Allende

No, we do not want to your interview, Mr. Kissinger!

Publié le

6293553_orig

Henry Kissinger. D.R.

In order to best perform our work by giving the floor to various figures, even those for which we have no sympathy – this is called journalistic ethics-, we had asked you for an interview to obtain your testimony on your long political career that made history, even if it is not in the good sense of the word. After skipping long our solicitations, we received your response soothing where you have congratulated us for our professionalism, but that was nothing more that a way to flee as you have done it your whole life. Although you have thanked us for our investigative work, knowing your political career, we wonder if it is a compliment or an insult to us and to our readers. Your refusal does not surprise us because we know your faculty to avoid embarrassing questions. The Chilean judge Juan Guzman has understood it too, since you have never wanted to answer to his thirty questions about your links with Pinochet that he submitted you. Regarding the quote to appear that addressed you a French judge during one of your trips to Paris, you preferred to flee France rather than respond. It seems that judges and collectives chase you each other across the planet for war crimes. How are you always in freedom while you are searched in several countries? Lire la suite »

Publicités

Non, nous ne voulons pas faire votre interview, Monsieur Kissinger !

Publié le Mis à jour le

genri-n

Henry Kissinger. D.R.

Dans le souci d’effectuer au mieux notre travail en donnant la parole à diverses personnalités, même à celles pour lesquelles nous n’éprouvons pas de sympathie – cela s’appelle la déontologie journalistique -, nous vous avions sollicité pour une interview dans le but d’obtenir votre témoignage sur votre longue carrière d’homme politique qui a marqué l’Histoire, même si ce n’est pas dans le bon sens du terme. Après avoir ignoré longtemps nos sollicitations, nous avons reçu votre réponse lénifiante qui nous félicitait pour notre professionnalisme, mais qui n’était rien d’autre qu’un moyen de vous esquiver comme vous l’avez fait toute votre vie. Bien que vous nous ayez remerciés pour notre travail d’investigation, en regard de votre parcours, nous nous demandons s’il s’agit d’un compliment ou d’une insulte à notre égard et à celui de nos lecteurs. Votre refus ne nous étonne pas car nous connaissons votre faculté à vous soustraire aux questions embarrassantes. Le juge chilien Juan Guzman l’a bien compris aussi, puisque vous n’avez jamais voulu répondre aux trente questions concernant vos liens avec Pinochet qu’il vous a soumises. Quant à la citation à comparaitre que vous a adressée un juge français lors d’un de vos séjours à Paris, vous avez préféré fuir la France plutôt que d’y répondre. Il semble que les juges et les collectifs vous pourchassent à travers la planète pour crimes de guerre. Comment se fait-il que vous soyez toujours en liberté alors que vous êtes recherché dans plusieurs pays ? Lire la suite »