Jour: 16 mars 2017

Dr. Jacques Sapir: « The struggle for the sovereignty of Nations is now decisive »

Publié le Mis à jour le

Jacques Sapir

Dr. Jacques Sapir. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In your book « Les économistes contre la Démocratie: Pouvoir, Mondialisation et Démocratie » (Economists Against Democracy: Power, Globalization and Democracy), you are very critical of economists. Can you explain why?

Dr. Jacques Sapir: It is mainly because economists have appropriated a power that is not theirs. They have indeed penetrated the inner workings of the ruling apparatus. This is true at the State level, as to that of major international organizations, whether it is in the European Union, the OECD or the WTO. They are thus increasingly inclined to intervene on all social and political problems. But when they occur, it is by mixing an experts position and a position of political actors. This poses an immediate problem. Lire la suite »

Publicités

Le Dr. Jacques Sapir : « La lutte pour la souveraineté des Nations est aujourd’hui décisive »

Publié le Mis à jour le

Jacques Sapir1

Le Dr. Jacques Sapir. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/03/16/dr-jacques-sapir-the-struggle-for-the-sovereignty-of-nations-is-now-decisive/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Les économistes contre la démocratie : Pouvoir, mondialisation et démocratie », vous êtes très critique envers les économistes. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Dr. Jacques Sapir : C’est essentiellement parce que les économistes se sont approprié un pouvoir qui ne leur revient pas. Ils ont en effet pénétré les rouages des appareils de décision. Ceci est vrai à l’échelle des États, comme à celle des grandes organisations internationales, qu’il s’agisse de l’Union européenne, ou de l’OCDE ou de l’OMC. Ils sont ainsi de plus en plus portés à intervenir sur l’ensemble des problèmes sociaux et politiques. Or, quand ils interviennent, c’est en mélangeant une position d’experts et une position d’acteurs politiques. Cela pose un problème immédiat. Lire la suite »