Robert Shetterly: “Capitalism and Imperialism Are Destroying the Planet”

Publié le Mis à jour le

R. Shetterly

Mohsen AbdelmoumenHow do you, as an artist, see American society today?

Robert Shetterly: As an artist and as a citizen I see American society as desperate to avoid the real consequences of its racism, militarism, oligarchical distribution of wealth, and legal system written to enable the powerful to maintain wealth and power. There are several layers of propaganda — there’s the obvious propaganda & lies  of the Trumpists  about stolen elections, but there’s the less obvious propaganda of the politicians from both parties about « our democracy. » That latter language is used to convince and comfort the population that we have a working democracy. We don’t.

You are an artist and an activist. What is your analysis of recent events in the United States?

When large sections of the people are manipulated with lies, racism, fear, conspiracy theory,  and jingoism in order to have them participate in actions and policies which are really against their interests, the long-term problem is how to re-educate them. Every attempt at telling the truth, then, seems like furtherance of the conspiracy, a proof of it. The best solution is to require the liars to publicly admit what they have done & why. This is unlikely. 

I think it’s important to understand what’s behind the insistence that the election was rigged & a fraud. This is really a white supremacist claim. And that’s why it has such resonance with Trump’s base. If we count only the white votes, Trump wins. Votes by black and brown people,  to their way of thinking, are illegitimate in a white country. The fraud was allowing people of color to determine the outcome of an election. That’s why we see the insurrectionists carrying Confederate flags.

How do you view the capture of the Capitol by Trump’s supporters?

I see the capture of the Capitol as a metaphor. It’s been captured for a long time by special interests, many of them more racist and violent in the way they play out for other people than the Trump army of thugs.

The lobbyists who come in Armani suits are actually far more violent with their weapons, their damage to the environment, their control of monetary policy than anything we saw on the TV last week. They are well-mannered and have Ivy League pedigrees, and they have no respect for « The People’s House. »

Is the United States really a democracy?

Yes and no. There is still local and grassroots democracy.

Large scale, national, policy is not democratic. In order for there to be a democracy, we would have to get all special interest money out of the political system, all profit out of militarism, and all corporate money out of the media. By doing that the people’s interests and the environment’s interests ( without protecting the environment we cannot have life or liberty or the pursuit of happiness) can be represented.

Don’t you think that the capitalist consumer society is fundamentally fascist and racist?

In the sense that the capitalist consumer society requires access to raw materials and cheap labor to maximize profit, yes, it is inevitably fascist and racist. It needs to exploit people and nature and needs to justify it.

Americans Who Tell the Truth. What does this project really mean to you?

This project means my self-respect. It means I want to be a member of a community which has defiantly stood up for the truth of the ideals of the country, not the practice. It is a community of truth-telling, dignity for all people, courage, and love.

Your world is fascinating. Don’t you think that art should be a means of resistance?

Art is a means of resistance. The creation of a real artwork is the creation of a fact.  It’s the art that inspires, that models courageous citizenship, which says our ethics and economy must derive from our morals and ideals, not from our desire for profit.

Lies are a formidable weapon in the hands of this oligarchy that rules the world. Isn’t your quest for truth vital to counter the propaganda of this oligarchy?

Yes, that is the intent. But power usually remains with those who control the media, control the narrative. To really confront deep lies, one needs major media.

You denounce capitalism, imperialist wars. Don’t you think it is imperative to find an alternative to capitalism and imperialism?

Of course.  capitalism and imperialism are destroying the planet and the future, they’re cannibalizing the future. Perhaps survival, not political ideology, will reveal the alternatives. But we know what those alternatives are anyway. Begin, simply, with the idea that all social organizations must be predicated on the  Common Good and be in harmony with nature.  Build from there.

The extermination of the Amerindians, the Vietnam War, the Iraq War, the coups d’état in Latin America, Etc. Why do you think the empire still needs wars?

Wars are necessary for several reasons: The control of resources, the control of labor, but – perhaps this is most important – the weapons makers and militarists control the government for the immense profits in war preparation and war-making. They often don’t need the war so much as they need the fear of war and the money stolen from the people and given to them in the name of security.

Is it a fatality to have media at the service of the big capitalists and the propaganda and lies of the oligarchy? Isn’t the main role of the media to inform and not to serve the powerful?

Yes, truth and democracy are impossible when corporations control the media.

We need the artist’s eye and vision to understand the world. How do you see the world today?

My artist’s eye sees complexity — but mostly grief. We are on the verge of squandering and killing a cosmic miracle  — the Earth.

And systems of economy and control have been built which engineer all of us into complicity with that squandering. On the one hand that makes me furiously angry, but on the other fills me with love for what’s left.

William Sloane Coffin said, « If you lessen your anger at the structures of power, you lower your love for the victims of power. »

Interview realized by Mohsen Abdelmoumen

Who is Robert Shetterly?

Robert Shetterly was born in 1946 in Cincinnati, Ohio. He graduated in 1969 from Harvard College with a degree in English Literature. At Harvard he took some courses in drawing which changed the direction of his creative life — from the written word to the image. Also, during this time, he was active in Civil Rights and in the Anti-Vietnam War movement.

After college and moving to Maine in 1970, he taught himself drawing, printmaking, and painting. While trying to become proficient in printmaking and painting, he illustrated widely. For twelve years he did the editorial page drawings for The Maine Times newspaper, illustrated National Audubon’s children’s newspaper Audubon Adventures, and approximately 30 books.

Robert´s paintings and prints are in collections all over the U.S. and Europe. A collection of his drawings & etchings, Speaking Fire at Stones, was published in 1993. He is well known for his series of 70 painted etchings based on William Blake’s “Proverbs of Hell”, and for another series of 50 painted etchings reflecting on the metaphor of the Annunciation.

His painting has tended toward the narrative and the surreal, however, for nearly twenty years he has been painting the series of portraits Americans Who Tell the Truth, now numbering over 250. The exhibit has been traveling around the country since 2003. Venues have included everything from university museums and grade school libraries to sandwich shops, the Cathedral of Saint John the Divine in New York City, and the Superior Court in San Francisco. To date, the exhibits have visited 31 states. In 2005, Dutton published a book of the portraits by the same name. In 2006, the book won the top award of the International Reading Association for Intermediate non-fiction.

The portraits have given Shetterly an opportunity to speak with children and adults all over this country about the necessity of dissent in a democracy, the obligations of citizenship, sustainability, US history, and how democracy cannot function if politicians don’t tell the truth, if the media don’t report it, and if the people don’t demand it.

Shetterly has engaged in a wide variety of political and humanitarian work with many of the people whose portraits he has painted. In the spring of 2007, he traveled to Rwanda with Lily Yeh and Terry Tempest Williams to work in a village of survivors of the 1994 genocide there. Much of his current work focuses on  climate change, and on the continuation of systemic racism in the US particularly in relation to the school-to-prison pipeline.

From  1990 to 2015 , he was  the President of the Union of Maine Visual Artists (UMVA), and a producer of the UMVA’s Maine Masters Project, an on-going series of video documentaries about Maine artists.

Awards and commendations:

-In 2005, the Maine People’s Alliance awarded him its Rising Tide award.

-Also in 2005, he was named an Honorary Member of the Maine Chapter of Veterans for Peace.

-In May 2007, Rob received a Distinguished Achievement Award from the University of Southern Maine and gave the Commencement Address at the University of New England which awarded him an Honorary Doctorate in Humane Letters.

-In 2009,  he was named a Woodrow Wilson Visiting Fellow that enables him to do week long residences in colleges around the country.

-The University of Maine at Farmington awarded him an Honorary Doctorate of Humane Letters in 2011.

Published in https://ahtribune.ca/interview/4526-robert-shetterly.html

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/01/11/interview-le-peintre-americain-robert-shetterly-les-etats-unis-ne-sont-pas-une-democratie/

Robert Shetterly : « Le capitalisme et l’impérialisme détruisent la planète »

Publié le

R. Shetterly

Quel est le regard de l’artiste que vous êtes sur la société américaine actuelle ?


En tant qu’artiste et en tant que citoyen, je considère la société américaine comme désespérée d’éviter les conséquences réelles de son racisme, le militarisme, la distribution oligarchique de la richesse et le système juridique écrit pour permettre aux puissants de maintenir la richesse et le pouvoir. Il y a plusieurs couches de propagande – il y a la propagande évidente et les mensonges des Trumpistes sur les élections volées, mais il y a la propagande moins évidente des politiciens des deux partis à propos de « notre démocratie ». Ce dernier langage est utilisé pour convaincre et réconforter la population que nous avons une démocratie qui fonctionne. Ce n’est pas le cas.

Vous êtes un artiste et un activiste. Quelle est votre analyse sur les récents événements qu’ont connus les états unis ?

Lorsque des pans entiers de la population sont manipulés par le mensonge, le racisme, la peur, la théorie de la conspiration et le chauvinisme afin de les faire participer à des actions et des politiques qui vont réellement à l’encontre de leurs intérêts, le problème à long terme est de savoir comment les rééduquer. Toute tentative de dire la vérité semble donc être une poursuite de la conspiration, une preuve de celle-ci. La meilleure solution consiste à exiger des menteurs qu’ils admettent publiquement ce qu’ils ont fait et pourquoi. Cela est peu probable.

Je pense qu’il est important de comprendre ce qui se cache derrière l’insistance sur le fait que l’élection a été truquée & une fraude. Il s’agit en réalité d’une réclamation de suprémacistes blancs.

Et c’est pourquoi elle a une telle résonance avec la base de Trump. Si nous ne comptons que les votes blancs, c’est Trump qui gagne. Les votes des noirs et des marrons, à leur façon de penser, sont illégitimes dans un pays blanc. La fraude consistait à permettre à des personnes de couleur de déterminer le résultat d’une élection. C’est pourquoi nous voyons les insurgés porter des drapeaux confédérés.

Quel est votre regard sur la prise du Capitole par les partisans de Trump ?

Je vois l’invasion du Capitole comme une métaphore. Il a été envahi depuis longtemps par des intérêts particuliers, beaucoup plus racistes et violents dans leur façon de jouer pour les autres que l’armée de voyous de Trump.

Les lobbyistes qui se présentent en costume Armani sont en fait beaucoup plus violents avec leurs armes, leurs dommages à l’environnement, leurs contrôles de la politique monétaire que tout ce que nous avons vu à la télévision la semaine dernière. Ils sont bien élevés et ont des pedigrees de l’Ivy League, et ils n’ont aucun respect pour « La maison du peuple ».

Les États-Unis, sont-elles vraiment une démocratie ?

Oui et non. Il existe toujours une démocratie locale et de base.

La politique à grande échelle, nationale, n’est pas démocratique. Pour qu’il y ait démocratie, il faudrait que nous obtenions tous les fonds d’intérêt spécial du système politique, tous les profits du militarisme, et tout l’argent des entreprises des médias. En faisant cela, les intérêts du peuple et les intérêts de l’environnement (sans protection de l’environnement, nous ne pouvons pas avoir la vie, la liberté ou la poursuite du bonheur)

Peuvent être représentés.

Ne pensez-Vous pas que la société de consommation capitaliste est fondamentalement fasciste et raciste ?

En ce sens que la société de consommation capitaliste a besoin d’un accès aux matières premières et à une main-d’œuvre bon marché pour maximiser le profit, oui, c’est inévitablement fasciste et raciste. Elle doit exploiter les gens et la nature et doit le justifier.

Americans Who Tell the Truth. Que représente vraiment ce projet pour vous ?

Ce projet est synonyme de respect de soi. Il signifie que je veux être membre d’une communauté qui a défié, a défendu la vérité des idéaux du pays, et non la pratique. C’est une communauté de vérité, de dignité pour tous, de courage et d’amour.

Votre monde est fascinant. Ne pensez-vous pas que l’art doit être un moyen de résistance ?

L’art est un moyen de résistance. La création d’une véritable œuvre d’art est la création d’un fait.  C’est l’art qui inspire, qui modèle une citoyenneté courageuse, qui dit que notre éthique et notre économie doivent découler de notre morale et de nos idéaux, et non de notre désir de profit.

Le mensonge est une arme redoutable aux mains de cette oligarchie qui dirige le monde. Votre quête de vérité n’est-elle pas vitale pour contrer la propagande de cette oligarchie ?

 Oui, c’est l’intention. Mais le pouvoir reste généralement entre les mains de ceux qui contrôlent les médias, qui contrôlent le récit. Pour vraiment affronter les mensonges profonds, on a besoin de grands médias.

Vous dénoncez le capitalisme, les guerres impérialistes. Ne pensez-vous pas qu’il faut impérativement trouver une alternative au capitalisme et à l’impérialisme ?

Bien sûr. Le capitalisme et l’impérialisme détruisent la planète et l’avenir, ils cannibalisent l’avenir. Peut-être que c’est la survie, et non l’idéologie politique, qui révélera les alternatives. Mais nous savons quand même quelles sont ces alternatives. Commencez,

L’extermination des Amérindiens, la guerre du Viêtnam, la guerre d’Irak, les coups d’État en Amérique latine…, Etc. Pourquoi d’après vous l’empire a toujours besoin de guerres ?

Les guerres sont nécessaires pour plusieurs raisons : le contrôle des ressources, le contrôle du travail, mais – c’est peut-être le plus important –

Les fabricants d’armes et les militaristes contrôlent le gouvernement pour les immenses profits dans la préparation et la fabrication de la guerre. Souvent, ils n’ont pas tant besoin de la guerre que de la peur de la guerre et de l’argent volé au peuple leur est donné au nom de la sécurité.

Est-ce que c’est une fatalité d’avoir des médias au service des grands capitalistes et de la propagande et des mensonges de l’oligarchie ? Le rôle principal des media n’est-il pas d’informer et non pas de servir les puissants ?

Oui, la vérité et la démocratie sont impossibles lorsque les entreprises contrôlent les médias.

Nous avons besoin du regard et de la vision de l’artiste pour comprendre le monde. Comment voyez-vous le monde actuel ?

Mon œil d’artiste voit la complexité — mais surtout le chagrin. Nous sommes sur le point de gaspiller et de tuer un miracle cosmique, la Terre.

Et des systèmes d’économie et de contrôle ont été construits qui nous poussent tous à la complicité avec ce gaspillage. D’un côté, cela me met furieusement en colère, mais de l’autre, cela me remplit d’amour pour ce qui reste.

William Sloane Coffin a dit : « Si vous diminuez votre colère contre les structures du pouvoir, vous diminuez votre amour pour les victimes du pouvoir.

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Qui est Robert Shetterly ?

Robert Shetterly est né en 1946 à Cincinnati, dans l’Ohio. Il a obtenu en 1969 un diplôme de littérature anglaise au Harvard College. À Harvard, il a suivi des cours de dessin qui ont changé l’orientation de sa vie créative – de l’écrit à l’image. Pendant cette période, il a également été actif dans le domaine des droits civils et dans le mouvement contre la guerre du Vietnam.

Après l’université et son déménagement dans le Maine en 1970, il a enseigné lui-même le dessin, la gravure et la peinture. Tout en essayant de devenir compétent en matière de gravure et de peinture, il a beaucoup illustré. Pendant douze ans, il a fait les dessins de la page éditoriale du journal The Maine Times, a illustré le journal pour enfants Audubon Adventures du National Audubon, et une trentaine de livres.

Les peintures et les gravures de Robert sont dans des collections partout aux États-Unis et en Europe. Une collection de ses dessins et gravures, Speaking Fire at Stones, a été publiée en 1993. Il est bien connu pour sa série de 70 gravures peintes basées sur les « Proverbes de l’Enfer » de William Blake, et pour une autre série de 50 gravures peintes réfléchissant sur la métaphore de l’Annonciation.

Sa peinture tend vers le narratif et le surréel, cependant, depuis près de vingt ans, il peint la série de portraits « Americans Who Tell the Truth », qui en compte aujourd’hui plus de 250. L’exposition circule dans tout le pays depuis 2003. Elle a été présentée dans des musées universitaires, des bibliothèques d’écoles primaires, des sandwicheries, la cathédrale de Saint John the Divine à New York et la Cour supérieure de San Francisco. À ce jour, les expositions ont visité 31 États. En 2005, Dutton a publié un livre des portraits du même nom. En 2006, le livre a remporté le premier prix de l’International Reading Association for Intermediate non-fiction.

Les portraits ont donné à Shetterly l’occasion de parler avec des enfants et des adultes de tout le pays de la nécessité de la dissidence dans une démocratie, des obligations de la citoyenneté, de la durabilité, de l’histoire des États-Unis et de la façon dont la démocratie ne peut pas fonctionner si les hommes politiques ne disent pas la vérité, si les médias ne la rapportent pas et si le peuple ne l’exige pas.

Shetterly s’est engagé dans une grande variété de travaux politiques et humanitaires avec de nombreuses personnes dont il a fait le portrait. Au printemps 2007, il s’est rendu au Rwanda avec Lily Yeh et Terry Tempest Williams pour travailler dans un village de survivants du génocide de 1994. Une grande partie de son travail actuel se concentre sur le changement climatique et sur la poursuite du racisme systémique aux États-Unis, notamment en ce qui concerne le pipeline entre l’école et la prison.

De 1990 à 2015, il a été président de l’Union des artistes visuels du Maine (UMVA), et producteur du Maine Masters Project de l’UMVA, une série de documentaires vidéo sur les artistes du Maine.

Prix et distinctions :

-En 2005, l’Alliance populaire du Maine lui a décerné son prix Rising Tide.

-En 2005, il a également été nommé membre honoraire de la section du Maine des Vétérans pour la paix.

-En mai 2007, Rob a reçu un Distinguished Achievement Award de l’Université du Maine du Sud et a prononcé le discours de lancement à l’Université de Nouvelle-Angleterre qui lui a décerné un doctorat honorifique en lettres humaines.

-En 2009, il a été nommé Woodrow Wilson Visiting Fellow, ce qui lui permet d’effectuer des séjours d’une semaine dans des universités de tout le pays.

-L’université du Maine à Farmington lui a décerné un doctorat honorifique en lettres humaines en 2011.

Published in https://ahtribune.ca/interview/4526-robert-shetterly.html

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/01/11/interview-le-peintre-americain-robert-shetterly-les-etats-unis-ne-sont-pas-une-democratie/

Gianfranco Fattorini: « A group of states was formed in Geneva to defend the right to self-determination and independence of the Saharawi people »

Publié le Mis à jour le

Gianfranco Fattorini : « Une large coalition internationale pour exiger un  référendum au Sahara Occidental»
Gianfranco Fattorini. DR.

Mohsen Abdelmoumen: What is the human rights situation in the occupied territories of Western Sahara?

Gianfranco Fattorini: A distinction must be made between the indigenous population, the Saharawi people, and the Moroccan settlers. For the Saharawi people, the human rights situation in Western Sahara is catastrophic: practically all economic, social and cultural rights are violated, not to mention the refusal by the occupier to exercise the first of a people’s fundamental rights, the right to self-determination and independence in accordance with UN resolutions and practice.

How do you explain the human rights violations in the occupied territories of Western Sahara by Moroccan colonialism?

In fact, these violations are intimately linked to the occupation itself and the will of the Kingdom of Morocco to exploit the natural wealth of the territory, exactly as the former colonial powers did, without any real benefit to the Moroccan people. The big difference is that we have entered the era of all-out communication, including in Western Sahara, hence the need for the occupying Power to deny access to the Territory to any independent observer and to silence those who testify from within and those who claim to be able to freely exercise the right to self-determination and independence.

In your opinion, why does the UN remain inert in the face of the tragedy that the Sahrawi and Palestinian peoples are living?

Here too a distinction is necessary, between the expert bodies and the political bodies of the UN: if, on the one hand, several special procedures of the Human Rights Council and certain treaty bodies have indeed noted the violations of the fundamental rights of these peoples (in particular the right to self-determination, arbitrary detentions, the systematic use of torture, etc.), on the other hand, the UN has not been able to make a clear distinction between these violations and the violations of the fundamental rights of the Sahrawi and Palestinian peoples. On the other hand, it is true that the UN Secretary General, the current High Commissioner for Human Rights and some powers within the Security Council pretend to ignore international judicial decisions, the text of the UN Charter and the resolutions on Non-Self-Governing Territories in the case of Western Sahara.

Why do you think the United Nations Mission for the Referendum in Western Sahara (MINURSO) failed in its mission to organize a referendum on self-determination for the Sahrawi people? What is the purpose of MINURSO?

Exactly for the reasons I have just outlined. In the context of the East-West confrontation of the last century, the two permanent members of the Security Council (France and the United States) supported from the outset, even militarily, the expansionist adventure of the Kingdom of Morocco, and even today the United States still provides nearly 90% of the armaments to the Kingdom of Morocco. Once the latter began to oppose any kind of motive for postponing the organization of the referendum, firmer arrangements should have been made for MINURSO to complete its mandate. Geopolitical and economic interests are preventing MINURSO from carrying out its core mission.

You have pleaded for « a broad international coalition » to honor the Sahrawi people’s right to self-determination, what is the impact of your appeal? Why do you think the great powers at their head, France, support Moroccan colonialism?

I would say that it is above all the Western powers that support Moroccan colonialism for the reasons I have just indicated, to which can be added, as far as European countries are concerned, the permanent blackmail of the Kingdom of Morocco in the fight against drugs, against terrorism or to limit migratory flows when everyone knows that Morocco is the leading producer and exporter of cannabis in the world, that very often Moroccan citizens are involved in attacks on European soil and that the control of migratory flows is exercised through the use of inhumane treatment, about which these powers prefer to look away.

Faced with this situation, a group of states was formed in Geneva to defend the right to self-determination and independence of the Saharawi people, and it is hoped that this group will soon expand. Non-governmental organizations are also mobilizing: 260 NGOs from all continents have come together around a platform for the defense and promotion of the rights of the Sahrawi people.

Isn’t my country, Algeria, the target of these imperialist powers that crush the peoples? 

The Western powers and their allies continue to make Algeria pay for the unfailing and sincere support it has given and continues to give to the Arab, African, Latin American and Asian liberation and independence movements. One can only regret that beyond the incantatory speeches, even if the form has changed, the colonial policy of these powers is still going on in the 21st century.

I have interviewed MEPs who confirmed the existence of Moroccan lobbying within the European institutions. We also learned that Morocco has corrupted European and American politicians and journalists. How do you explain these degrading and immoral practices?

We can also add international officials to your list. The practice is essential for a small country like the Kingdom of Morocco to secure the support necessary to continue an illegal military occupation. One can only be pleased when the corrupt are unmasked.

By using widespread corruption to block the referendum on self-determination for the Saharawi people, isn’t Morocco a rogue state?

A rogue is a person who has not had an education, yet both the king and his closest collaborators and his agents in diplomacy and business have received a good education, especially in the universities of Western countries, which has precisely allowed them to know the workings and integrate the codes of the political and economic elites of the former colonial powers, to weave their networks and finally to blend into the mold of these powers and use the same weapons to satisfy excessive ambitions.

What is your reaction to the behavior of the outgoing US President Trump who offers Western Sahara to Morocco as if it is the good of his family in return for the normalization of relations between Morocco and Israel, by acting in this way is not US President Trump an outlaw president?

This may be only the latest manifestation of President Trump’s ignorance of international public law and his contempt for oppressed peoples. In fact, it is the U.S. government that is often outlawed by international law when it intervenes militarily on the other side of the world to destroy a country (Iraq), when it kidnaps and holds prisoners in secret prisons (including in Morocco), when it systematically uses torture (for which Bush Jr. was an apologist), when it carries out summary executions (Bin Laden and others), when it violates the norms of International Humanitarian Law: it is not by chance that the United States refuses to submit to any international criminal jurisdiction. It is a constant policy of the United States, whether the Democrats or Republicans are in power. Finally, it should not be forgotten that the United States was created by European settlers who exterminated the indigenous peoples and who still illegally occupy Alaska, Puerto Rico and the Hawaiian Islands.

Why are the media silent when it comes to the rights of the Saharawi and Palestinian people? Why do you think that most Western politicians are silent about the crime against humanity committed by Moroccan colonialism against the Saharawi people?

Among the media, a distinction must be made between those belonging to conglomerates and those that are independent. The former are intimately linked to the circles of political power and it is easy to understand that they do not do anything that could embarrass these circles, or even the conglomerate to which they belong, which may also develop financial, industrial or commercial activities in the occupied territories. On the other hand, the majority of political leaders, despite the major principals they often call upon, do not wish to jeopardize their careers in order to defend the rights of a people who are practically invisible in their constituencies.

Don’t you think that a war in this region would be a global catastrophe?

The war that has resumed in Western Sahara undeniably presents an additional danger in an already highly destabilized region where several armed groups that have developed as a result of the dismantling of the Libyan state, following the illegal intervention of France and its allies, are rampant. There is indeed a danger of infiltration of one or more of these groups in the conflict in Western Sahara that could also hit the Moroccan state on its soil. In addition, the recent formalization of the Moroccan king’s support for the Israeli occupation of Palestine has brought thousands of Moroccans onto the streets, giving them additional reason to resent the king and the Moroccan ruling political class.

You are a human rights defender committed to the just cause of the Sahrawi people, what is your analysis about the opening by the United Arab Emirates of a consulate in the occupied territories of Western Sahara?

The new generation of leaders of the Gulf monarchies have followed the same path as the Moroccan elites I mentioned before. Thus, the United Arab Emirates also aspire to become a power that can decide the future of other peoples. Unfortunately, it is not only the UAE that has opened a consulate in Western Sahara. In fact, it is mainly African countries that have opened consulates in Western Sahara, in total violation of the African Union Charter. They act as good vassals of their former colonial power (France) who seem to want to play the role of colonizer in the 21st century. In law, this is called « complicity in crime ».

Why does Morocco persist in wanting to take over a territory that has never belonged to it?

On the one hand, there is a political movement (Istiqlal), which since its creation in the last century supports the monarchy and calls for the (re)constitution of a ghostly « Greater Morocco » which would include, in addition to Western Sahara, a large part of Algeria and Mauritania. On the other hand, the Moroccan colonial adventure in the Western Sahara was launched in order to occupy an army that, in the early 1970s, had twice tried to overthrow the Alaouite throne. Today, King Mohamed VI, whose personal fortune (according to Forbes magazine) has increased from 1 to 5 billion dollars since his accession to the throne, has direct interests in Western Sahara through his holdings.

You are the permanent representative of the American Association of Jurists (AAJ) to the United Nations, can you tell us about your organization’s missions?

The AAJ was created in the last century with the fundamental goal of fighting the fascist dictatorships supported by the United States in South America and to defend the fundamental rights of peoples, including indigenous peoples and ethnic minorities. Even today the members of the AAJ remain faithful to the ideals of the struggle for the freedom and equality of peoples on the American continent as well as in Africa and elsewhere.

Interview realized by Mohsen Abdelmoumen

Who is Gianfranco Fattorini?

AAJ Representative to the UN-Geneva

Co-Coordinator of the Support Group for the Protection and Promotion of Human Rights in Western Sahara

Published in American Herald Tribune January 2, 2021https://ahtribune.ca/interview/4511-gianfranco-fattorini.html

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/01/03/interview-gianfranco-fattorini-lalgerie-paye-son-soutien-aux-causes-justes/

Published in https://www.palestine-solidarite.fr/un-groupe-detats-sest-forme-a-geneve-pour-defendre-le-droit-a-lautodetermination-et-a-lindependance-du-peuple-sahraoui/

Published in https://noteolvidesdelsaharaoccidental.wordpress.com/2021/01/02/a-group-of-states-was-formed-in-geneva-to-defend-the-right-to-self-determination-and-independence-of-the-saharawi-people-algerie-resistance/

Published in https://lavoixdelalibye.com/2021/01/03/un-groupe-detats-sest-forme-a-geneve-pour-defendre-le-droit-a-lautodetermination-et-a-lindependance-du-peuple-sahraoui/

Gianfranco Fattorini: « Un groupe d’Etats s’est formé à Genève pour défendre le droit à l’autodétermination et à l’indépendance du peuple sahraoui »

Publié le Mis à jour le

Gianfranco Fattorini : « Une large coalition internationale pour exiger un  référendum au Sahara Occidental»
Gianfranco Fattorini. DR.

Quelle est la situation des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidentale ?

Il faut distinguer entre la population autochtone, le peuple sahraoui, et les colons marocains. Pour le peuple sahraoui la situation des droits de l’homme au Sahara occidental est catastrophique : pratiquement tous les droits économiques, sociaux et culturels sont bafoués, sans compter le refus qui lui est opposé par l’occupant d’exercer le premier des droits fondamentaux d’un peuple, le droit à l’autodétermination et à l’indépendance en conformité avec les résolutions et la pratique de l’ONU.

Comment expliquez-vous les violations des droits humains dans les territoires occupés du Sahara occidental par le colonialisme marocain ?

De fait, ces violations sont intimement liées à l’occupation elle-même et à la volonté  du Royaume du Maroc d’exploiter les richesses naturelles du territoire, exactement comme le faisait les anciennes puissances coloniales, sans que cela profite vraiment au peuple marocain. La grande différence c’est que nous sommes entrés dans l’ère de la communication tous azimuts, y compris au Sahara occidental, d’où la nécessité pour la puissance occupante d’interdire l’accès au territoire de tout observateur indépendant et de faire taire ceux qui témoignent de l’intérieur et ceux qui réclament de pouvoir exercer librement le droit à l’autodétermination et à l’indépendance.

A votre avis pourquoi l’ONU reste inerte devant la tragédie que vivent les peuples sahraouis et palestiniens ?

Là aussi une distinction est nécessaire, entre les organes d’experts et les organes politiques de l’ONU : si, d’une part, plusieurs procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme et certains organes de traité ont bien constaté les violations des droits fondamentaux de ces peuples (en particulier droit à l’autodétermination, les détentions arbitraires, l’usage systématique de la torture, etc.) et que la Cour Internationale de Justice a clairement indiqué la voie à suivre pour résoudre les deux questions, d’autre part il est vrai que le Secrétaire général de l’ONU, l’actuelle Haut-Commissaire aux droits de l’homme et certaines puissances au sein du Conseil de sécurité feignent d’ignorer les décisions de justice internationales, le texte de la Charte de l’ONU et les résolutions relatives aux territoires non autonomes dans le cas du Sahara occidental.

Pourquoi d’après vous la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) a échoué dans sa mission, à savoir l’organisation d’un référendum d’autodétermination pour le peuple sahraoui ? À quoi sert la MINURSO ?

Exactement pour les raisons que je viens d’exposer. Dans le contexte de l’affrontement Est-Ouest du siècle dernier, les deux membres permanents au sein du Conseil de sécurité (France et Etats-Unis) ont soutenu dès le départ, même militairement, l’aventure expansionniste du Royaume du Maroc et encore aujourd’hui les Etats-Unis fournissent près du 90% de l’armement au Royaume du Maroc. Dès lors que ce dernier a commencé à opposer toute sorte de motif pour reporter l’organisation du référendum, des dispositions plus fermes auraient dû être prises pour que la MINURSO mène à terme son mandat. Les intérêts géopolitiques et économiques empêchent la MINURSO d’accomplir sa mission essentielle.

Vous avez plaidé pour « une large coalition internationale » pour honorer le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, quel est l’impact de votre appel ? Pourquoi d’après vous les grandes puissances à leur tête la France soutiennent-elles le colonialisme marocain ?

Je dirais que ce sont surtout les puissances occidentales qui soutiennent le colonialisme marocain pour les raisons que je viens d’indiquer, auxquelles ont peut ajouter, pour ce qui concerne les pays européens, le chantage permanent du Royaume du Maroc en matière de lutte contre les stupéfiants, contre le terrorisme ou pour limiter les flux migratoires alors que tout le monde sait que le Maroc est le premier producteur et exportateur de cannabis au monde, que très souvent des citoyens marocains sont impliqués dans des attentats sur le sol européen et que le contrôle des flux migratoires s’exerce par l’usage de traitements inhumains, à propos desquels ces puissances préfèrent détourner leur regard.

Face à cette situation un groupe d’Etats s’est formé à Genève pour défendre le droit à l’autodétermination et à l’indépendance du peuple sahraoui, on peut espérer que ce groupe s’élargira prochainement. Les organisations non gouvernementales se mobilisent également : 260 ONG de tous les continents se sont regroupées autour d’une plateforme pour la défense et la promotion des droits du peuple sahraoui.

Mon pays, l’Algérie, n’est-elle pas la cible de ces puissances impérialistes qui écrasent les peuples ?  

Les puissances occidentales et de leurs alliés continuent de faire payer à l’Algérie le soutien indéfectible et sincère qu’elle a apporté et qu’elle continue d’apporter aux mouvements de libération et d’indépendance arabes, africains, latino américains et asiatiques. On ne peut que regretter qu’au-delà des discours incantatoires, même si la forme a changé, la politique coloniale de ces puissances se poursuit encore au 21ème siècle.

J’ai interviewé des députés européens qui m’ont confirmé l’existence d’un lobbying marocain au sein des institutions européennes. On apprend aussi que le Maroc a corrompu des responsables politiques européens et américains ainsi que des journalistes. Comment expliquez-vous ces pratiques dégradantes et immorales ?

On peut ajouter aussi des fonctionnaires internationaux à votre liste. La pratique est indispensable à un petit pays comme le Royaume du Maroc pour s’assurer le soutien nécessaire à la poursuite d’une occupation militaire illégale. On ne peut que se féliciter lorsque les corrompus sont démasqués.

En utilisant la corruption généralisée pour bloquer le référendum d’autodétermination du peuple sahraoui, le Maroc n’est-il pas un état voyou ?

Un voyou c’est une personne qui n’a pas eu d’éducation or tant le roi, comme ses plus proches collaborateurs et ses agents dans la diplomatie et les affaires ont reçu une bonne éducation, notamment dans les Universités des pays occidentaux qui leur a justement permis de bien connaître le fonctionnement et d’intégrer les codes des élites politiques et économiques des anciennes puissances coloniales, de tisser leurs réseaux et finalement de se fondre dans le moule de ces puissances et d’user des mêmes armes pour satisfaire des ambitions démesurées.

Quelle est votre réaction par rapport au comportement du président sortant des Etats-Unis Trump qui offre le Sahara occidental au Maroc comme si c’est le bien de sa famille en contrepartie de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, en agissant ainsi le président des Etats-Unis Trump n’est-il pas un président hors la loi ?

Ce n’est peut être là que la dernière manifestation de l’ignorance du droit international public et du mépris du président Trump pour les peuples opprimés. Dans les faits, c’est le gouvernement étasunien qui est souvent hors la loi internationale lorsqu’il intervient militairement à l’autre bout de la terre pour détruire un pays (l’Irak), lorsqu’il kidnappe et détient dans des prisons secrètes des prisonniers (y compris au Maroc), lorsqu’il utilise systématiquement la torture (dont Bush fils avait fait l’apologie), lorsqu’il procède à des exécutions sommaires (Ben Laden et d’autres), lorsqu’il viole les normes du Droit International Humanitaire : ce n’est pas par hasard que les Etats-Unis refusent de se soumettre à toute juridiction pénale internationale. C’est une politique constante des Etats-Unis, que ce soit les démocrates ou les républicains qui sont au pouvoir. Enfin, il ne faut pas oublier que les Etats-Unis ont été créés par des colons européens qui ont exterminé les populations autochtones et qui occupent toujours illégalement l’Alaska, Puerto Rico ou les îles Hawaii.

Pourquoi les médias se taisent quand il s’agit des droits du peuple sahraoui et palestinien ? Pourquoi d’après vous la plupart des politiciens occidentaux sont silencieux face au crime contre l’humanité que commet le colonialisme marocain à l’encontre du peuple sahraoui ?

Parmi les médias il faut faire une distinction entre ceux qui appartiennent à des conglomérats et ceux qui sont indépendants. Les premiers sont intimement liés aux cercles de pouvoir politique et il est aisé de comprendre qu’ils ne fassent rien qui pourrait embarrasser ces cercles, voire le conglomérat auquel ils appartiennent qui peut aussi développer des activités financières, industrielles ou commerciales dans les territoires occupés. D’autre part, la majorité des responsables politiques, malgré les grands principaux auxquels ils font souvent appel, ne souhaite pas mettre en danger leur carrière pour défendre les droits d’un peuple pratiquement invisible dans leur circonscription électorale.

Ne pensez-vous pas qu’une guerre dans cette région serait une catastrophe mondiale ?

La guerre qui a repris au Sahara occidental présente indéniablement un danger supplémentaire dans une région déjà fortement déstabilisée où sévissent plusieurs groupes armés qui se sont développés à la faveur du démantèlement de l’Etat libyen, suite à l’intervention illégale de la France et de ses alliés. Il y a effectivement un danger d’infiltration d’un ou plusieurs de ces groupes dans le conflit au Sahara occidental qui pourrait également frapper l’Etat marocain sur son sol. De plus, la récente officialisation du soutien du roi du Maroc à l’occupation israélienne de la Palestine a fait descendre dans les rues des milliers de marocains qui ont ainsi un motif de ressentiment supplémentaire envers le roi et la classe politique dominante marocaine.

Vous êtes un défenseur des droits de l’homme engagé dans la cause juste du peuple sahraoui, quelle est votre analyse à propos de l’ouverture par les Emirats arabes unis d’un consulat dans les territoires occupés du Sahara occidental ?

La nouvelle génération de dirigeants des monarchies du Golfe ont suivi le même parcours que les élites marocaines dont j’ai parlé avant. Ainsi, les Emirats Arabes Unis aussi ambitionnent à devenir une puissance pouvant décider du futur d’autres peuples. Malheureusement, il n’y a pas que les Emirats Arabes Unis qui ont ouvert un consulat au Sahara occidental. D’ailleurs ce sont notamment des pays africains qui ont ouvert des consulats au Sahara occidental, en totale violation de la Charte de l’Union Africaine. Ils agissent comme de bons vassaux de leur ancienne puissance coloniale (la France) qui semblent vouloir, eux aussi, jouer le rôle de colonisateur au 21ème siècle. En droit, on appelle ça « complicité de crime ».

Pourquoi le Maroc s’obstine-t-il à vouloir s’accaparer un territoire qui ne lui a jamais appartenu ?

Il y a d’une part une mouvance politique (Istiqlal), qui depuis sa création au siècle dernier soutien la monarchie et appelle à la (re-)constitution d’un fantomatique « Grand Maroc » qui comprendrait, outre le Sahara occidental, une grande partie de l’Algérie et de la Mauritanie. D’autre part, l’aventure coloniale marocaine au Sahara occidental a été lancée afin d’occuper une armée qui, au début des années ’70, avait essayé à deux reprises de renverser le trône alaouite. Aujourd’hui, le roi Mohamed VI, dont la fortune personnelle (selon la revue Forbes) est passée de 1 à 5 milliards de dollars depuis son accession au trône, a des intérêts directs au Sahara occidental, via ses holdings.

Vous êtes le représentant permanent de l’Association Américaine de Juristes (AAJ) auprès de l’ONU, pouvez- vous nous parler des missions de votre organisation ?

L’AAJ a été créée au siècle dernier avec le but fondamental de combattre les dictatures fascistes soutenues par les Etats-Unis en Amérique du Sud et pour défendre les droits fondamentaux des peuples, y compris les peuples autochtones et les minorités ethniques. Aujourd’hui encore les membres de l’AAJ restent fidèles aux idéaux de lutte pour la liberté et l’égalité des peuples aussi bien sur le continent américain qu’en Afrique ou ailleurs.

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Qui est Gianfranco Fattorini ?

Représentant de l’AAJ à l’ONU-Genève

Co-coordinateur du Groupe de soutien pour la protection et la promotion des droits de l’homme au Sahara occidental

Published in American Herald Tribune January 2, 2021: https://ahtribune.ca/interview/4511-gianfranco-fattorini.html

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/01/03/interview-gianfranco-fattorini-lalgerie-paye-son-soutien-aux-causes-justes/

Published in https://www.palestine-solidarite.fr/un-groupe-detats-sest-forme-a-geneve-pour-defendre-le-droit-a-lautodetermination-et-a-lindependance-du-peuple-sahraoui/

Published in https://noteolvidesdelsaharaoccidental.wordpress.com/2021/01/02/a-group-of-states-was-formed-in-geneva-to-defend-the-right-to-self-determination-and-independence-of-the-saharawi-people-algerie-resistance/

Published in https://lavoixdelalibye.com/2021/01/03/un-groupe-detats-sest-forme-a-geneve-pour-defendre-le-droit-a-lautodetermination-et-a-lindependance-du-peuple-sahraoui/

Mohsen Abdelmoumen’s Lawyer, Mr. Djamal Yalaoui Speaks Out

Publié le Mis à jour le

Djamal YALAOUI 90962

Mohsen Abdelmoumen: Why did you defend my case for free?

Mr. Djamal YalaouiI did not take up the vocation of Defending by chance. Everything in my career, since my early adolescence, was intended for me to engage in the fight for the most humble-my cultural and social backgrounds are no stranger to it-and for Justice. It seemed to me, rightly, to be an evidence to defend « a feline harassed and mistreated by a band of bloodthirsty hyenas »!

I defend Mohsen ABDELMOUMEN not as a gracious but as a Faternal because we share the same values and we defend the same causes. My principles are above money and even above my person.

You are an eminent jurist; can you tell us if there is any defamation or slander in this case?

We are in the presence of a textbook case of the application of the legal principle « exceptio veritatis » or exception of truth. This legal term, which is an exception to the general rule, indicates that a person sued for defamation can escape conviction if he proves the truth of his allegations or denunciations. However, in our case, Mohsen ABDELMOUMEN qualified the Rachad organization as a « terrorist » organization by relying on the statements of Rachad’s leaders and more precisely that of Mourad DHINA: « We do not have to sink into media coverage, selection, and the condemnation of death. (…) May these intellectuals have the courage to take responsibility for their actions, may they say that we are engaged in a war and that some of us have paid with our lives. May they make martyrs of them. ».

In addition, Rachad’s leaders have as their spiritual guide – in fact their ideologue – Hakim El MATERI who is the Secretary General of the Conference of the Islamic Nation (the UMA congress), in particular, and especially the latter has legitimized the assassination by decapitation of the French professor of history and geography. In the light of these brief observations, the rule of law of the exception of truth fully applies, in our present case, and therefore defamation is not characterized. Consequently, defamation does not legally exist in our case.


We know that the terrorist organization Rashad is subject to a Zionist agenda.  Why do you think this organization, which is linked to international terrorism (Cf. the UMA congress of Hakim EL MATIRI), targeted Mohsen ABDELMOUMEN?

Mohsen ABDELMOUMEN belongs to this rare category of people whose reason for living-the salt of his life-are his struggles against imperialism, Zionism and injustice in general. In more than one way, he is a privileged target for « those people ». Indeed, they are trying to terrorize Mohsen ABDELMOUMEN who is an opponent from outside! My client is above all the symbol of the fight against the Algerian Islamists, defector of the FIS and others… After having faced them in Algeria for a decade, he is caught up by « those people » in Belgium where he has been living since 2005. I remind our readers that in 2014 he will be the subject of an assassination attempt by bullet. Mohsen ABDELMOUMEN disturbs « those people » because, as he reminded me, « I listen to Rachad when they talk, but I hear what they don’t say… And what you don’t say is more important than the words you say »: this is my client’s crime!

Why did the terrorist organization Rachad take Algeria as a privileged target? Why does it target the Algerian army and the Algerian intelligence services?

As Bernanos said « the failures won’t miss you » and the Zionists and their followers won’t miss Algeria.

However, the Rachad organization is only a conglomerate of loosers, mediocre and frustrated people who consider that all their failures are the responsibility of the Algerian state. The all-out activism of the Rachad organization is only one front of the great offensive of the American-Zionist empire to destroy the sovereignty of the peoples and impose their post-colonial agenda! Algeria is now in great danger, both inside and outside its borders. I recall that Algeria is the largest country in Africa, it has inexhaustible mineral wealth, it has the most powerful and experienced army in Africa and the Algerian intelligence services are considered among the best in the world.  Algerians in Europe must « stand ready » to deal with the threat that « certain enemy parties pose to the security » of Algeria. There is a need to « strengthen the external front » to counter all enemy plots and biased media campaigns aimed at Algeria. Being an Algerian patriot is not waiting for the storm to pass, it is learning to dance in the rain!

Recently there have been public revelations about the Rachad Benelux cell, can you enlighten our readers about this?

Indeed, as part of our counter-investigation, our investigations have enabled us to better understand the organization and operating methods of Rachad and its « cells, agencies or subsidiaries » that have been sown all over the world. I will try to be synthetic, while specifying to you that I plan to devote a legal article at a later date solely to this subject.

The « useful and docile idiots » of RACHAD BENELUX (RBNL) are, for the official showcase, constituted as a non-profit association on May 4, 2012 in Brussels. This association is an empty shell. At the beginning they were 4 individuals, today they are only 3: RAKIK Abderrahim, ALI AMMAR Hamid Abdelhak and ZITOUT Tahar. Together they are the General Assembly (all the members), the Board of Directors (the administrators) and the executive (President, Treasurer, Secretary).

This structure has only one vocation: to give itself a nice media image (« Rachad wants to be a political, social and intellectual gathering for a real change of the Algerian political system » – RBNL status) and to collect public subsidies from European states and the European Union. As you can see, RACHAD BENELUX, is insignificant at the level of his « army » but has a real capacity of nuisance, like any nuisance, towards Algeria and the host countries where governments grant them the status of political refugees, in particular. However, we discover that « at the same time » they constitute myriads of commercial companies (SPRL IDEAL, SPRL ROYAL, SPRL TRADING…) which have allowed them to collect 260.000€ of turnover without declaring their employees (illegal immigrants), without paying any social contribution (Decision of the Court of Appeal of LIEGE of September 6, 2016) or tax! And on top of that, once the lemon company has been squeezed to the last cent of euro, they burn down the premises to get the insurance compensations and declare them bankrupt. These are mafia methods that have allowed RACHAD BENELUX to collect more or less, more than 10 million euros in Belgium alone!

How do you see the outcome of this trial? Don’t you think a complaint should be filed against Rachad Benelux?

As I indicated above and I confirm it here: there is no defamation. Consequently, the LIEGE Public Prosecutor’s Office has no other outcome than to « dismiss » this « dead-born » complaint.

However, I remind you that it is RACHAD BENELUX who filed a complaint against Mohsen ABDELMOUMEN, even though the latter is totally foreign to the exchanges, the object of the legal action. This is why, not only RACHAD BENELUX had no « interest to act » (The interest to act is the primary condition for the admissibility of any complaint or legal action. One must always have an interest to act. It is a systematic condition of legal soundness) but moreover their intervention had only one objective: to harm my client! The criminal proceedings were totally diverted, diverted by « those people » and this reprehensible behavior caused serious harm to my client.

Consequently, we will initiate proceedings against RACHAD BENELUX, as soon as the complaint for defamation will be filed without any official follow-up.

Professor Ahmed BENSAADA demonstrated with the help of official documents, the links between some Algerian organizations and the NED which is a showcase of the CIA, these same organizations have links with the terrorist organization Rachad. How do you explain the alliance between the Rachad organization and these Algerian organizations?

Your question deserves a book to answer it. It is already done! I can only invite your readers to read and reread (the books, in particular « Who are the self-proclaimed leaders of Hirak » and its many articles) the remarkable work of expertise that Professor Ahmed BENSAADA has been carrying out for several years on the subject, and which I greet fraternally in passing.  What I can tell you is that all this nebulous of organizations and associations all have the same vocation – « to damage Algeria » – and the same project, to deliver Algeria to foreign powers through a « springanization” (Arab Spring) of Algeria. We use the same method as the one experimented on the Syrian state: we know the result! Without the vigorous intervention of President Putin’s Russia, Syria would be dismantled like Czechoslovakia. The intensification of commercial ties and the strengthening of military relations demonstrate that Algeria is well aware of the many dangers that lie in wait for it and of the many enemies from within and without that have harassed it through media smear campaigns or alleged motions « for violation of human rights ». Those responsible for Rachad are among those mercenaries from abroad who are waging all-out war on the Algerian state. The post-colonialism of the 21st century takes different forms: economic, cultural, sanitary…They even invented ecological colonialism to better steal from African peoples!

Don’t you think that Algeria is the target of all these occult organizations because it refuses any normalization in its relations with the Zionist entity of Israel?

The Algerian Nation is only the sum of its acts and commitments.

Algeria is more than a geographical entity: it is a bridge between two continents, between two shores of the Mediterranean Sea, which is the stretch of water on the globe where there is the greatest concentration of belligerents and armaments.

Through its struggle against Zionism and for the freedom of the Palestinian and Sahrawi peoples in particular, Algeria brings a lesson. Teaching, however, is not filling a vase but lighting a fire! This is why Algeria is also scary! For Algeria Zionism is the cancer of Humanity and I would add that considering a Zionist as a human being is an oxymoron.

Moreover, we should not underestimate all these « nostalgéria » or revenge for the « French-Algeria », from the outside and from the inside. Take for example the current French government, which is composed of a Minister of the Interior (DARMANAIN) whose grandfather was a harkis during the period of the Algerian War of Liberation, the Minister of National Education (BLANQUER) whose father was a lawyer for the members of the OAS, the list is long!

What do you think of the surge of solidarity that you and your client have enjoyed over the last few days?

I was very sensitive to this enormous surge of solidarity that sprang up in the four corners of the global village. But above all, it is a tribute to a noble struggle, recognition of the work of an entire team of « Brothers in Arms » and adherence to our quest for justice for the « New Algeria ».

I am passionate about words, the verb, synonymous with a whole universe where the beautiful prevails over the ugly or the faithful word prevails over lies and betrayal … I offer these few verses of poetry to your readers and all patriots:

– Blessed are those who died for the fleshly earth,

– But as long as it was in a just war.

– Blessed are those who died for four corners of the earth.

– Blessed are those who died a solemn death.

– Blessed are those who died in great battles,

– Lying on the ground in the face of God.

– Blessed are those who died in that embrace,

– In the embrace of honor and earthly confession.

Interview realized by Mohsen Abdelmoumen

Who is DJAMAL YALAOUI?

Lawyer at the Paris Bar and correspondent partner at the Oran Bar Association

¨     Over 15 years proven experience as a lawyer in Commercial Law, human rights or legal action on behalf of individual clients, in family law, responsibility law, penal and administrative dispute resolution.

¨     Founder of YALAOUI & Associates – a Law Firm specializing in human rights (notarial, clinical negligence,) penal and administrative dispute resolution, commercial law.

¨     5 years of legal advice in the field of mergers/acquisitions and disputes. Coordinator of a team of 8 colleagues.

¨     3 years teaching experience in the «Institut d’Etudes Judiciaires de la faculté de Droit de l’Université de Paris XI» (Institue for Legal Affairs of the Law Faculty of the University of Paris XI), and in the «Ecole des Avocats du ressort de la Cour d’Appel de Paris» (Law school under the jurisdiction of the Appeals Court, Paris)

¨     Town Councillor of Guyancourt (Les Yvelines), Environmental Delegate (1995-2001) 

¨     Deputy Mayor of Trappes (les Yvelines) responsible for child services & education (2001-2007)

¨      Proven ability in writing skills

–    In tax & public finances law (the notion of fixed assets under French tax laws?. Transfer pricing under international tax laws, with the support? of Michel de GILLENSCHMIDT, State Councilor, Inter-generational exchanges and social protection with the aid? of Denis KESSLER)

–      In Diplomacy (The American military-industrial complex : its impact on the economy and its influence in the political arena, the specific charateristics of Algerian diplomacy)?

¨     Public speaking skills

−      Laureate of the International Mooting Competition (1998)

−      Secretary of the ” Conférence du Stage “(1996/1997)

¨     Good knowledge of the area, in general, and of the problems of the suburbs and working class areas, in particular:

−      Co-Chair of Trappes Football Club

−      Active member of the following associations: “Black/Blanc/Beur” (dance company) “Grands Frères”, “Avenir Citoyen”, AVESY (Association for the Greens and Environmentalists of the South Yvelines, ADT (Association for the Development of Trappes)

¨ High-level athlete: marathon runner (2h19) – 100 km (7h09) – Winner of the Cross-country Figaro race

¨     Highly committed 

¨     An aptitude for pugnacity, determination and negotiating skills?

Published in Published in American Herald Tribune December 13, 2020:https://ahtribune.ca/interview/4496-mohsen-abdelmoumen-djamal-yalaoui.html?fbclid=IwAR36tS60iGIW24Y6_-zqKV-KAR-q66Q24hOXq6NI1XSu05WI61VcZYS6nTU

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2020/12/14/maitre-djamal-yalaoui-devoile-le-business-florissant-de-la-secte-islamiste-rachad/

Published in https://www.afrique-asie.fr/maitre-djamal-yalaoui-devoile-le-bizness-florissant-de-la-secte-islamiste-rachad/?fbclid=IwAR2lA2bUtpLQU2S_9i5cT6zjkMah9AiwrtWi-pjrL-id-G475RyMDUAJVkE

Published in https://tribune-diplomatique-internationale.com/avocat_de_mohsen_abdelmoumendjamal_yalaoui/

Published in https://www.palestine-solidarite.fr/lavocat-de-mohsen-abdelmoumen-m-djamal-yalaoui-sexprime/

L’avocat de Mohsen Abdelmoumen, M. Djamal Yalaoui s’exprime

Publié le Mis à jour le

Djamal YALAOUI 90962

Mohsen ABDELMOUMEN : Pourquoi vous avez défendu mon cas à titre gracieux ?

Maître Djamal YALAOUI :Je n’ai pas épousé la vocation de Défendre par hasard. Tout dans mon parcours, depuis ma plus tendre adolescence, me destinait à m’engager dans les combats pour les plus humbles-mes origines culturelles et sociales n’y sont pas étrangères-et pour la Justice. Il m’a semblé, juste, être une évidence que de défendre « un félin harcelé et malmené par une bande d’hyènes sanguinaires » !

Je défends Mohsen ABDELMOUMEN non pas à titre gracieux mais à titre Faternel car nous partageons les mêmes valeurs et nous défendons les mêmes causes. Mes principes sont au-dessus de l’argent et même de ma personne.

Vous êtes un éminent juriste, pouvez-vous nous dire s’il existe une diffamation ou une quelconque calomnie dans ce dossier ?

Nous sommes en présence d’un cas d’école de l’application du principe juridique « l’exceptio veritatis » ou exception de vérité. Ce terme juridique, qui est une exception à la règle générale, indique qu’une personne poursuivie pour diffamation peut échapper à une condamnation si elle prouve la vérité de ses allégations ou dénonciations. Or dans notre affaire, Mohsen ABDELMOUMEN a qualifié l’organisation Rachad d’organisation « terroriste » en s’appuyant sur les déclarations des dirigeants de Rachad et plus précisément celle de Mourad DHINA : « Nous n’avons pas à sombrer dans la médiatisation, dans la sélection, dans la condamnation de la mort. (…) Que ces intellectuels aient le courage d’assumer leur action, qu’ils disent nous nous sommes engagés dans une guerre et que certains d’entre nous ont payé de leur vie. Qu’ils en fassent des martyrs pour eux. ».

De surcroît, les responsables de Rachad ont pour guide spirituel-en fait leur ideologue- Hakim El MATERI qui est le secrétaire général de la Conférence de la Nation Islamique (Congrès de la UMA), notamment, et surtout ce dernier a légitimé l’assassinat par décapitation du professeur d’histoire-géographie français. A l’aune de ces brèves observations, la règle de droit de l’exception de vérité s’applique pleinement, dans notre présente affaire, et donc la diffamation n’est pas caractérisée. En conséquence, la diffamation n’existe pas juridiquement dans notre dossier.

Nous savons que l’organisation terroriste Rachad est soumise à un agenda sioniste.  Pourquoi d’après vous cette organisation qui est liée au terrorisme international (Cf. Le congrès de la UMA de Hakim EL MATIRI) a-t-elle ciblé Mohsen ABDELMOUMEN ?

Mohsen ABDELMOUMEN fait partie de cette, rare, catégorie de personnes dont la raison de vivre-le sel de sa vie-sont ses combats contre l’impérialisme, le sionisme et l’injustice de manière générale. A plus d’un titre, il est une cible privilégiée pour « ces gens-là ». En effet, ils essaient de terroriser Mohsen ABDELMOUMEN qui est un opposant de l’extérieur ! Mon client est surtout le symbole du combat contre les islamistes algériens, transfuge du FIS et consorts…Après les avoir affrontés en Algérie pendant une décennie, il est rattrapé par « ces gens-là » en Belgique où il réside depuis 2005. Je rappelle à nos lecteurs qu’en 2014 il fait l’objet d’une tentative d’assassinat par balle. Mohsen ABDELMOUMEN dérange « ces gens-là » car comme il me l’a rappelé « J’écoute Rachad quand ils parlent, mais j’entends surtout ce qu’ils ne disent pas…Et ce que vous ne dites pas est plus important que les mots que vous prononcez » : voilà le crime, de mon client !

Pourquoi l’organisation terroriste Rachad a pris comme cible privilégié l’Algérie ? Pourquoi cible- t-elle l’armée algérienne et les services de renseignements algériens ?

Comme disait Bernanos « les ratés ne vous rateront pas » et les sionistes et leurs  affidés ne rateront pas l’Algérie.

Or l’organisation Rachad n’est qu’un conglomérat de loosers, de médiocres et de frustrés qui considèrent que tous leurs échecs sont de la responsabilité de l’Etat algérien. L’activisme tout azimut de l’organisation Rachad n’est qu’un front de la grande offensive de l’empire américano-sioniste pour détruire la souveraineté des peuples et imposer leur agenda post-colonial ! L’Algérie est désormais en grand danger, tant à l’intérieur de ses frontières qu’à l’extérieur. Je rappelle que l’Algérie est le plus grand pays d’Afrique, c’est des richesses minières inépuisables, c’est l’armée la plus puissante et la plus expérimentée d’Afrique et les services de renseignements algériens sont considérés comme faisant partie des meilleurs au monde.  Les algériens d’Europe doivent « se tenir prêt » à faire face à la menace que font peser certaines parties ennemies sur la sécurité » de l’Algérie. Il y a nécessité de « renforcer le front externe » pour faire échec à tous les complots ennemis et aux campagnes médiatique tendancieuses visant l’Algérie. Être un patriote algérien ce n’est pas attendre que l’orage passe c’est apprendre à danser sous la pluie !

Récemment il y a eu des révélations publiques sur la cellule Rachad Benelux, pouvez-vous éclairer nos lecteurs à ce propos ?

En effet, dans le cadre de notre contre-enquête, nos investigations nous ont permis de mieux comprendre les modes d’organisation et de fonctionnement de Rachad et de ses « cellules, agences ou filiales » qui ont été semées aux quatre coins du monde. Je vais essayer d’être synthétique tout en vous précisant que je projette de consacrer ultérieurement un article juridique, uniquement sur ce sujet.

Les « idiots utiles et dociles » de RACHAD BENELUX (RBNL) sont, pour la vitrine officielle, constitués en association sans but lucratif le 4 mai 2012 à Bruxelles. Cette association est une coquille vide. Au départ ils étaient 4 individus, aujourd’hui ils ne sont plus que 3 : RAKIK Abderrahim, ALI AMMAR Hamid Abdelhak et ZITOUT Tahar. A eux 3 ils sont à la fois l’Assemblée Générale (l’ensemble des adhérents), le Conseil d’Administration (les administrateurs) et l’exécutif (Président, Trésorier, Secrétaire).

Cette structure n’a qu’une seule vocation se donner une belle image médiatique (« Rachad se veut un rassemblement politique, social et intellectuel pour un changement véritable du système politique algérien » – Statut de RBNL) et collecter des subventions publiques des États européens et de l’Union Européenne. Comme vous pouvez le constater, RACHAD BENELUX, est insignifiant au niveau de son « armée » mais possède une réelle capacité de nuisance, comme tout nuisible, à l’égard de l’Algérie et des pays d’accueil où les gouvernements leur octroi des statuts de réfugié politique, notamment. Or on découvre « qu’en même temps » ils constituent des myriades de sociétés commerciales (SPRL IDEAL, SPRL ROYAL, SPRL TRADING…) qui leurs ont permis d’encaisser 260.000€ de CA sans déclarer leurs employés (des clandestins), sans payer aucune cotisation sociale (Arrêt de la Cour d’appel de LIEGES du 6 septembre 2016) ou impôt ! Et au surplus, une fois que la société citron a été pressé jusqu’au dernier centime d’euro, on brûle les locaux pour obtenir les indemnisations des assurances et on les déclare en faillite. C’est des méthodes de mafieux qui ont permis RACHAD BENELUX d’engranger peu ou prou, plus de 10 millions d’euros rien que dans la seule Belgique !

Comment voyez-vous l’issue de ce procès ? Ne pensez-vous pas qu’une plainte doit être déposée contre Rachad Benelux ?

Comme je l’ai indiqué ci-dessus et je le confirme à cet endroit : il n’y a pas de diffamation. Par conséquent, le parquet de LIEGE n’a pas d’autre issue que de procéder au « classement sans suite » de cette plainte « morte née ».

Cependant, je vous rappelle que c’est RACHAD BENELUX qui a déposé plainte contre Mohsen ABDELMOUMEN alors même que cette dernière est totalement étrangère aux échanges, objet de l’action judiciaire. C’est pourquoi, non seulement RACHAD BENELUX n’avait aucun « intérêt à agir » (L’intérêt à agir est la condition primordiale de la recevabilité de toute plainte ou action judiciaire. Il faut toujours avoir un intérêt à agir. C’est une condition systématique et de salubrité juridique.) mais de surcroît leur intervention n’avait qu’un objectif : nuire à mon client ! La procédure pénale a, totalement, été détournée, dévoyée par « ces gens-là » et ce comportement répréhensible a engendré un grave préjudice à mon client.

En conséquence, nous engagerons une procédure contre RACHAD BENELUX, dès que la plainte pour diffamation fera l’objet d’un classement sans suite officiel.

Le professeur Ahmed BENSAADA a démontré à l’aide de documents officiels, les liens entre certaines organisations algériennes et la NED qui est une vitrine de la CIA, ces mêmes organisations ont des liens avec l’organisation terroriste Rachad. Comment expliquez-vous l’alliance entre l’organisation Rachad et ces organisations algériennes ?

Votre question mérite un ouvrage pour y répondre. C’est déjà fait ! Je ne peux qu’inviter vos lecteurs à lire et relire (les ouvrages, notamment « Qui sont les leaders autoproclamés du Hirak » et ses nombreux articles) le remarquable travail d’expertise que mène depuis plusieurs années le Professeur Ahmed BENSAADA, en la matière, et que je salue fraternellement au passage.  Ce que je peux vous dire, c’est que toute cette nébuleuse d’organisations et d’associations ont toutes la même vocation-« abîmer l’Algérie »- et le même projet, livrer l’Algérie aux puissances étrangères à travers une « printanisation de l’Algérie. On utilise la même méthode que celle expérimentée à l’égard de l’état syrien : on connait le résultat ! Sans l’intervention vigoureuse de la Russie du Président POUTINE, la Syrie serait démantelée comme la Tchécoslovaquie. L’intensification des liens commerciaux et le renforcement des relations militaires, démontrent que l’Algérie est bien consciente des nombreux dangers qui la guettent et des multiples ennemis de l’intérieur et de l’extérieur qui l’a harcèlent par des campagnes de dénigrement médiatiques ou de prétendues motion « pour atteinte contre les droits de l’homme ». Les responsables de Rachad font partie de ces mercenaires de l’étranger qui mènent une guerre totale à l’état algérien. Le post-colonialisme du 21ème siècle prend différente forme : économique, culturel, sanitaire…Il nous ont même inventé le colonialisme écologique pour mieux voler les peuples africains !

Ne pensez-vous pas que l’Algérie est la cible de toutes ces organisations occultes car elle refuse toute normalisation dans ses relations avec l’entité sioniste d’Israël ?

La Nation Algérienne n’est que la somme de ses actes et engagements.

L’Algérie est plus qu’une entité géographique : elle est un pont entre deux continents, entre deux rives d’une mer Méditerranée qui est l’étendue d’eau du globe ou l’on trouve la plus grande concentration de belligérants et d’armements.

A travers son combat contre le sionisme et pour la liberté des peuples Palestiniens et Sahraoui notamment, l’Algérie apporte un enseignement. Or enseigner, ne n’est pas remplir un vase mais allumer un feux ! Voilà pourquoi l’Algérie fait peur, aussi ! Pour l’Algérie le sionisme est le cancer de l’Humanité et j’ajouterai que considérer un sioniste comme un être humain est un oxymore.

Par ailleurs, il ne faut pas sous-estimer tous ces « nostalgéria » ou revanchards de « l’Algérie-française », de l’extérieur et de l’intérieur. Prenez par exemple le gouvernement français, actuel, qui est composé d’un ministre de l’intérieur (DARMANAIN) dont le grand-père était harkis pendant la période de la guerre de libération de l’Algérie, le ministre de l’éducation nationale (BLANQUER) dont le père était avocat des membres de l’OAS, la liste est longue !

Que pensez-vous de l’élan de solidarité dont votre client et vous-même avez bénéficié ces derniers jours ?

J’ai été très sensible a cet énorme élan de solidarité qui a jaillit aux quatre coins du village planétaire. Mais c’est surtout l’hommage à une noble lutte, la reconnaissance du travail de toute une équipe de « Frères d’armes » et l’adhésion à notre quête de justice pour la « Nouvelle Algérie ».

Je suis un passionné des mots, du verbe, synonyme de tout un univers ou le beau l’emporte sur le laid ou la parole fidèle l’emporte sur le mensonge et la trahison…J’offre ces quelques vers de poésie à vos lecteurs et à tous les patriotes :

–         Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle,

–         Mais pourvu que ce fût dans une juste guerre.

–         Heureux ceux qui sont morts pour quatre coins de terre.

–         Heureux ceux qui sont morts d’une mort solennelle.

–         Heureux ceux qui sont morts dans les grandes batailles,

–         Couchés dessus le sol à la face de Dieu.

–         Heureux ceux qui sont morts dans cet embrassement,

–         Dans l’étreinte d’honneur et le terrestre aveu.

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Qui est Maître Djamal YALAOUI ?

Djamal Yalaoui, avocat au barreau de Paris et Correspondant associé au barreau de Oran

 Plus de 15 ans d’expérience reconnue en qualité d’avocat dans les domaines du Droit

des Affaires, Droit des Personnes, Droit des Responsabilités, Contentieux Pénal et

Administratif

 Fondateur du cabinet d’avocats YALAOUI & Associés, cabinet spécialisé en Droit des

Personnes, Droit des Responsabilités (Notariale et Médicale…), Contentieux Pénal et

administratif, Droit des Affaires

 5 ans de conseil juridique dans le domaine des fusions/acquisitions et du contentieux –

Coordinateur d’une équipe de 8 collaborateurs

 3 années d’enseignement à l’Institut d’Etudes Judiciaires de la faculté de Droit de

l’Université de Paris XI et à l’Ecole des Avocats du ressort de la Cour d’Appel de Paris

 Conseiller Municipal de Guyancourt (78) délégué à l’environnement (1995-2001) 

 Maire Adjoint de Trappes (78) chargé des affaires scolaires et de l’enfance (2001-2007)

 Aisance reconnue à l’écriture :

− En Droit fiscal et finances publiques (La notion d’immobilisation en droit fiscal français,

Les prix de transfert en droit fiscal international avec le concours de Michel de

GILLENSCHMIDT-Conseiller d’Etat, Echanges intergénérationnels et protection sociale à la

lumière des régimes de retraite avec le concours de Denis KESSLER)

− En Diplomatie (Le complexe militaro-industriel américain : son impact sur l’économie et son

influence sur la sphère politique, Spécificités de la diplomatie algérienne)

 Art oratoire :

− Lauréat du concours international de plaidoirie (1998) 

− Secrétaire de la Conférence du Stage (1996/1997)

 Bonnes connaissances du terrain, en général, et des problématiques de la Banlieue et

des Quartiers Populaires, en particulier :

− Co Président du club de football de Trappes 

− Membre actif des associations Black/Blanc/Beur (compagnie de danse), Grands

Frères, Avenir Citoyen, AVESY (Association des verts et des écologistes de sud

Yvelines), ADT (Association pour le développement de Trappes)

 Athlète de haut niveau : marathonien (2h19min) – 100 km (7h09) – Cross du Figaro

(vainqueur)

 Fort niveau d’engagement reconnu

 Aptitudes à la combativité, à la persévérance, à l’assertivité et à la négociation

 Published in American Herald Tribune December 13, 2020:https://ahtribune.ca/interview/4496-mohsen-abdelmoumen-djamal-yalaoui.html?fbclid=IwAR36tS60iGIW24Y6_-zqKV-KAR-q66Q24hOXq6NI1XSu05WI61VcZYS6nTU

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2020/12/14/maitre-djamal-yalaoui-devoile-le-business-florissant-de-la-secte-islamiste-rachad/

Published in https://www.afrique-asie.fr/maitre-djamal-yalaoui-devoile-le-bizness-florissant-de-la-secte-islamiste-rachad/?fbclid=IwAR2lA2bUtpLQU2S_9i5cT6zjkMah9AiwrtWi-pjrL-id-G475RyMDUAJVkE

Published in https://tribune-diplomatique-internationale.com/avocat_de_mohsen_abdelmoumendjamal_yalaoui/

Published in https://www.palestine-solidarite.fr/lavocat-de-mohsen-abdelmoumen-m-djamal-yalaoui-sexprime/

Plainte contre Mohsen Abdelmoumen : Zitout et ses acolytes se dégonflent

Publié le Mis à jour le

Belgique Zitout
L’escroc notoire Larbi Zitout. D. R.

Le comité de soutien au journaliste militant Mohsen Abdelmoumen a appris que les membres de Rachad, dont Tahar Zitout, de nationalité belge et néanmoins frère de Larbi Zitout, Abderrahim Rakik, issu de la même région, à Laghouat, de nationalité hollandaise et détenteur d’une société en Belgique, ainsi que Hamid Amar, de nationalité belge et originaire lui aussi du même village, se sont dégonflés et n’ont pas assisté à l’audition programmée par la police de Liège avant-hier mercredi. Leurs avocats ne se sont pas présentés non plus, chose qui annule de fait la plainte déposée par les concernés contre le journaliste.

Selon l’influenceur Rafaa, l’avocat Djamel Yalaoui, membre du barreau de Paris, s’est constitué en tant qu’avocat, à titre gracieux, pour défendre Mohsen Abdelmoumen en guise de soutien à l’action de ce dernier en faveur des causes justes.

Mohsen Abdelmoumen, connu pour sa défense inconditionnelle de la cause palestinienne, avait qualifié Mourad Dhina de «terroriste» dans un de ses écrits. Une plainte avait alors été déposée, non pas par le concerné lui-même, mais par Rachad, section Belgique-Hollande-Luxembourg, dont l’affidé du FIS dissous est un des membres fondateurs de l’association-mère à Genève, en Suisse, et est également militant au sein d’El-Karama et du Congrès de la Oumma.

La police belge semble avoir remis en cause le chef d’accusation après avoir visionné le passage d’un documentaire français dans lequel Mourad Dhina reconnaît que le parti extrémiste religieux du FIS est derrière l’assassinat de journalistes et de militants de gauche algériens durant la décennie noire. Mourad Dhina a, en effet, affirmé que ces victimes du terrorisme avaient été assassinées parce qu’elles avaient «choisi leur camp».

Selon des documents révélés par Rafaa, un des plaignants, Abderrahim Rakik en l’occurrence, est impliqué dans une affaire scabreuse. Ce dernier a créé une entreprise de vente de volailles de droit belge en 2012, alors que la marchandise lui parvenait gratuitement de Turquie sous forme de don pour la «cause». La revente de cette viande blanche à des boucheries halal lui rapportait trois millions de livres sterling par an, sans qu’il ait payé le moindre sou aux impôts. Par ailleurs, cet escroc employait des migrants clandestins en contrepartie de salaires insignifiants.

Toujours selon les documents dont Rafaa détient une copie (voir lien ci-dessous), l’acolyte des frères Zitout, pris à la gorge, a mis le feu au siège de sa société avant de déclarer faillite pour tromper la société d’assurance dans l’espoir d’obtenir un dédommagement conséquent, mais le subterfuge fut démasqué et la justice l’a condamné à verser des sommes mirobolantes. Ce dossier n’est pas clos et l’enquête se poursuit.

De son côté, Maître Djamel Yalaoui, l’avocat de notre confrère Mohsen Abdelmoumen, poursuit ses investigations sur les fondateurs de la section belgo-hollando-luxembourgeoise de Rachad. Il a réussi à remonter la filière jusqu’à deux sociétés fondées par le frère de Larbi Zitout en Belgique à son nom et au nom d’un troisième frère répondant au nom de Miloud, lui aussi établi en Belgique. Il y a lieu de signaler que Tahar Zitout a créé une école islamique privée à Bruxelles pour enseigner la langue arabe, laquelle école bénéficie d’aides financières étrangères et perçoit de frais en pounds sonnants et trébuchants, versés à son directeur par les parents d’élèves.

L’enquête se poursuit cependant que les fondateurs, pourtant si bavards de Rachad, se murent étrangement dans un silence de cathédrale.

R. I.

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2020/12/04/plainte-contre-le-journaliste-mohsen-abdelmoumen-zitout-et-ses-acolytes-se-degonflent/