Robert Bibeau

Robert Bibeau: “Capitalism is war”

Publié le Mis à jour le

Robert-Bibeau2

Robert Bibeau. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Reading your very informative and gripping book, « La démocratie aux États-Unis, les mascarades électorales » (Democracy in the United States, electoral masquerades), a question arises: is there really a democracy in the United States and what is the use of elections in the USA?

Robert Bibeau: Yes, there is a real democracy for the bourgeoisie in the United States as in all the capitalist countries of this world. There is obviously no popular-proletarian « democracy » in the United States or any other country. Do you believe that joining a bourgeois party of a multibillionaire and its relations – given its power of pressure, of its television channel and its administrative centers – is of the same « democratic » weight as the adhesion of my neighbor – a Proletarian – to a pseudo-socialist political party? There is only the bourgeois left to let it believe. American workers know it, they do not move to vote and « to use the false power of the voting pencil » nor benefit from a fanciful electoral power exclusive to the rich. Lire la suite »

Publicités

Robert Bibeau : « le capitalisme, c’est la guerre »

Publié le Mis à jour le

Robert-Bibeau2

Robert Bibeau. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : À la lecture de votre livre très instructif et passionnant, « La démocratie aux Etats-Unis, les mascarades électorales », on se pose la question suivante : y a-t-il réellement une démocratie aux Etats-Unis et à quoi servent les élections aux USA ?

Robert Bibeau : Oui, il existe une réelle démocratie pour la bourgeoisie aux États-Unis comme dans tous les pays capitalistes de ce monde. Il n’existe évidemment aucune « démocratie » populaire – prolétarienne, ni aux États-Unis ni dans aucun autre pays. Croyez-vous que l’adhésion à un parti bourgeois d’un multimilliardaire et de ses relations, compte tenu de son pouvoir de pression, de sa chaîne de télévision et de ses centres d’administration, soit du même poids « démocratique » que l’adhésion de mon voisin de palier – prolo de son métier – à un parti politique pseudo socialiste ? Il n’y a que la gauche bourgeoise pour le laisser croire. Les ouvriers américains le savent, eux qui ne se déplacent plus pour voter et « user de la puissance du crayon de votation bidon » ni bénéficier d’un pouvoir électoral chimérique exclusif aux riches. Lire la suite »