Russie

Dr. Melvin Goodman : « Nous n’avons évidemment rien appris de la défaite au Vietnam il y a quarante ans »

Publié le Mis à jour le

Melvin Goodman4

Dr. Melvin Goodman. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre incontournable “Whistleblower at the CIA: An Insider’s Account of the Politics of Intelligence”, vous faites un témoignage historique sur le fonctionnement interne de la communauté du renseignement américain. Quel a été l’impact de votre constat sur le monde du renseignement ? Depuis la parution de votre livre, pensez-vous qu’il y a eu des changements positifs au sein des services de renseignement ou, au contraire, les mêmes pratiques que vous dénoncez continuent-elles ?

Dr. Melvin Goodman : Depuis mon témoignage au Congrès en 1991, il y a eu une plus grande reconnaissance du problème de la politisation du renseignement. Mais mes livres de 2008 et 2017 sur la CIA n’ont pas reçu suffisamment d’attention à mon avis. De plus, la soi-disant «réforme» du renseignement après le 11 septembre n’a fait qu’empirer les choses en élargissant la militarisation du renseignement. Lire la suite »

Publicités

Yasmina Khadra : « La paix est en chômage technique »

Publié le Mis à jour le

Yasmina-Khadra1 et M. Abdelmoumen1Mohsen Abdelmoumen (à G.) avec Yasmina Khadra (à D.)

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans vos livres À quoi rêvent les loups et Les Agneaux du Seigneur, vous avez su répercuter le malheur algérien, à savoir la décennie rouge et noire. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

Yasmina Khadra : Tout simplement parce que j’ai vécu cette tragédie dans mon cœur et dans mon esprit. J’étais dans le combat véritable contre l’intégrisme sur le terrain. J’ai fait la guerre aux terroristes pendant huit ans et j’ai vu cette dérive qui allait s’étendre à travers toute la planète. Il y a vingt ans, quand j’ai écrit  Les Agneaux du Seigneur et A quoi rêvent les loups, je disais déjà aux journalistes occidentaux que ça allait leur arriver. Lire la suite »

Dr. Tewfik Hamel : « Le terrorisme risque de devenir ingérable dans un proche avenir » (Partie 1)

Publié le Mis à jour le

Tewfik-Hamel-780x300-copieDr Tewfik Hamel. DR

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre lecture du bras de fer qui oppose en ce moment l’Arabie saoudite et ses alliés, avec le Qatar ? Certaines sources évoquent même le risque d’une guerre dans la région. Qu’en pensez-vous ?

Dr. Tewfik Hamel : De nombreux points se chevauchent et méritent d’être soulignés notamment la période de changement dans le monde arabe qui ne sera pas courte, mais une lutte constante entre les forces qui tentent de définir l’avenir de la région. Les conflits internes sont en partie associés à ces changements. Il y a ensuite la confusion intellectuelle autour de la nature de cette conflictualité. À cela s’ajoute la montée de l’Iran et un sentiment d’insécurité des Saoudiens impossible à apaiser. Enfin, le rôle des États-Unis :     Lire la suite »

Alain Rodier : « La seule certitude est que le chaos va perdurer »

Publié le Mis à jour le

Alain Rodier2

Alain Rodier. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous êtes l’auteur, entre autres, de « Grand angle sur le terrorisme » et de « Grand angle sur les mafias ».  Dans ces deux livres très pertinents, vous analysez le terrorisme et les mafias, ce qui nous renvoie aux liens entre ces deux phénomènes. On parle de plus en plus d’un terrorisme hybride lié à la grande criminalité, quel est votre avis à ce sujet ?

Alain Rodier : L’expression « terrorisme hybride » est apparue pour souligner les liens qui existent entre des mouvements terroristes et le crime en général et organisé en particulier. Un premier phénomène est bien connu : celui des petits délinquants qui versent dans le terrorisme. L’intérêt est alors réciproque. Différents « paumés » y voient une manière de se « réaliser » en sortant de leur anonymat criminel en épousant une cause que, dans leur immense majorité, ils ne connaissent pas. Ce qui est époustouflant c’est que non seulement ils sont capables de donner leur vie pour cette cause (comme à peu près tout les militaires d’active), mais que leur but essentiel est le martyre. En dehors des kamikazes japonais, l’Histoire moderne ne connaît pas de cas semblables. La grande question qui est posée et qui n’a, à ce jour, pas trouvé de réponse satisfaisante est : pourquoi ? Lire la suite »

Dr. Jean Bricmont : « Aujourd’hui l’OTAN est totalement obsolète »

Publié le Mis à jour le

chomsky_bricmont2Noam Chomsky et Jean Bricmont. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre analyse de la situation qui prévaut en Syrie et en Irak ?

Dr. Jean Bricmont : Elle est confuse, parce que les États-Unis veulent soutenir le gouvernement irakien qui est supposé être leur allié – bien qu’il soit plus proche de l’Iran que des États-Unis – contre l État islamique mais veulent aussi utiliser les mêmes islamistes, au moins dans leur forme soi-disant modérée, contre le gouvernement syrien. Lire la suite »

Robert D. Steele : « Les Casques Blancs ont été payés pour créer une attaque chimique sous fausse bannière »

Publié le Mis à jour le

 

Robert-Steele2-copie

Robert David Steele. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Les troupes syriennes coalisées avec les Russes reprennent du terrain et sont en train de gagner la guerre. Quelle est votre réaction par rapport à cette prétendue attaque chimique en Syrie ? Comment, à votre avis, cette attaque chimique se produit-elle alors que les USA déclarent que le départ d’Assad n’est plus une priorité ?

Robert D. Steele : L’attaque était une attaque sous fausse bannière visant à tromper le président Donald Trump et ses conseillers les plus proches. Lire la suite »

Le Dr. Jacques Sapir : « La lutte pour la souveraineté des Nations est aujourd’hui décisive »

Publié le Mis à jour le

Jacques Sapir1

Le Dr. Jacques Sapir. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/03/16/dr-jacques-sapir-the-struggle-for-the-sovereignty-of-nations-is-now-decisive/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Les économistes contre la démocratie : Pouvoir, mondialisation et démocratie », vous êtes très critique envers les économistes. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Dr. Jacques Sapir : C’est essentiellement parce que les économistes se sont approprié un pouvoir qui ne leur revient pas. Ils ont en effet pénétré les rouages des appareils de décision. Ceci est vrai à l’échelle des États, comme à celle des grandes organisations internationales, qu’il s’agisse de l’Union européenne, ou de l’OCDE ou de l’OMC. Ils sont ainsi de plus en plus portés à intervenir sur l’ensemble des problèmes sociaux et politiques. Or, quand ils interviennent, c’est en mélangeant une position d’experts et une position d’acteurs politiques. Cela pose un problème immédiat. Lire la suite »