes condoléances les plus sincères. Reposez en paix, braves soldats algériens. Notre combat continue. Gloire à nos martyrs ! Vive l’ANP ! Nous sommes tous l’ANP ! Vive l’Algérie !  Tahia Djazaïr !

Mohsen Abdelmoumen

 

Publicités

Ana Gomes : «Il y a clairement un lobbying pro-Maroc ici au Parlement européen.»

Publié le Mis à jour le

Ana Gomes7

Mme Ana Gomes. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous siégez dans la Sous-commission Sécurité et Défense et dans la Commission spéciale sur le terrorisme au Parlement européen. Que pensez-vous de la coordination européenne en matière de lutte antiterroriste ?

Madame Ana Gomes : Elle s’est beaucoup améliorée depuis 2015, notamment depuis les attentats terroristes en France qui ont touché le Bataclan. Elle existait déjà avant mais c’est surtout à partir du Bataclan que l’échange d’informations entre services de la police et de renseignement s’est développé. Cependant, il reste beaucoup à faire. On n’a pas encore suffisamment attaqué les causes du terrorisme, notamment les raisons de la radicalisation chez les Européens – et je ne parle pas seulement des Européens qui sont partis rejoindre Daech en Syrie et en Irak, mais des Européens qui nous ont attaqués ici, chez nous. La plupart sont nos concitoyens qui sont nés et se sont radicalisés ici, et je pense que cela a beaucoup à voir avec les politiques néolibérales qui se sont complètement désinvesties dans le social, dans l’inclusion sociale, notamment pour les jeunes gens issus des communautés de l’immigration, et donc c’était plus facile pour les groupes terroristes de recruter des gens instables pour n’importe quelle raison. Lire la suite »

Yasmina Khadra : « La paix est en chômage technique »

Publié le Mis à jour le

Yasmina-Khadra1 et M. Abdelmoumen1Mohsen Abdelmoumen (à G.) avec Yasmina Khadra (à D.)

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans vos livres À quoi rêvent les loups et Les Agneaux du Seigneur, vous avez su répercuter le malheur algérien, à savoir la décennie rouge et noire. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

Yasmina Khadra : Tout simplement parce que j’ai vécu cette tragédie dans mon cœur et dans mon esprit. J’étais dans le combat véritable contre l’intégrisme sur le terrain. J’ai fait la guerre aux terroristes pendant huit ans et j’ai vu cette dérive qui allait s’étendre à travers toute la planète. Il y a vingt ans, quand j’ai écrit  Les Agneaux du Seigneur et A quoi rêvent les loups, je disais déjà aux journalistes occidentaux que ça allait leur arriver. Lire la suite »

Nicolas Sarkozy, profession : président de la France, escroc et criminel contre l’humanité

Publié le Mis à jour le

Sarkozy et Kadhafi

Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Elle est belle la République française ! L’ancien président français, Nicolas Sarkozy, est empêtré dans un scandale d’État sans précédent qui marquera l’histoire de la France. Un scandale de plus car, en effet, Sarkozy collectionne les affaires troubles depuis celle de Betancourt jusqu’à l’affaire Kadhafi en passant par Bygmalion ou l’affaire Paul Bismuth, etc. et montre à quel point la politique française est sale. Habitué aux gardes à vue, le Berlusconi français vient d’être mis en examen pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et pour recel de détournement de fonds publics libyens. Lire la suite »

Dr. Pieter Van Ostaeyen : «Nous aurions pu éviter la montée de Daech»

Publié le Mis à jour le

pietervanostaeyen

Dr. Pieter Van Ostaeyen. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Staat van terreur, De jihadistische revolutie » vous évoquez entre autres le printemps arabe et la genèse du conflit en Syrie avec l’émergence de différents groupes terroristes. Pourquoi, d’après vous, ceux qui ont profité du chaos qui a prévalu après le printemps arabe sont-ils les groupes terroristes ?

Dr. Pieter Van Ostaeyen : Dans les pays qui sont sortis des révolutions arabes dans le chaos absolu (Libye, Syrie), les groupes djihadistes ont profité de l’absence totale de contrôle par un gouvernement central et ont utilisé l’anarchie et le chaos pour constituer un réseau de soutien. En Syrie, on ne peut nier le fait que des djihadistes de longue date et bien connus ont été libérés des prisons d’al-Assad. Rappelez-vous qu’Assad a toujours dit qu’il combattait les terroristes, pas les rebelles. Ces djihadistes ont rapidement pris la tête de la rébellion avec pour conséquence la situation actuelle. Lire la suite »

L’Ambassadeur d’Irak auprès du Royaume de Belgique, du Grand Duché du Luxembourg, et Chef de mission auprès de l’Union européenne : « Il nous reste une victoire idéologique à réaliser sur le phénomène de Daech »

Publié le Mis à jour le

2018-01-05-11.41

S.E. l’Ambassadeur d’Irak, Dr. Jawad. al-Chlaihawi, (à droite) et Mohsen Abdelmoumen (à gauche). DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est la situation qui prévaut actuellement en Irak ?

S.E. l’Ambassadeur d’Irak à Bruxelles, Dr. Jawad. al-Chlaihawi : Actuellement, la situation est évidemment bien meilleure qu’il y a un an, deux ans ou même quelques mois, surtout après l’annonce de la victoire finale sur Daech et sur le terrorisme, et la libération totale du territoire irakien du groupe terroriste. L’Irak vit maintenant une période de consolidation nationale, politique, et sécuritaire. Le peuple irakien constate très nettement l’absence presque totale depuis à peu près quatre ou cinq mois de cas d’explosions que l’on constatait auparavant à Bagdad ou dans d’autres villes. Cela montre bien l’anéantissement total des capacités du groupe terroriste. Lire la suite »

Dr. Tewfik Hamel : « Le terrorisme risque de devenir ingérable dans un proche avenir » (Partie 2)

Publié le Mis à jour le

tewfik-hamel-6

Dr. Tewfik Hamel

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pensez-vous que l’Algérie demeure un acteur régional majeur et avec quels moyens de pression l’Algérie pourra-t-elle peser dans la région du Sahel ? La crise interne de gouvernance n’impacte-t-elle pas le rôle régional auquel peut prétendre l’Algérie ?

Dr. Tewfik Hamel : Dans les années 1990, l’objectif prioritaire de la diplomatie algérienne est d’éviter l’isolement du pays ; faire accepter par les grandes capitales l’arrêt du processus électoral du 26 décembre 1991. Après une décennie de bouleversements extraordinaires, et en dépit de la poursuite de la violence, l’Algérie montre des signes de reprise et d’affirmation de soi sur la scène internationale. La redécouverte de l’activisme classique du pays en matière de politique étrangère est susceptible d’avoir des implications importantes pour l’Afrique du Nord et la région méditerranéenne. Lire la suite »