Yémen

Alain Rodier : « La seule certitude est que le chaos va perdurer »

Publié le Mis à jour le

Alain Rodier2

Alain Rodier. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous êtes l’auteur, entre autres, de « Grand angle sur le terrorisme » et de « Grand angle sur les mafias ».  Dans ces deux livres très pertinents, vous analysez le terrorisme et les mafias, ce qui nous renvoie aux liens entre ces deux phénomènes. On parle de plus en plus d’un terrorisme hybride lié à la grande criminalité, quel est votre avis à ce sujet ?

Alain Rodier : L’expression « terrorisme hybride » est apparue pour souligner les liens qui existent entre des mouvements terroristes et le crime en général et organisé en particulier. Un premier phénomène est bien connu : celui des petits délinquants qui versent dans le terrorisme. L’intérêt est alors réciproque. Différents « paumés » y voient une manière de se « réaliser » en sortant de leur anonymat criminel en épousant une cause que, dans leur immense majorité, ils ne connaissent pas. Ce qui est époustouflant c’est que non seulement ils sont capables de donner leur vie pour cette cause (comme à peu près tout les militaires d’active), mais que leur but essentiel est le martyre. En dehors des kamikazes japonais, l’Histoire moderne ne connaît pas de cas semblables. La grande question qui est posée et qui n’a, à ce jour, pas trouvé de réponse satisfaisante est : pourquoi ? Lire la suite »

Robert D. Steele: « NSA and CIA are indeed out of control »

Publié le Mis à jour le

robert-steele-5

Robert David Steele. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You wrote the book The Open-Source Everything Manifesto: Transparency, Truth, and Trust. Its content as well as the fact that you have distributed it free on the web are revolutionary. Can you explain your concept of Open Source to our readership?

Robert David Steele: First, although I understand there is a pirate copy of the book free on the web, it is the only one of my 10 books that I do not own the English rights to. I can give a free digital copy to anyone that wants to publish it in any other languages. It has been translated into Chinese. My other books are both free online and also for sail at Amazon. Lire la suite »

Robert D. Steele : « la NSA et la CIA sont en effet hors de contrôle »

Publié le Mis à jour le

r-steele-6

Robert David Steele. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/02/21/robert-d-steele-nsa-and-cia-are-indeed-out-of-control/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen: Vous avez écrit le livre « The Open-Source Everything Manifesto: Transparency, Truth, and Trust« . Son contenu ainsi que le fait que vous l’ayez distribué gratuitement sur le web sont révolutionnaires. Pouvez-vous expliquer votre concept de l’Open source à notre lectorat ?

Robert D. Steele : Tout d’abord, bien que je comprenne qu’il y ait une copie pirate gratuite du livre sur le web, c’est le seul de mes 10 livres dont je ne possède pas les droits en anglais. Je peux donner une copie numérique gratuite à quiconque veut le publier dans toutes les autres langues. Il a été traduit en chinois. Mes autres livres sont à la fois en ligne gratuitement et aussi à commander sur Amazon. Lire la suite »

President Obama adviser, Dr. Bruce Riedel, answers to our questions about Algeria, the DRS, and JASTA.

Publié le Mis à jour le

bruce-riedel3

Dr. Bruce Riedel. DR.

Dr. Bruce Riedel was a senior official at the CIA, where he served for 30 years. He advised four presidents of the United States, including the current president, on the US security and counter-terrorism issues. He is advisor of President Barack Obama and a member of the National Security Council at the White House.

He answered us on two questions about Algeria and its intelligence services, the DRS, and the JASTA law with its consequences for US-Saudi relations. He showed a great prudence and diplomacy in this interview. Speaking on Algeria, he told us: Lire la suite »

Le Dr. Bruce Riedel, conseiller du Président Obama, répond à nos questions concernant l’Algérie, le DRS, et JASTA.

Publié le Mis à jour le

bruce-riedel1

Dr. Bruce Riedel. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/10/20/president-obama-adviser-dr-bruce-riedel-answers-to-our-questions-about-algeria-the-drs-and-jasta/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Le Dr. Bruce Riedel a été haut responsable à la CIA où il a servi pendant 30 ansIl a conseillé quatre présidents des États-Unis, dont le président actuel, sur les dossiers de la sécurité et du contre-terrorisme. Il est conseiller du président Barack Obama et est membre du Conseil de Sécurité Nationale à la Maison Blanche.

Il a bien voulu nous répondre sur deux questions concernant l’Algérie et ses services de renseignement, le DRS, et la loi JASTA avec ses conséquences sur les relations américano-saoudiennes. Il a fait preuve de grande prudence et de diplomatie dans cet entretien. S’exprimant sur l’Algérie, il nous a confié : Lire la suite »

« Hi, I’m Uncle Sam and I’m a War-oholic », by William Astore

Publié le Mis à jour le

BAR

DR.

pour traduire, clic droit sur le texte

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

America’s Got War
Poverty, Drugs, Afghanistan, Iraq, Terror, or How to Make War on Everything
By William J. Astore

War on drugsWar on poverty. War in Afghanistan. War in Iraq. War on terror. The biggest mistake in American policy, foreign and domestic, is looking at everything as war. When a war mentality takes over, it chooses the weapons and tactics for you.  It limits the terms of debate before you even begin. It answers questions before they’re even asked.

When you define something as war, it dictates the use of the military (or militarized police forces, prisons, and other forms of coercion) as the primary instruments of policy.  Violence becomes the means of decision, total victory the goal.  Anyone who suggests otherwise is labeled a dreamer, an appeaser, or even a traitor.

War, in short, is the great simplifier — and it may even work when you’re fighting existential military threats (as in World War II).  But it doesn’t work when you define every problem as an existential one and then make war on complex societal problems (crime, poverty, drugs) or ideas and religious beliefs (radical Islam). Lire la suite »

Bricolage, navigation à vue, corruption : consommez algérien !

Publié le Mis à jour le

Boutef6

Le président Abdelaziz Bouteflika lors de la visite de Laurent Fabius. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Pas un jour ne se passe en Algérie sans qu’éclate un scandale lié à la mauvaise gestion des affaires de l’Etat, dénonçant la gabegie et l’anarchie érigées en mode de gouvernance. Les simulacres de procès de corruption de l’autoroute Est-Ouest et El Khalifa ont démontré à quel point la Justice est loin d’être indépendante et n’est plus que l’otage d’un pouvoir politique dépourvu d’agenda, uniquement tournée vers la fumée blanche ou noire d’El Mouradia ou, plus précisément, de la résidence présidentielle médicalisée de Zéralda. Ces procès n’ont eu lieu que pour amuser la galerie sans intention de combattre réellement le fléau de la corruption qui menace l’Etat national. Diversion et ruses en permanence caractérisent le règne de Bouteflika IV. Tel est le sens du quatrième mandat : on gagne du temps et on occupe la scène avec des dérivatifs multiples. Lire la suite »