US Army

Dr. Andrew Bacevich: « Since the end of the Cold War, the United States has used its military recklessly and foolishly ».

Publié le Mis à jour le

 

andrew-bacevich

Dr. Andrew Bacevich. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In your opinion, is not the crisis in Syria and Iraq the direct result of the American interventions in Iraq of 1991 and 2003?

Dr. Andrew Bacevich: There is no single cause of the crisis, but the US invasion of Iraq in 2003 played a large contributing role by shattering that country. Lire la suite »

Le trafic des trésors archéologiques d’Irak, de l’invasion US à Daech-IS

Publié le Mis à jour le

hires_090718-A-8796C-063aL’armée américaine à Babylone en Irak. DR.

for translate, right click on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

La Mésopotamie est une antique région du Moyen Orient située entre le Tigre et l’Euphrate qui recouvre le nord-est de la Syrie et le nord de l’Irak. Sa civilisation a donné naissance à l’agriculture, à l’écriture, dont l’apparition est estimée à 3500 avant JC, à l’urbanisme, aux 24 heures dans une journée, à la création d’institutions, au droit, aux lois, au commerce, à l’art sous plusieurs formes (architecture monumentale, sculpture, peinture, orfèvrerie), à la musique, etc. Cette région regorge de trésors inestimables disséminés sur des centaines de sites archéologiques majeurs et des dizaines de milliers plus petits qui ont déjà fait l’objet de pillages par des aventuriers européens au XIXe siècle et ensuite par l’armée US lors de l’invasion en 2003. A l’époque de l’invasion criminelle US-britannique en 2003, de nombreux archéologues et historiens ont reproché aux armées occidentales d’avoir pillé le patrimoine irakien, accusant Washington d’avoir violé les accords internationaux de la Convention de La Haye datant de 1907 qui interdit formellement les pillages. Aujourd’hui, l’armée de fantassins à la solde des USA et d’Israël, Daech-IS, fait à son tour main basse sur les trésors de l’Irak, destinés à décorer les intérieurs luxueux des collectionneurs privés occidentaux qui les conservent en toute discrétion et ne les rendront jamais. Ainsi disparaît le patrimoine national irakien, témoin d’une civilisation éblouissante, dans les coffres-forts et les salons de l’Occident. Le pillage intensif et systématique des régions envahies par Daech-IS permet à l’organisation terroriste de financer son entreprise de mort et de destruction en fournissant pétrole et objets d’art à bas prix. Mais le diable est dans les détails et qui dit vendeur, dit acheteur, et tous ceux qui vendent ou achètent le fruit des rapines ont autant de sang sur les mains que les égorgeurs qui massacrent les peuples du Moyen-Orient. Lire la suite »