Interviews

Abdel Bari Atwan : « Les peuples rejettent la normalisation avec Israël »

Publié le Mis à jour le

Abdel Bari Atwan 1

Abdel Bari Atwan. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre analyse à propos de la situation qui prévaut dans les territoires palestiniens occupés et à Gaza ?

Abdel Bari Atwan : La scène politique palestinienne est dans un état de paralysie, conséquence directe du processus désastreux d’Oslo. Mahmoud Abbas (Abou Mazen) n’est pas en bonne santé et la scène est prête pour l’après-Abou Mazen. Mais personne n’a de feuille de route pour savoir où aller. Abou Mazen est le dernier des pères fondateurs, et son départ entraînera une fragmentation et une perte d’influence du mouvement Fatah, comme ce fut le cas pour le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) après la mort de George Habash. Donc, le chaos et la confusion prévalent. Je ne serais pas surpris que des habitants de la Cisjordanie et de la bande de Gaza s’inspirent des manifestations au Soudan et en Algérie. Lire la suite »

Publicités

Dr. Myriam Aït-Aoudia : « Le président Bouteflika n’est plus en état de gouverner depuis de longues années »

Publié le Mis à jour le

Myriam-Aït-Aoudia4

Dr. Myriam Aït-Aoudia. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre thèse très intéressante et très importante à lire, vous établissez un constat pertinent. Sachant que les questions relatives à l’expérience du multipartisme n’ont pas été traitées sur le plan académique en Algérie, pourquoi avez-vous ressenti la nécessité de choisir ce thème pour votre thèse ?

Dr. Myriam Aït-Aoudia : L’expérience démocratique algérienne entre 1988 et 1992 se déroule vingt ans avant ce qu’on a appelé les « printemps arabes ». L’Algérie est donc le premier pays de la région à avoir connu une sortie d’un régime autoritaire et l’installation d’un régime démocratique. Cet épisode s’est dramatiquement clôturé au lendemain de l’arrêt des élections législatives que le parti islamiste, le FIS, avait remportées, puisqu’une terrible guerre terroriste a endeuillé le pays pendant une décennie. Lire la suite »

Dr. Jean Bricmont : «Les Gilets jaunes posent des questions tellement fondamentales qu’aucun gouvernement européen ne pourrait y répondre»

Publié le Mis à jour le

Jean Bricmont 2

Dr. Jean Bricmont. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Comment expliquez-vous la soumission des gouvernements occidentaux ainsi que de leurs médias à Israël ?

Dr. Jean Bricmont : La pression des lobbys, toute l’insistance qui a été faite sur l’holocauste, etc. font que d’une certaine façon, les intellectuels sionistes ne peuvent jamais être critiqués sous peine que l’on soit traité de fasciste ou de nazi. Ils sont très efficaces et les gens se taisent parce qu’ils sont lâches. Lire la suite »

Robert Bibeau : « le capitalisme, c’est la guerre »

Publié le Mis à jour le

Robert-Bibeau2

Robert Bibeau. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : À la lecture de votre livre très instructif et passionnant, « La démocratie aux Etats-Unis, les mascarades électorales », on se pose la question suivante : y a-t-il réellement une démocratie aux Etats-Unis et à quoi servent les élections aux USA ?

Robert Bibeau : Oui, il existe une réelle démocratie pour la bourgeoisie aux États-Unis comme dans tous les pays capitalistes de ce monde. Il n’existe évidemment aucune « démocratie » populaire – prolétarienne, ni aux États-Unis ni dans aucun autre pays. Croyez-vous que l’adhésion à un parti bourgeois d’un multimilliardaire et de ses relations, compte tenu de son pouvoir de pression, de sa chaîne de télévision et de ses centres d’administration, soit du même poids « démocratique » que l’adhésion de mon voisin de palier – prolo de son métier – à un parti politique pseudo socialiste ? Il n’y a que la gauche bourgeoise pour le laisser croire. Les ouvriers américains le savent, eux qui ne se déplacent plus pour voter et « user de la puissance du crayon de votation bidon » ni bénéficier d’un pouvoir électoral chimérique exclusif aux riches. Lire la suite »

Prof. Atilio Borón : « Pour contrer le chaos créé par l’impérialisme, un leadership honnête et des institutions fortes doivent s’accompagner d’une mobilisation populaire intense et bien organisée »

Publié le Mis à jour le

atilio boron5

Prof. Atilio Borón. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Comment expliquez-vous le recul de la gauche et la montée de l’extrême-droite en Amérique Latine, comme on l’a vu au Brésil avec l’élection du fasciste et tortionnaire Jaïr Bolsonaro et celle de Mauricio Macri en Argentine ?

Prof. Atilio Borón : Il existe de nombreuses raisons, que je ne peux que résumer ici. Premièrement, l’intensité de la contre-offensive américaine visant à vaincre les gouvernements progressistes a été impressionnante. Macri était un cadeau inattendu, plus dû aux erreurs du kirchnerisme qu’à autre chose. Mais la victoire était très importante pour les États-Unis. Bolsonaro est le produit de la démobilisation du PT établie par Lula depuis les débuts, de la corruption complète du système judiciaire qui a mis en prison Lula et a permis à Bolsonaro de ne pas être présent dans les débats présidentiels, le soutien constant des médias hégémoniques et, bien sûr, les graves erreurs des gouvernements Lula/Dilma qui croyaient que la politique sociale et l’extraction de millions de personnes de l’extrême pauvreté seraient suffisantes pour changer la conscience populaire et faire de ces personnes les partisans de politiques progressistes. Lire la suite »

Prof. Martin E. Jay: « Hélas, nous vivons tous maintenant dans une zone de guerre »

Publié le Mis à jour le

martin-e.-jay-2

Prof. Martin E. Jay. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit “Marxism and Totality: The Adventures of a Concept from Lukacs to Habermas”. Pourquoi,  d’après vous, la totalité a-t-elle été au centre de la pensée des premiers philosophes marxistes tels que Lukács, Korsch, Gramsci et Bloch?

Prof. Martin E. Jay : La catégorie de la totalité, dont l’importance pour la théorie marxiste a été soulignée par Lukács dans Histoire et Conscience de classe (1923), a été introduite pour surmonter le rôle exagéré donné à l’économie par le traditionnel, deuxième internationale marxiste. Bien que sous le capitalisme, l’économie en tant que sous-sphère distincte de la société dans son ensemble ait joué un rôle exorbitant, elle n’a jamais été simplement une « base » ou « sous-structure » dont une « superstructure » de culture, politique, religion, etc. était entièrement dépendante. Plus important encore, dans la transition à l’écart du capitalisme, dont les théoriciens que vous mentionnez espéraient qu’elle était réellement en train de se produire, l’autonomie relative de la culture et de la politique dans la totalité des relations sociales pourrait se développer. Lire la suite »

Étienne Chouard : «Les Gilets Jaunes constituants lancent un appel à toute l’humanité.»

Publié le Mis à jour le

etienne chouard 2

Etienne Chouard. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre manifeste très percutant « Nous ne sommes pas en démocratie ! », vous faites un constat pertinent. N’est-ce pas plutôt une ploutocratie ?

Etienne Chouard : Oui, tout-à-fait. Nous sommes en ploutocratie et cela depuis deux cents ans, depuis les révolutions anglaise, américaine, française, depuis l’avènement du gouvernement représentatif qui désigne les acteurs politiques par la procédure de l’élection parmi des candidats qu’on peut aider. Cette procédure, puisqu’on peut aider, donne tout le pouvoir – car quand on a gagné les élections on exerce tout le pouvoir pendant le mandat – à ceux qui ont le plus les moyens d’aider, c’est-à-dire les plus riches. Lire la suite »