trahison

L’Algérie du caporal martyr Mostafa Znanda vs l’Algérie de Zitout et de Haddad

Publié le Mis à jour le

Le chahid Mostafa Znanda. DR.

En apprenant la mort d’un valeureux soldat, le chahid Mostafa Znanda, tombé au champ d’honneur face aux hordes terroristes sauvages et traîtres, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au sacrifice de ces milliers de soldats de la glorieuse ANP, digne héritière de l’ALN, tués lors de la décennie noire. La mort a plusieurs visages et elle est notre destin à tous, mais celle de ce jeune caporal nous touche particulièrement et nous attriste par son goût amer. Dans ces moments sombres, nul sacrifice n’est au-dessus du sang du martyr. Dans la même journée, l’actualité nous apprend d’un côté le décès d’un brave soldat qui a offert sa jeune vie à son pays, et de l’autre côté, un torrent de boue avec l’affaire Ali Haddad. C’est l’Algérie des enfants du peuple qui se battent contre vents et marées pour gagner leur vie dans la dignité et l’honneur contre l’Algérie de la Jet-set et des soirées arrosées chez les Kouninef.

Lire la suite »

L’Algérie dans un processus révolutionnaire

Publié le Mis à jour le

visuel-algerie

Le peuple algérien demande le départ de Bouteflika et de tout le régime. DR.

Quand un peuple rencontre son destin 

Le cycle des manifestations qui ont commencé le 22 février en Algérie et qui se déroulent en ce moment sont un mouvement historique qui marquera certainement la refondation et la renaissance de l’État moderne algérien. L’obstination du régime agonisant à se maintenir au pouvoir en présentant un impotent intégral pour un cinquième mandat finira par provoquer sa chute. Pour accélérer celle-ci, les manifestants doivent garder la pression dans la rue et entamer une transformation qualitative de la méthode de lutte en allant vers des grèves générales, voire une désobéissance civile, jusqu’à ce que le régime tombe. Il ne faut rien lâcher. Lire la suite »

Saïd Bouteflika, ce Néron qui veut brûler l’Algérie

Publié le Mis à jour le

bouteflika_masque_said_763250720

Saïd Bouteflika, le nain qui veut couler l’Algérie. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Peut-on trouver un seul pays au monde, autre que l’Algérie, où le président de la République est absent pendant des années et ne communique pas avec le peuple ? Abdelaziz Bouteflika ne donne plus aucun discours à la nation depuis des années, et il n’y a plus de conseil des ministres ni aucune activité présidentielle. Malgré cette vacance de pouvoir plus qu’avérée, des décisions d’une extrême importance sont prises dans l’opacité la plus complète par un pouvoir occulte qui ne peut être qu’une seule personne, à savoir celle qui a organisé le rapt de tout un pays à l’histoire millénaire, le frère cadet du président, Saïd Bouteflika, un avorton qui s’est attaqué au géant qu’est l’Algérie. Lire la suite »