Henry Kissinger

Prof. Tony Kashani: « Either we will change and build solidarity for a better and just world or become extinct »

Publié le Mis à jour le

Tony Kashani

Professor Tony Kashani. DR.

Mohsen Abdelmoumen: If Hillary Clinton becomes president, will the United States have elected a president or a war leader? At the death of Gaddafi, Hillary Clinton said “We came, we saw, he died”. Doesn’t this reference to the sentence of Jules César summarize the personality of Hillary Clinton as a war leader of the empire?

Prof. Tony Kashani: What is most disturbing about that line, which she delivered to a CBS reporter on national TV is that she did it with laughter and demeanor of a conqueror. Let’s bear in mind that this happened literally moments after she learned that the deposed Libyan leader Muammar Qaddafi had been killed. Of course, we know what a disaster that military intervention was, and the aftermath is even worse, costing American and Libyan lives, leaving Libya a failed state with no hope for stability anytime soon. Lire la suite »

Publicités

Prof. Tony Kashani : « Soit nous allons changer et renforcer la solidarité pour un monde meilleur et juste ou bien nous disparaîtrons »

Publié le Mis à jour le

Tony Kashani

Professeur Tony Kashani. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/09/01/prof-tony-kashanieither-we-will-change-and-build-solidarity-for-a-better-and-just-world-or-become-extinct/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Si Hillary Clinton devient présidente, les États-Unis auront-ils élu un président ou un chef de guerre ? À la mort de Kadhafi, Hillary Clinton a déclaré « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort ». Cette référence à la phrase de Jules César ne résume-t-elle pas à elle seule la personnalité d’Hillary Clinton en tant que chef de guerre de l’empire ?

Pr. Tony Kashani : Le plus inquiétant dans cette phrase qu’elle a proférée à un journaliste de la télévision nationale CBS, c’est qu’elle l’a fait avec le rire et le comportement d’un conquérant. Tenons compte que ceci est arrivé littéralement quelques instants après qu’elle ait appris que le leader libyen déposé Mouammar Kadhafi avait été tué. Bien sûr, nous savons quel désastre a été l’intervention militaire, et la suite est encore pire, ce qui coûte des vies américaines et libyennes, faisant de la Libye un État défaillant sans espoir de stabilité de sitôt. Lire la suite »

No, no queremos su entrevista, Sr. Kissinger!

Publié le Mis à jour le

henry-kissinger-1

Henry Kissinger. D.R.

Con el fin de realizar mejor nuestro trabajo de aceptar la opinión de diversas personalidades, incluso aquellos por las que no sentimos simpatía – lo que se llama ética periodística – le habíamos pedido una entrevista al Dr. Kissinger con el fin obtener su testimonio acerca de su larga carrera política que hizo historia, incluso para alguien que no es un buen hombre. Después de mucho tiempo ignorando nuestras peticiones, hemos recibido su respuesta felicitándonos por nuestro profesionalismo, pero eso no era nada más que una manera de esquivar la cosas como loa ha hecho usted toda su vida. Aunque usted nos ha dado las gracias por nuestro trabajo de investigación, junto a su curso, nos preguntamos si esto es un cumplido o un insulto para nosotros y para muchos de aquellos que son nuestros lectores. Su negativa no sorprende porque sabemos de su capacidad para eludir las preguntas incómodas. El juez chileno Juan Guzmán entendió eso demasiado, ya que nunca quiso responder treinta preguntas que le envió a Ud. sobre su relación con Pinochet. En cuanto a la citación judicial dirigida a usted por un juez francés en una de sus visitas a París, usted decidió salir de Francia en lugar de responder la citación. Parece que los jueces y la persecución colectiva lo quieren a usted en todo el mundo por sus crímenes de guerra. ¿Cómo es que usted siempre sale libre mientras es requerido en varios países? Lire la suite »

No, we do not want to your interview, Mr. Kissinger!

Publié le

6293553_orig

Henry Kissinger. D.R.

In order to best perform our work by giving the floor to various figures, even those for which we have no sympathy – this is called journalistic ethics-, we had asked you for an interview to obtain your testimony on your long political career that made history, even if it is not in the good sense of the word. After skipping long our solicitations, we received your response soothing where you have congratulated us for our professionalism, but that was nothing more that a way to flee as you have done it your whole life. Although you have thanked us for our investigative work, knowing your political career, we wonder if it is a compliment or an insult to us and to our readers. Your refusal does not surprise us because we know your faculty to avoid embarrassing questions. The Chilean judge Juan Guzman has understood it too, since you have never wanted to answer to his thirty questions about your links with Pinochet that he submitted you. Regarding the quote to appear that addressed you a French judge during one of your trips to Paris, you preferred to flee France rather than respond. It seems that judges and collectives chase you each other across the planet for war crimes. How are you always in freedom while you are searched in several countries? Lire la suite »

Non, nous ne voulons pas faire votre interview, Monsieur Kissinger !

Publié le Mis à jour le

genri-n

Henry Kissinger. D.R.

Dans le souci d’effectuer au mieux notre travail en donnant la parole à diverses personnalités, même à celles pour lesquelles nous n’éprouvons pas de sympathie – cela s’appelle la déontologie journalistique -, nous vous avions sollicité pour une interview dans le but d’obtenir votre témoignage sur votre longue carrière d’homme politique qui a marqué l’Histoire, même si ce n’est pas dans le bon sens du terme. Après avoir ignoré longtemps nos sollicitations, nous avons reçu votre réponse lénifiante qui nous félicitait pour notre professionnalisme, mais qui n’était rien d’autre qu’un moyen de vous esquiver comme vous l’avez fait toute votre vie. Bien que vous nous ayez remerciés pour notre travail d’investigation, en regard de votre parcours, nous nous demandons s’il s’agit d’un compliment ou d’une insulte à notre égard et à celui de nos lecteurs. Votre refus ne nous étonne pas car nous connaissons votre faculté à vous soustraire aux questions embarrassantes. Le juge chilien Juan Guzman l’a bien compris aussi, puisque vous n’avez jamais voulu répondre aux trente questions concernant vos liens avec Pinochet qu’il vous a soumises. Quant à la citation à comparaitre que vous a adressée un juge français lors d’un de vos séjours à Paris, vous avez préféré fuir la France plutôt que d’y répondre. Il semble que les juges et les collectifs vous pourchassent à travers la planète pour crimes de guerre. Comment se fait-il que vous soyez toujours en liberté alors que vous êtes recherché dans plusieurs pays ? Lire la suite »