Venezuela

Dr. Peter Hudis: « Awareness of the non-viability of capitalism grows with each passing day »

Publié le Mis à jour le

Peter Hudis1

Dr. Peter Hudis. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You wrote the relevant book « Frantz Fanon: Philosopher of the Barricades« . Why such an interest in Fanon’s work?

Dr. Peter Hudis: There is indeed a renaissance of interest in Fanon’s work in the last several years (my book is only one of many that have appeared). I think there are two reasons for this. The first is the objective changes in global capitalism, which is generating racial discrimination and racism on a huge scale. Racism, and especially anti-black racism, is not new to capitalism; as the history of the U.S. shows, class relations have been shaped by racial factors since the birth of the colonial project. This is why any “purely class” analysis always fails when applied to U.S. society. Lire la suite »

Publicités

Dr. Peter Hudis : « La conscience de la non-viabilité du capitalisme augmente chaque jour qui passe »

Publié le Mis à jour le

Peter Hudis 3

Dr. Peter Hudis DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit le livre pertinent «Frantz Fanon, le philosophe des barricades». Pourquoi un tel intérêt à l’œuvre de Fanon ?

Dr. Peter Hudis : Il y a en effet un renouveau d’intérêt pour le travail de Fanon au cours des dernières années (mon livre n’est qu’un parmi ceux qui sont parus). Je pense qu’il y a deux raisons à cela. La première est que l’objectif change dans le capitalisme mondial, qui génère une discrimination raciale et un racisme à grande échelle. Le racisme, et surtout le racisme anti-noir, n’est pas nouveau dans le capitalisme, comme le montre l’histoire des États-Unis, les relations de classe ont été façonnées par des facteurs raciaux depuis la naissance du projet colonial. C’est pourquoi toute analyse «purement de classe» échoue toujours lorsqu’elle est appliquée à la société américaine. Lire la suite »

Prof. Harry Targ: « The neoliberals and the neocons are working together to undermine the new Trump administration »

Publié le Mis à jour le

Harry Targ 3

Prof. Harry Targ. D.R.

Mohsen Abdelmoumen: Your book « International Relations in a World of Imperialism and Class Struggle » is for me relevant and especially visionary.In your opinion, what are the most effective tools to fight against the ultra-liberalism and imperialism?

Prof. Harry Targ: That book was written to challenge the dominant discourse among those of us who study international relations. Reigning paradigms—realism, liberalism, and behavioral science—did not address imperialism, dominance, and dependency. The book was written in the early 1980s and reflected my growing engagement with theories of imperialism, particularly Lenin, and dependency, primarily scholar/activists from the Global South such as Walter Rodney, Samir Amin, Andre Gunter Frank, Fernando Cardoso and others. I wanted researchers and teachers of international relations in North America to incorporate these theories into how we looked at the world. Most importantly, I wanted our students to be confronted with ideas about imperialism and dependency, particularly the predominant imperial power of the United States. Lire la suite »

Prof. Harry Targ : « Les néolibéraux et les néoconservateurs travaillent ensemble pour miner la nouvelle administration Trump »

Publié le Mis à jour le

harry-targ2

Prof. Harry Targ. D.R.

English version here: https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/03/24/prof-harry-targ-the-neoliberals-and-the-neocons-are-working-together-to-undermine-the-new-trump-administration/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre publié « International Relations in a World of Imperialism and Class Struggle » est pour moi pertinent et surtout visionnaire. Quelles sont d’après vous les outils les plus efficaces pour combattre l’ultralibéralisme et l’impérialisme ?

Prof. Harry Targ : Ce livre a été écrit pour contester le discours dominant parmi ceux d’entre nous qui étudient les relations internationales. Les paradigmes régnants – le réalisme, le libéralisme et la science comportementale – ne traitent pas de l’impérialisme, de la domination et de la dépendance. Le livre a été écrit au début des années 1980 et reflète mon engagement croissant avec les théories de l’impérialisme, en particulier de Lénine, et de la dépendance, principalement des chercheurs-activistes de l’hémisphère sud comme Walter Rodney, Samir Amin, André Gunter Frank, Fernando Cardoso et d’autres. Je voulais que les chercheurs et les professeurs de relations internationales en Amérique du Nord incorporent ces théories dans la manière dont nous regardions le monde. Plus important encore, je voulais que nos étudiants soient confrontés à des idées sur l’impérialisme et la dépendance, en particulier le pouvoir impérial prédominant des États-Unis. Lire la suite »

Thomas S. Harrington: « No new future ever comes out of thin air »

Publié le Mis à jour le

harrington

Dr. Thomas S. Harrington. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In societies under total domination of ultra-liberalism and banks like Goldman Sachs and others, can we still talk about democracy and social justice?

Dr. Thomas Harrington: While I will not say it is impossible, it is certainly very, very difficult to do so in the present context.

The US defeat in Vietnam, followed shortly thereafter by Watergate, truly frightened the US elites. They realized that if the expectation of real democracy–rooted in the simple idea that the government should be accountable to the citizenry–were to continue to grow among the general population of the country as it did in the late 60s and early 70s, their ability to pursue the project of dominating the world’s economy and the world’s resources would be heartily diminished. Lire la suite »

Thomas S. Harrington : « Un nouvel avenir ne sort jamais d’un air raréfié »

Publié le Mis à jour le

harrington

Dr. Thomas S. Harrington. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2015/05/02/thomas-s-harrington-no-new-future-ever-comes-out-of-thin-air/

Dans des sociétés sous la domination totale de l’ultralibéralisme et des banques comme Goldman Sachs et autres, peut-on encore parler de démocratie et de justice sociale ?

Bien que je ne puisse pas dire que c’est impossible, c’est certainement très, très difficile de le faire dans le contexte présent.

La défaite américaine au Vietnam, suivie peu après par le Watergate, a vraiment effrayé les élites américaines. Elles ont réalisé que si l’attente d’une véritable démocratie – enracinée dans l’idée simple que le gouvernement devrait être responsable devant les citoyens – devait continuer à croître dans la majorité de la population du pays, comme elle l’a fait dans les années 60 et au début des années 70, leur capacité à poursuivre le projet de dominer l’économie et les ressources de la planète dans le monde serait fortement diminuée. Lire la suite »

Michael Parenti: “Any democratic victory or awakening that happens – even small – is a step forward.”

Publié le Mis à jour le

parenti

Michael Parenti.DR.

Mohsen Abdelmoumen: After reading your powerful and very strong book about imperialism, “The Face of Imperialism”, we feel the need to read again Lenin’s « Imperialism the Highest Stage of Capitalism« , because your book brings added value. What do you think?

Michael Parenti: It is generous of you to claim that my work adds value to Lenin’s.  I read his book forty years ago so I cannot claim to be drawing directly from it. But certainly we can say my book was doing some of the same things that his had done, for instance: trying to show the link between capitalism and colonial imperialism,  revealing the key role played by cartels, and how the imposing contradictions of capitalism work themselves out in brutal imperatives. Lire la suite »