Maria Poumier: “The Jewish State has a detestable Mafia-like logic and practices the historical lie on an unprecedented scale”

Publié le

Maria_Poumier_2_

Maria Poumier. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Why every time someone supports the just cause of the Palestinian people, he is subjected to a real lynching with accusations of anti-Semitism, negationism, etc.?

Maria Poumier: It is obvious that Israelis are afraid, precisely, that the defense of the Palestinians will lead to questioning the founding myths of Israeli politics. And they know it’s a losing battle for them. The recurrence of their ferocity against the Palestinians, against the Western militants who defend the Palestinian cause and against the historians who point out all the frauds and blackmail to impose a version as dogmatic as incoherent on the history of the persecutions suffered by a number of Jews during the Second World War, all this is more and more visible. This repression validates, globally, the idea that from the beginning, the Jewish State has a detestable Mafia-like logic and practices the historical lie on an unprecedented scale: enough to drag in front of international tribunals many Israeli political figures. Lire la suite »

Publicités

Maria Poumier : « L’État juif a une logique mafieuse détestable et pratique le mensonge historique à une échelle inédite »

Publié le Mis à jour le

Maria-Poumier-1

Maria Poumier. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pourquoi, à chaque fois que quelqu’un soutient la cause juste du peuple palestinien, on lui fait subir un véritable lynchage avec des accusations d’antisémitisme, négationnisme, etc. ?

Maria Poumier : Il est évident que les Israéliens ont peur, précisément, que la défense des Palestiniens conduise à remettre en question les mythes fondateurs de la politique israélienne. Et ils savent que c’est une bataille perdue d’avance pour eux. La récurrence de leur férocité contre les Palestiniens, contre les militants occidentaux qui défendent la cause palestinienne, et contre les historiens qui pointent du doigt toutes les fraudes et les chantages pour imposer une version aussi dogmatique qu’incohérente sur l’histoire des persécutions subies par un certain nombre de juifs pendant la Deuxième guerre mondiale, tout cela est de plus en plus voyant. Cette répression valide, globalement, l’idée que depuis le début, l’État juif a une logique mafieuse détestable et pratique le mensonge historique à une échelle inédite : de quoi traîner devant des tribunaux internationaux de nombreuses personnalités politiques israéliennes. Lire la suite »

Alain Chouet: “It is not a question of « de-radicalizing » the jihadists of the religion but of their death instinct, which dresses with the rags of Salafism”

Publié le Mis à jour le

alain_chouet_101

Alain Chouet. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In your masterful book that everyone should read « Au cœur des services spéciaux – La menace islamiste: fausses pistes et vrais dangers” (At the heart of special services – the Islamist threat: false leads and real dangers), you offer keys to understanding the terrorist phenomenon. Based on your long experience in intelligence, is there not today a need to adapt, or even reorganize, certain intelligence services according to the current terrorist threat? What are for you the priority needs of an intelligence service to be effective in the fight against terrorism?

Alain Chouet: It should be noted first that the intelligence services are not ineffective, on the contrary. The number of attacks prevented and foiled, especially in Western Europe, is much higher than that of successful attacks. In this field, however, there is a real problem in terms of information and public opinion, which gives our countries little interest to thwarted attempts and obviously only relies on the attacks which have moved people with the procession of doubts about the work of Public safety organizations that this entails. Lire la suite »

Alain Chouet : « Il ne s’agit pas de «déradicaliser» les djihadistes de la religion mais de leur instinct de mort qui s’habille des oripeaux du salafisme »

Publié le Mis à jour le

Alain_Chouet2

Alain Chouet. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre magistral que chacun doit lire « Au cœur des services spéciaux – La menace islamiste : fausses pistes et vrais dangers  », vous offrez des clés de compréhension du phénomène terroriste. D’après votre longue expérience dans le renseignement, n’y a-t-il pas aujourd’hui une nécessité d’adapter, voire de réorganiser, certains services de renseignement en fonction de la menace terroriste actuelle ? Quels sont pour vous les besoins prioritaires d’un service de renseignement pour qu’il soit efficace dans le cadre de la lutte antiterroriste ?

Alain Chouet : Notons tout d’abord que les services de renseignement ne sont pas inefficaces, bien au contraire. Le nombre d’attentats prévenus et déjoués, en particulier en Europe occidentale,  est de beaucoup supérieur à celui des attentats réussis. Dans ce domaine, il existe pourtant un réel problème au niveau de l’information et de l’opinion publique qui n’accorde que peu d’intérêt aux tentatives déjouées et ne retient évidemment que les attentats qui l’ont émue avec le cortège de doutes sur le travail des organismes de sécurité publique que cela entraîne. Lire la suite »

Le sourire de Ben M’hidi, le regard d’Ali la Pointe, et la déchéance de Bouteflika et sa clique

Publié le Mis à jour le

le-1er-Novembre1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Aujourd’hui, 1er Novembre, mes pensées vont aux jeunes révolutionnaires qui se sacrifiés pour une idée de liberté et de dignité. Ce sont des Immortels. J’ai toujours eu de l’admiration pour les gens qui sont morts pour une idée et un mépris sans limite pour ceux qui s’accrochent au pouvoir et les larbins qui les vénèrent. Pauvre Algérie ! Quand on pense à ces jeunes hommes qui ont donné leur vie pour l’indépendance du pays et qui ont écrit leur nom dans le marbre de l’Histoire, cette jeunesse fauchée à la fleur de l’âge qui a voulu rêver d’une nation libre et fière, débarrassée de l’esclavagisme colonisateur, et que l’on voit ce pays qui a vécu une épopée prodigieuse dirigé aujourd’hui par un vieillard léthargique corseté dans une chaise roulante, c’est triste à en pleurer. Lire la suite »

Dr. Olivier Le Cour Grandmaison: “The pacification of Algeria was not a long calm river, on the contrary”

Publié le Mis à jour le

Olivier-Le-Cour-Granmaison2

Dr. Olivier Le Cour Grandmaison. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You wrote « Coloniser. Exterminer« .  In your opinion, was Algeria a colonial laboratory?

Dr. Olivier Le Cour Grandmaison: Yes, we can indeed consider that Algeria has been a kind of laboratory for the elaboration of a certain number of techniques of war that can be described as counter-revolutionary war and repressive techniques, particularly after the appointment of Bugeaud as governor general of Algeria in 1840. The purpose of the appointment is to carry out what the military and political leaders of the time have already called « the pacification of Algeria » and to do this, General Bugeaud will employ a number of methods of warfare and repressive techniques among which raids whose it must be specified that they sometimes lead to the destruction of entire villages and oases, the aim being to expel « indigenous » populations, as it is said at the time, and, as it is also very commonly said, to repress the « Arabs » to drive them out of the territories they occupied until now so that Europeans in general and the French in particular, the settlers, could settle in a « pacified » environment. Lire la suite »

Dr. Olivier Le Cour Grandmaison : «La pacification de l’Algérie n’a pas été un long fleuve tranquille, bien au contraire»

Publié le Mis à jour le

olivier-le-cour-grandmaison-51

Dr. Olivier Le Cour Grandmaison. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit « Coloniser. Exterminer ». D’après vous, l’Algérie a-t-elle été un laboratoire colonial ?

Dr. Olivier Le Cour Grandmaison : Oui, on peut effectivement considérer que l’Algérie a été une sorte de laboratoire pour l’élaboration d’un certain nombre de techniques de la guerre que l’on peut qualifier de guerre contre-révolutionnaire et de techniques répressives, notamment après la nomination de Bugeaud au poste de gouverneur général de l’Algérie en 1840. La nomination a pour objectif de mener à bien ce que les militaires et les responsables politiques de l’époque nomment déjà « la pacification de l’Algérie » et pour ce faire, le général Bugeaud va employer un certain nombre de méthodes de guerre et de techniques répressives parmi lesquelles les razzias dont il faut préciser qu’elles débouchent parfois sur la destruction de villages et d’oasis entiers, l’objectif étant d’expulser les populations « indigènes », comme on le dit à l’époque, et, comme cela se dit aussi très couramment, de procéder ainsi au refoulement des « Arabes », de les chasser des territoires qu’ils occupaient  jusqu’à présent de façon à pouvoir faire en sorte que les Européens en général et les Français en particulier, les colons, puissent s’installer dans un environnement « pacifié ». Lire la suite »