Dr. Wayne Ross: « The fear created by precarious existence in the neoliberal world discourages critical thinking »

Publié le Mis à jour le

Wayne Ross

Dr. Wayne Ross. DR. (Photo: Documento News Athens, Greece)

Mohsen Abdelmoumen: In your book Neoliberalism and education reform, you make an alarming observation of the era of neoliberalism. Can we have a school of knowledge under a neoliberal policy? Simply, can we have an education under the neoliberal yoke? Are neoliberalism and education compatible?

Dr. Wayne Ross: In short, the answer in no, education and neoliberalism are not compatible. At root this incompatibility stems from the antipathetic relationship between capitalism and democracy, but let me elaborate on education and neoliberalism. Lire la suite »

Dr. Wayne Ross : « La peur créée par l’existence précaire dans le monde néolibéral décourage la pensée critique »

Publié le Mis à jour le

 

Wayne Ross.

Dr. Wayne Ross. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Néolibéralisme et réforme de l’éducation », vous faites un constat alarmant de l’ère du néolibéralisme. Peut-on avoir une école du savoir sous une politique néolibérale ? Tout simplement, peut-on avoir une éducation sous le joug néolibéral ? Le néolibéralisme et l’éducation sont-ils compatibles ?

Dr. Wayne Ross : En bref, la réponse est non, l’éducation et le néolibéralisme ne sont pas compatibles. À l’origine, cette incompatibilité résulte de la relation contradictoire entre le capitalisme et la démocratie, mais permettez-moi de préciser ma pensée concernant l’éducation et le néolibéralisme. Lire la suite »

Le sultan usurpateur Saïd Bouteflika et ses eunuques

Publié le Mis à jour le

n-SAID-ALI-HADDAD-large570

Saïd Bouteflika et Ali Haddad lors de l’enterrement de Redha Malek au cimetière d’El Alia. DR.

Saïd Bouteflika le sado-maso, Ali Haddad el zella et Madjid Sidi Saïd l’alcoolique ont offert aux Algériens un spectacle obscène lors des funérailles de Redha Malek au cimetière d’El Alia. Ces fils de catins qui ne respectent ni les morts ni les vivants, non contents d’avoir pillé, souillé, saigné l’Algérie, se sont fait remarquer en s’esclaffant après l’enterrement du défunt Redha Malek, figure historique et homme d’État respecté. Ces canailles ont confondu le cimetière d’El Alia avec la villa des Kouninef ou un cabaret des copains coquins. Lire la suite »

From the trade unionism of Eugene Debs and Aïssat Idir to the one of the corrupt Abdelmadjid Sidi Saïd

Publié le Mis à jour le

Debs-Aissat-Sidi-Said1

At a time when social benefits are disintegrating while the trade unionism wallows in the privileges and the complicity with the employers, it is not unnecessary to remember those who fought and died to defend the working class. All over the world, men have stood with their bare hands facing the violence of the capitalist and/or colonialist system for the just recognition of workers’ rights. The American Eugene Debs and the Algerian Aissat Idir were of these men. Lire la suite »

Du syndicalisme d’Eugène Debs et d’Aïssat Idir à celui du corrompu Abdelmadjid Sidi Saïd

Publié le Mis à jour le

Debs-Aissat-Sidi-Said1

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

À l’heure où les acquis sociaux se désintègrent pendant que le syndicalisme se vautre dans les privilèges et la connivence avec le patronat, il n’est pas inutile de se souvenir de ceux qui ont lutté et sont morts pour défendre la classe ouvrière. Partout dans le monde, des hommes se sont dressés à mains nues face à la violence du système capitaliste et/ou colonialiste pour la juste reconnaissance des droits des travailleurs. L’Américain Eugène Debs et l’Algérien Aïssat Idir étaient de ces hommes-là. Lire la suite »

Dr. Guido G. Preparata: « They want to turn us all into a global society of termites »

Publié le Mis à jour le

 

guidopreparata-portrait

Dr Guido G. Preparata. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Your book « Conjuring Hitler » received a laudatory criticism of our friend Peter Dale Scott. Moreover, I share the view of this great intellectual on the fact that this book is essential in the work of historical research. How did you arrive at conclusions against the flow of the historians of the establishment, namely that Hitler was made by the United States and Great Britain and that World War II was inevitable?

Dr. Guido G. Preparata: I started out like most westerners, whose childhood was steeped in the typical propagandistic “currents” of the Cold War: by watching, endlessly and enthusiastically, epic pro-Allies and anti-German war movies. My parents —postwar Italians— were solidly in the pro-US, pro-Israel, pro-capitalist camp, and my father, an academic physicist, was then militantly anti-Communist. That is what I grew up with. Lire la suite »