Déstabilisation de l’armée par Saïd Bouteflika : objectif 5e mandat

Publié le Mis à jour le

Saïd-Bouteflika-et-l'armée-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

L’hypothèse d’un 5e mandat se concrétise de jour en jour pour le président sénile et impotent Abdelaziz Bouteflika. 5e mandat qui, bien sûr, continuera à servir les intérêts des gangsters qui ont usurpé la fonction de président, à leur tête Saïd Bouteflika et son allié du moment, Ahmed Ouyahia. Tout le monde s’est mis d’accord pour cette option et afin de dégager la route du 5e mandat de tout obstacle, Saïd Bouteflika continue sa purge contre l’armée, cette même purge qu’il a entamée depuis bien longtemps et qui a conduit à la mise à la retraite de centaines d’officiers supérieurs des services de renseignement du DRS. Lire la suite »

Publicités

Prof. Richard Falk: “Israel continuously defies international law”

Publié le Mis à jour le

Richard_Falk1

Prof. Richard Falk. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You wrote the book « Achieving Human Rights« . Don’t you think that the many interventions of American imperialism, under the pretext of spreading human rights and democracy, have emptied the concept of human rights from its substance?

Prof. Richard Falk: I would place the stress on the discrediting effects of the disastrous American imperial intervention, and subsequent occupation, of Iraq starting in 2003. Especially when the allegation of hiding stockpiles of weapons of mass destruction proved false, the United States justified the intervention as a textbook liberation of the Iraqi people, an exercise in what was called ‘democracy promotion.’ Even earlier, the U.S. Government attempted to justify its regime-changing intervention in Afghanistan as beneficial for women, as an undertaking that was described under such headings as ‘women empowerment.’ As with Iraq, the intervention in Afghanistan has brought massive suffering to the people of the country, and discredited all claims that human rights and democracy could be achieved by military intervention. Lire la suite »

Prof. Richard Falk : « Israël défie continuellement le droit international »

Publié le Mis à jour le

 

Press Conference  by Special Rapporteur on the situation of human rights in the Palestinian occupied territories since 1967 and Special Rapporteur on the situation of human rights in Myanmar

Prof. Richard Falk. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit le livre : « Achieving Human Rights ». À votre avis, les nombreuses interventions de l’impérialisme américain sous prétexte de répandre les droits et la démocratie n’ont-elles pas vidé de sa substance le concept même des droits de l’homme ?

Prof. Richard Falk : Je mettrais l’accent sur les effets dévalorisants de la désastreuse intervention impériale américaine et de l’occupation subséquente de l’Irak à partir de 2003. Surtout quand l’allégation de cacher des stocks d’armes de destruction massive s’est révélée fausse, les États-Unis ont justifié l’intervention en tant que libération classique du peuple irakien, une pratique de ce qu’on appelait la «promotion de la démocratie». Plus tôt encore, le gouvernement américain a tenté de justifier son intervention en faveur du changement de régime en Afghanistan comme bénéfique pour les femmes, comme une entreprise qui a été décrite sous le titre de «l’émancipation des femmes.» Comme avec l’Irak, l’intervention en Afghanistan a provoqué des souffrances massives au peuple du pays et a remis en cause toutes les affirmations selon lesquelles les droits de l’homme et la démocratie pourraient être obtenus par une intervention militaire. Lire la suite »

Dr. Paul Craig Roberts answers us about the use of printing money by the Algerian government

Publié le Mis à jour le

planche-a-billets

In order to enlighten the Algerian people about the means proposed by the Algerian Government to « counter » the economic crisis experienced by Algeria, and to remove any ambiguity about the use of the printing press, I contacted the eminent economist, Dr. Paul Craig Roberts who was Economic Advisor to President Reagan and Undersecretary of the Treasury in the Reagan administration in the early 1980s, and who became known as one of the founding fathers of the Reaganomics particularly by his contribution to the reform of the « Tax Act » of 1981. Lire la suite »

Le Dr. Paul Craig Roberts nous répond à propos du recours à la planche à billets par le gouvernement algérien

Publié le Mis à jour le

planche-a-billets

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Dans l’optique d’éclairer le peuple algérien sur le moyen proposé par le gouvernement algérien pour « contrer » la crise économique que vit l’Algérie et pour lever toute ambiguïté sur l’utilisation de la planche à billets, j’ai contacté l’éminent économiste, le Dr. Paul Craig Roberts qui était conseiller économique du président Reagan et sous-secrétaire du Trésor dans l’administration Reagan au début des années1980, et qui s’est fait connaître comme l’un des pères fondateurs de la Reaganomics notamment par sa contribution à la réforme de la « Tax Act » de 1981. Lire la suite »

Noureddine Boukrouh: “Algeria is currently at the crossroads”

Publié le Mis à jour le

Noureddine_Boukrouh_493614726

Noureddine Boukrouh. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Your book « Islam Without Islamism: Life and Thought of Malek Bennabi » is a relevant and necessary book to understand Islam and Islamism.According to you, can we say that Islamism is the negation of Islam?

Noureddine Boukrouh: There was a time, from 18th to 20th, where these two words were synonyms in the European languages because they meant one and the same thing, the religion of Islam. In the Arabic language, the word « Islamism » did not exist because it had no purpose. Islam was almost the same everywhere and, more importantly, Muslims did not kill each other for religious reasons, whatever their divisions: ethnic or doctrinal (Sunnis-Shiites, Sunnis among themselves …). Lire la suite »

Noureddine Boukrouh : « L’Algérie se trouve actuellement à la croisée des chemins »

Publié le Mis à jour le

 

Nourredine-Boukrouh

Noureddine Boukrouh. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre « L’islam sans l’islamisme : vie et pensée de Malek Bennabi » est un livre pertinent et nécessaire pour comprendre l’islam et l’islamisme. Selon vous, peut-on dire que l’islamisme est la négation de l’islam ?

Noureddine Boukrouh : Il fut un temps, du XVIIIe au XXe, où ces deux mots étaient des synonymes dans les langues européennes parce qu’ils désignaient une seule et même chose, la religion de l’islam. Lire la suite »