Mois: octobre 2017

Un 1er Novembre devant le Centre culturel français à Alger

Publié le Mis à jour le

La-jeunesse-devant-le-CCF-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Au moment où les patriotes algériens s’apprêtent à célébrer la victoire des braves sur l’hydre colonialiste, nous sommes sous le choc devant des photos montrant des milliers de jeunes étudiants agglutinés devant le CCF, en quête d’un visa pour étudier en France. La foule est tellement dense devant l’institut français que certains font des malaises et s’évanouissent, et plusieurs ont passé la nuit sur place pour être sûrs d’être reçus. Y a-t-il un symbole plus cruel que cette longue file de jeunes diplômés algériens faisant la queue devant le centre culturel français la veille d’un 1er Novembre ? Ces images viennent s’ajouter à celles de ces familles naufragées tremblotant dans  une couverture sur les côtes de Sardaigne. Une image vaut mille discours et celles que nous découvrons nous broient le cœur : l’Algérien errant fuit sa patrie pour laquelle sont morts des millions de braves. L’échec est total. Lire la suite »

Publicités

Dr. William Alberts: “Unlike the United States, North Korea and Iran have not invaded, or bombed, Afghanistan, Iraq, Libya, Syria and Vietnam”

Publié le Mis à jour le

Rev.William-E.-Alberts

Rev. William Alberts. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Do you think that Donald Trump’s statement to the United Nations General Assembly to destroy rogue states is justified? The United States, which has destroyed Korea, Vietnam, Iraq, Libya, among others, and organized permanent coups in the countries of Latin America, and who have been involved in many conflicts, are not they themselves a rogue state?

Dr. William Alberts: President Trump’s threat to “totally destroy” North Korea is not only unjustified, it reveals just how psychopathic and criminally dangerous he is.  “Totally destroy” a country of over 25 million human beings!  That is a most horrible war crime threat.  And, amazingly, he made it under the self-contradictory pretext that North Korea’s development of nuclear weapons “threatens the world with unthinkable loss of life.”  Trump is a dangerous war-criminal-in-waiting. He should be removed from office – by impeachment or Congress’s determination that he is unfit for office — as soon as possible so that he does not hurt countless more people. Lire la suite »

Dr. William Alberts : «Contrairement aux États-Unis, la Corée du Nord et l’Iran n’ont pas envahi ou bombardé l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie et le Vietnam»

Publié le Mis à jour le

Rev. William Alberts2

Rev. William Alberts. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pensez-vous que la déclaration de Donald Trump à l’Assemblée Générale des Nations Unies visant à détruire les États voyous est justifiée ? Les USA qui ont détruit la Corée, le Vietnam, l’Irak, la Libye, entre autres et organisé des coups d’État permanents dans les pays d’Amérique Latine, et qui ont été impliqués dans de nombreux conflits ne sont-ils pas eux-mêmes un État voyou ?

Dr. William Alberts : La menace du président Trump de «détruire complètement» la Corée du Nord n’est pas seulement injustifiée, elle révèle à quel point il est psychopathe et criminellement dangereux. « Détruire totalement  » un pays de plus de 25 millions d’êtres humains ! C’est une menace de crime de guerre le plus horrible. Et, étonnamment, il l’a faite sous le prétexte contradictoire que le développement des armes nucléaires de la Corée du Nord « menace le monde avec une perte de vies impensable ». Trump est un dangereux criminel de guerre en attente. Il devrait être retiré de son poste – par la mise en accusation ou la décision du Congrès selon laquelle il est inapte à sa fonction – le plus tôt possible, de sorte qu’il ne puisse pas faire du mal à d’innombrables personnes. Lire la suite »

Déstabilisation de l’armée par Saïd Bouteflika : objectif 5e mandat

Publié le Mis à jour le

Saïd-Bouteflika-et-l'armée-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

L’hypothèse d’un 5e mandat se concrétise de jour en jour pour le président sénile et impotent Abdelaziz Bouteflika. 5e mandat qui, bien sûr, continuera à servir les intérêts des gangsters qui ont usurpé la fonction de président, à leur tête Saïd Bouteflika et son allié du moment, Ahmed Ouyahia. Tout le monde s’est mis d’accord pour cette option et afin de dégager la route du 5e mandat de tout obstacle, Saïd Bouteflika continue sa purge contre l’armée, cette même purge qu’il a entamée depuis bien longtemps et qui a conduit à la mise à la retraite de centaines d’officiers supérieurs des services de renseignement du DRS. Lire la suite »

Prof. Richard Falk: “Israel continuously defies international law”

Publié le Mis à jour le

Richard_Falk1

Prof. Richard Falk. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You wrote the book « Achieving Human Rights« . Don’t you think that the many interventions of American imperialism, under the pretext of spreading human rights and democracy, have emptied the concept of human rights from its substance?

Prof. Richard Falk: I would place the stress on the discrediting effects of the disastrous American imperial intervention, and subsequent occupation, of Iraq starting in 2003. Especially when the allegation of hiding stockpiles of weapons of mass destruction proved false, the United States justified the intervention as a textbook liberation of the Iraqi people, an exercise in what was called ‘democracy promotion.’ Even earlier, the U.S. Government attempted to justify its regime-changing intervention in Afghanistan as beneficial for women, as an undertaking that was described under such headings as ‘women empowerment.’ As with Iraq, the intervention in Afghanistan has brought massive suffering to the people of the country, and discredited all claims that human rights and democracy could be achieved by military intervention. Lire la suite »

Prof. Richard Falk : « Israël défie continuellement le droit international »

Publié le Mis à jour le

 

Press Conference  by Special Rapporteur on the situation of human rights in the Palestinian occupied territories since 1967 and Special Rapporteur on the situation of human rights in Myanmar

Prof. Richard Falk. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit le livre : « Achieving Human Rights ». À votre avis, les nombreuses interventions de l’impérialisme américain sous prétexte de répandre les droits et la démocratie n’ont-elles pas vidé de sa substance le concept même des droits de l’homme ?

Prof. Richard Falk : Je mettrais l’accent sur les effets dévalorisants de la désastreuse intervention impériale américaine et de l’occupation subséquente de l’Irak à partir de 2003. Surtout quand l’allégation de cacher des stocks d’armes de destruction massive s’est révélée fausse, les États-Unis ont justifié l’intervention en tant que libération classique du peuple irakien, une pratique de ce qu’on appelait la «promotion de la démocratie». Plus tôt encore, le gouvernement américain a tenté de justifier son intervention en faveur du changement de régime en Afghanistan comme bénéfique pour les femmes, comme une entreprise qui a été décrite sous le titre de «l’émancipation des femmes.» Comme avec l’Irak, l’intervention en Afghanistan a provoqué des souffrances massives au peuple du pays et a remis en cause toutes les affirmations selon lesquelles les droits de l’homme et la démocratie pourraient être obtenus par une intervention militaire. Lire la suite »