Chroniques algériennes

Hadda Hazem : profession journaliste algérienne

Publié le

______.8vnie2qegw00884go4ssc84cs.daot514tdao8s8kwog08wk0wc.th

Hadda Hazem, directrice de publication du journal El Fadjr. D.R.

Née à Guelma (Algérie) en 1960, Hadda Hazem est journaliste et directrice du journal arabophone El Fadjr dans lequel elle écrit un éditorial qui s’intitule « Légendes ». J’ai eu l’occasion de la rencontrer lors de mon récent passage à Alger, où elle m’a reçu avec hospitalité dans son bureau de la Maison de la Presse Tahar Djaout. Personnalité spontanée et attachante, notre consœur est le modèle de la femme algérienne honnête et courageuse qui se bat pour maintenir l’existence de son journal en dépit de l’acharnement de l’actuel ministre des Communications, Hamid Grine, qui ne lui pardonne pas son indépendance d’esprit et sa position contre le quatrième mandat et lui refuse le financement de la publicité d’Etat. Lire la suite »

Publicités

The journalist Mohamed Abassa writes us

Publié le Mis à jour le

Le journaliste Mohamed Abassa nous écrit 

<a Mohamed Abassa

Mohamed Abassa D.R.

« Il faut féliciter le brillant et courageux chroniqueur Mohsen Abdelmoumen. Il faut juste qu’il pousse un peu plus loin ses investigations. Par exemple pourquoi Djezzy conditionne sa manne publicitaire au soutien total aux Bouteflika ? Quelles relations existent entre les Sawaris et les Bouteflika? Qui est le plus gros actionnaire d’OTA ? C’est ORATEL, une société off-shore domiciliée aux Iles Vierges Britanniques. Qui sont les vrais actionnaires d’ORATEL, actionnaires majoritaires d’Orascom Telephonie Algérie (OTA) ? Vous découvrirez des noms écrans comme Mme Arafat, M. Chorafa (3% des parts), mais Djezzy est massivement déversée sur les seuls qui encensent Bouteflika et son clan. C’est pourquoi je suis à ce jour interdit de publication dans tous ces journaux achetés. Lire la suite »

Appel contre l’exploitation du gaz de schiste en Algérie par le régime néocolonialiste français

Publié le Mis à jour le

Image

Sites potentiels d’extraction en Algérie. D.R.Le pouvoir minoritaire, faible, corrompu et illégitime algérien qui n’a pas mobilisé, même en gonflant les chiffres, la moitié de l’électorat  lors des élections du 17 avril dernier, a décidé de permettre au régime français d’exploiter le gaz de schiste en Algérie, via sa société GDF Suez, précipitant le pays vers une catastrophe écologique sans précédent. Pourquoi les Français, qui refusent l’extraction du gaz de schiste sur leur propre territoire, veulent-ils la pratiquer chez nous ? De quel droit un régime illégitime peut-il négocier des accords aussi importants et qui engagent l’avenir de la nation algérienne, si ce n’est pour obtenir la caution de l’ancien colonisateur français à défaut d’avoir celle de son propre peuple qui s’est abstenu massivement de voter ? Lire la suite »

Immersion dans la presse de la grande bouffe en Algérie

Publié le Mis à jour le

Image

Etat des lieux de la presse. D.R.

Contrairement à certains organes de presse, dont celui qui nous a censurés et duquel nous nous sommes séparés, mon épouse belge et moi, à cause d’une pratique digne de l’ère de l’Inquisition, nous ne sommes pas des donneurs de leçon. Cependant, force est de constater qu’Algeriepatriotique a usurpé le mot patriotique à Mustapha Benboulaïd, lequel avait vendu ses biens pour la cause de la libération nationale, et ce site dans lequel nous nous sommes engagés par amour de la patrie, représente désormais pour nous un échec et une grande déception. Il ne s’agit pas pour nous de nous lamenter sur ce qui n’est plus, bien au contraire, ce qui s’est produit a eu le mérite de mettre les pendules à l’heure en nous dévoilant à qui nous avions affaire. Lire la suite »

La déchéance du président algérien

Publié le Mis à jour le

Image

La déchéance du président algérien. D.R.

Le quatrième mandat, symbolisant l’échec d’un régime politique et son incapacité à se réformer, a débuté par des entorses à la loi et par des violations de la Constitution, au nom même de cette Constitution. Bouteflika 4 représente un régime, un président et un gouvernement « khourda », dirigé vers l’extérieur et non pas vers l’intérieur, qui a usé d’une diversion, ruse dans laquelle excelle le clan présidentiel, en utilisant la gent féminine comme bouclier humain. Ruser n’est pas faire de la politique. Lire la suite »

Des tractations secrètes seraient en cours : la France veut-elle imposer un vice-président à Bouteflika ?

Publié le Mis à jour le

Image

François Hollande avec Abdelmalek Sellal et Réda Hamiani. Amine/New Press

Tout le monde se prépare à la journée du «couronnement» en se demandant, pour ceux qui sont invités, s’il faut y assister ou non, et en spéculant sur les différentes positions du Président lors de la célébration de sa prestation de serment. Se lèvera-t-il ? Marchera-t-il ? Parlera-t-il ? Et si le miracle a lieu, sera-t-il capable de prononcer la phrase protocolaire sans se tromper ? Si les performances de la technologie de pointe sont assurées, un «couac» dû à un malaise subit est toujours à craindre. Lire la suite »

Nous sommes face à une gestion monarchique de l’Etat

Publié le Mis à jour le

Image

Une illustration caricaturale de tout un système politique agonisant. Sid-Ali/New Press

L’euphorie triomphante affichée par le clan présidentiel et ses danseuses du ventre s’est estompée après ces élections uniques au monde marquées par une campagne désastreuse et singulière dans toute l’histoire de l’humanité. S’il y a une leçon à tirer de cette caricature électorale, c’est le cynisme dans lequel patauge ce pouvoir gangrené et autiste. Lire la suite »