Jour: 6 octobre 2014

Non, nous ne voulons pas faire votre interview, Monsieur Kissinger !

Publié le Mis à jour le

genri-n

Henry Kissinger. D.R.

Dans le souci d’effectuer au mieux notre travail en donnant la parole à diverses personnalités, même à celles pour lesquelles nous n’éprouvons pas de sympathie – cela s’appelle la déontologie journalistique -, nous vous avions sollicité pour une interview dans le but d’obtenir votre témoignage sur votre longue carrière d’homme politique qui a marqué l’Histoire, même si ce n’est pas dans le bon sens du terme. Après avoir ignoré longtemps nos sollicitations, nous avons reçu votre réponse lénifiante qui nous félicitait pour notre professionnalisme, mais qui n’était rien d’autre qu’un moyen de vous esquiver comme vous l’avez fait toute votre vie. Bien que vous nous ayez remerciés pour notre travail d’investigation, en regard de votre parcours, nous nous demandons s’il s’agit d’un compliment ou d’une insulte à notre égard et à celui de nos lecteurs. Votre refus ne nous étonne pas car nous connaissons votre faculté à vous soustraire aux questions embarrassantes. Le juge chilien Juan Guzman l’a bien compris aussi, puisque vous n’avez jamais voulu répondre aux trente questions concernant vos liens avec Pinochet qu’il vous a soumises. Quant à la citation à comparaitre que vous a adressée un juge français lors d’un de vos séjours à Paris, vous avez préféré fuir la France plutôt que d’y répondre. Il semble que les juges et les collectifs vous pourchassent à travers la planète pour crimes de guerre. Comment se fait-il que vous soyez toujours en liberté alors que vous êtes recherché dans plusieurs pays ? Lire la suite »

Publicités